[France] Bretagne Nord : quel itinéraire en 14 jours ?

Nous devions partir en Sicile, pour la seconde fois cette année. La première fois, le confinement la semaine du départ nous en a empêché. La seconde fois, alors que je réservais les billets tout en gardant un œil sur le site du gouvernement, c’est la mise en place du test PCR qui m’a refroidie. J’ai pris connaissance de cette nouvelle mesure une petite heure après l’achat des billets. Etant donné le délai pour obtenir les résultats, j’ai annulé dans les 24 heures, soit 39€ de frais. Comme au mois d’août, j’ai opté pour la « sécurité » en partant en voiture découvrir la Bretagne Nord. Est-ce que je regrette ? Absolument pas. Même si je n’ai pas pu me baigner ahah.

Où aller en Bretagne Nord ? Je vous donne mon itinéraire pour 14 jours sur les routes !

Bretagne Nord : quel itinéraire ?

Partis le samedi 3 octobre, nous sommes revenus le vendredi 16. Voici l’itinéraire que nous avons suivi Itinéraire 14 jours Bretagne

Jour 1 – Mont Saint Michel :

Venant de Normandie, nous nous sommes arrêtés au Mont Saint-Michel pour y passer l’après-midi. Je ne l’avais encore jamais visité et ce fut un véritablement enchantement. Arrivés sous la pluie, le ciel s’est dégagé, et j’ai pu découvrir un endroit merveilleux, mystérieux, aux couleurs changeantes. Nous avons visité l’abbaye (11€ en plein tarif). Pour les informations pratiques, sachez qu’une navette vous emmène du parking (9€/jour) à l’entrée du Mont mais vous pouvez aussi marcher.

Hébergement : nous avons séjourné au gîte Le vent des grèves (60€ nuit sur Booking avec petit déjeuner). Il donne vue sur les prés salés et le Mont Saint Michel.

Jour 2 : Saint-Malo

Il vous faudra environ 1h de route pour gagner Saint Malo depuis le Mont Saint Michel. Visitez les remparts, intra-muros et la pointe de la Varde. Nous n’y sommes restés qu’une après-midi, mais une journée entière ne sera pas de trop pour admirer et arpenter cette magnifique ville côtière d’Ile et Vilaine.

Jour 3 : Dinard et Dinan

Dinard est une ville côtière située à une douzaine de kilomètres de Saint Malo. Vous pourrez arpenter son sentier côtier jusqu’à la promenade du clair de lune qui vous permettra d’admirer la piscine d’eau de mer construite en 1928, la mer parfois bien agitée et les magnifiques villas. Puis filez sur Dinan avant de rentrer sur Saint-Malo. Bien que non située sur la côte, elle a beaucoup à offrir : lovée le long de la Rance, elle propose un centre-ville parfaitement conservé de maisons à pans de bois, notamment la rue du Jerzual, un château fort ou encore une tour de l’horloge. Une après-midi ne sera pas de trop pour l’apprécier !

Jour 4 : Cap Frehel et Val André

Partant de Saint Malo, comptez environ 1h pour rejoindre le Cap Fréhel. Nous avons laissé la voiture au parking (1€ de l’heure, 3 heures maximum) et avons effectué une marche depuis le phare jusqu’au fort de la Latte, que nous n’avons pu visiter car il ouvre à 13h30 à partir du 30 septembre. Le phare du Cap Frehel était, lui, fermé à la visite pour cause de vent fort. Pour terminer la journée, nous avons filé au Val-André, jolie station balnéaire située à une trentaine de minutes en voiture. Il nous a été conseillé, à posteriori, de nous arrêter à Erquy, il parait que sa baie est sublime.

Jour 5 : Paimpol, Treguier et Plougrescant

Pour rejoindre Perros-guirec depuis le Val-André, nous nous sommes arrêtés déjeuner à Paimpol (qui donne accès à l’île de Bréhat) puis à Tréguier et Plougrescant. Ces trois sites méritent l’arrêt, avec un coup de cœur pour Plougrescant et son « gouffre du diable », le lieu offre de belles balades le long de la côte sauvage !

Jour 6 : Perros-guirec

Nous nous sommes arrêtés deux nuits à Perros-Guirec pour faire le célèbre sentier des douaniers le long de la côte de granit rose. Partant de la plage de Trestaou, il vous emmène à Ploumanach, le village d’à côté, le long d’un sentier d’environ 4-5km. Très fréquenté, le chemin offre de très beaux points de vue et des paysages de carte postale.

Hébergement : en Air bnb avec vue sur mer (70€/nuit)

Jour 7 à 9 : Presqu’île de Crozon

Gros coup de cœur pour la presqu’île de Crozon qui mériterait un arrêt d’au moins 5 jours pour bien en profiter. Cap de la chèvre, pointe de Pen Hir, sentier dominant la plage de l’île verte, fort des capucins, longues plages de sable, alignements de menhir etc. Toutes les occasions seront bonnes pour marcher et découvrir des paysages merveilleux, d’une beauté sauvage, et d’anciens sites militaires qui égrènent ces côtes. Je me répète, gros coup de cœur, à ne pas manquer !

Hébergement : Gîte de la baie ( à Morgat)

Jour 10 : Brest

Nous avons commencé à remonter pour poursuivre notre visite de la Bretagne Nord. Venus visiter Brest et ses environs avec une amie, nous avons découvert le centre-ville animé bien que reconstruit un poil rapidement, mais surtout des sites côtiers d’une grande splendeur : phare du petit minou, pointe Saint Mathieu et Pointe de Corsen. Encore autant de balades à effectuer, cheveux au vent, pour découvrir le littoral du Finistère !

Jour 11 à 13 : Ile de Ouessant

Pour avoir une chance de séjourner à Ouessant, réservez, surtout si vous venez le weekend. Pensant être tranquilles hors saison, nous avons pourtant dû modifier notre itinéraire pour ne pas y être le weekend où la plupart des hébergements sont complets, même en octobre. Pour y aller nous sommes partis du port du Conquet par un ferry (15€/trajet) qui arrive au débarcadère du Stiff en 1h15 environ (s’il s’arrête par l’île de Molène). Pour rejoindre le bourg de Lampaul (principale village de l’ile), une navette vous attend (2,5€ le trajet ou 4€ AR). Vous pouvez aussi prendre un vélo. La compagnie Penn Ar Bed effectue des traversées toute l’année. En saison, d’autres compagnies proposent également des billets (départs depuis Camaret sur Crozon possibles en Juillet, août et septembre). Attention, vous embarquez à pied, votre voiture doit rester à terre ! Pour terminer, je ne dirai pas autre chose : l’île d’Ouessant est un immense coup de cœur.

  • Réserver vos billets de ferry : Penn Ar bed
  • Réserver votre hôtel (nous avons choisi le Roch Ar Mor) : Office du tourisme Ouessant
  • Renseignement sur les parkings au Conquet (nous avons choisi le parking Teissier, gratuit et limité à 7 jours à partir du 30/09) : Parking Conquet

Jour 14 : Roscoff

Dernier jour en Bretagne, nous remontons sur Roscoff à environ 1h30 du Conquet pour découvrir son joli port et son île de Batz. Nous ne la visiterons pas mais des traversées sont possibles toute l’année. Nous en avons profité pour découvrir Ménéham, situé à environ 40 minutes de Roscoff : vous y verrez des dunes notamment !

La Bretagne en octobre : bonne idée ?

Nous sommes partis début octobre, hors vacances scolaires. Une période idéale pour être partout tranquille, trouver facilement des hébergements et se garer gratuitement et aisément. Beaucoup d’hébergements baissent leur prix, des parkings deviennent gratuits et non limités dans le temps. Vous trouverez des langues de plages complètement vides, et globalement le monde reste supportable sur les chemins de randonnées, même le weekend (hors vacances scolaires). Il est possible que nous ayons eu plus de monde que d’habitude puisque le tourisme hexagonal en 2020 s’est énormément reporté sur le territoire puisqu’il reste compliqué de voyager sereinement à l’étranger.

Le seul reproche que je ferais à la saison, c’est qu’il faut vraiment pas être frileux pour tremper les pieds dans l’eau, mais ça fait aussi partie du charme de cette région. Nous sommes partis au moment où la tempête Alex finissait de sévir sur la région et en avons eu les répercussions pluvieuses les premiers Jours. Toutefois, comme me l’avaient dit ceux qui connaissent bien la Bretagne, une journée vous fera connaitre les 4 saisons, et il est bien rare que la pluie dure toute une journée. Bien habillés, équipés d’un coupe vent, nous avons survécus ! Ajoutons que de grandes journées de soleil sont venues rendre nos promenades bien agréables. En revanche, sur les côtes, le vent souffle toujours fort, et parfois, soyez vraiment prudent car il devient réellement violent.

…. merveilleux souvenir de ce périple de 14 jours en terre Bretonne, dans ce bout du monde préservé, authentique et parfois d’une beauté brute et sauvage.

Bretagne Nord : On y va ou pas ?

Nous avons parcouru la bretagne Nord de l’ile et Vilaine au Finistère, avec un départ par la superbe Mont Saint Michel. Si ce n’était pas ce voyage là que j’avais prévu, je l’ai énormément apprécié. Tous les endroits que nous avons visité nous ont apporté leur lot de splendeurs, de merveilles, de nature et d’embrun. Chacun méritait sans doute plus de temps, nous n’avons pas pu tout voir, mais nous gardons un merveilleux souvenir de ce périple de 14 jours en terre Bretonne, dans ce bout du monde préservé, authentique et parfois d’une beauté brute et sauvage.

Et vous, vous connaissez la Bretagne Nord ? Vous recommanderiez quoi comme endroits à visiter ?

[France] Jura : que faire dans la région des lacs et de petite montagne ?

Ayant été obligés de poser des congés en août, me voilà cherchant frénétiquement où passer cette semaine de vacances. Si ce n’était ni prévu ni souhaité au démarrage, j’ai apprécié de pouvoir souffler après 10 mois sans vacances, si l’on excepte les quelques jours passés à Aix en Provence, et des mois mouvementés. Vous prévoyez des vacances dans le Jura ? Suivez le guide !

Programme de l'article
  1. Pourquoi la région des Lacs et Petite Montagne dans le Jura ?
  2. La bonne saison pour un voyage dans le Jura.
  3. Que faire dans la région des Lacs et Petite Montagne ?

1-Pourquoi le Jura ?

J’ai choisi le Jura car j’en voyais passer de magnifiques images sur Instagram. Ais-je été déçue ? Non ! Le Jura est une carte postale, une vraie ! Toutefois, le département est grand et présente plusieurs  « régions » : Pays de Dole et Val d’amour, Pays de Lons et bresse, Pays des lacs et petite montagne et le Haut Jura. Nous nous sommes concentrés sur une petite partie du Pays de Lons et avons passé l’essentiel de notre temps dans celui des lacs et petite montagne. Les paysages sont d’une beauté époustouflante, depuis les prairies où paissent tranquillement les troupeaux de vaches, jusqu’aux moyennes montagnes couverts d’épineux, en passant par villages pittoresques et les lacs aux eaux turquoises. Les belvédères sont partout pour vous offrir des points de vue époustouflants.

2- Quelle est la bonne saison pour partir dans le Jura ?

Toutes les saisons sont bonnes, tout dépend de ce que vous recherchez ! Si vous voulez voir des cascades pleines d’eau, privilégiez le printemps ou l’automne, en hiver elles seront glacées et offriront un autre visage. Si vous rêvez de vous baigner dans les lacs d’eau turquoise, l’été sera votre saison, mais les cascades, en revanche ne seront pour la plupart qu’une pâle copie de leur splendeur. Pour le ski, optez pour l’hiver, mais les grottes de Baume les Messieurs seront interdites d’accès car inondées. Renseignez-vous bien et choisissez la saison en fonction de ce que vous souhaitez voir/faire.

3-Que faire dans le Jura, région des lacs et petite montagne ?

Énormément de choses. Le Jura est le paradis du randonneur, du baigneur, du visiteur et de l’amateur des paysages spectaculaires. La liste ne sera pas exhaustive, mais voici la liste de ce que nous avons pu découvrir en passant 6 jours dans la région !

Les lacs au cœur d’un pays d’eau

Ce n’est pas le pays des lacs pour rien. Le Jura compte des dizaines de lacs. Nous n’avons pas pu tous les découvrir en 6 jours, mais en avons toutefois profité pour tester pour vous deux lacs célèbres,  un belvédère et un lac plus confidentiel.

Le lac de Vouglans et son barrage

Il s’agit du plus grand lac artificiel , crée en 1968 lors de la mise en eau du barrage. Il est notamment connu pour son eau turquoise. 3 plages sont aménagées sur ses bords : plage Bellecin, de la  Mercantine et Surchauffant. Nous avons opté pour la plage Bellecin. La plage est très agréable et surveillée en juillet/août. Vous pourrez opter pour la baignade ou toute sorte d’activités nautiques. La baignade est très agréable avec une belle plage de sable, dans un cadre en chanteur.

Parking : gratuit

Le lac de Chalain

Il s’agit du plus grand lac naturel du Jura et il se distingue lui aussi par des eaux turquoises nichés dans un écrin de verdure. Nous ne l’avons pas fait, mais il est conseillé de se rendre au belvédère de Fontenu pour en admirer tous ses atouts. 3 plages sont surveillées : Plage de la pergola, doucier ou la plage du domaine de Chalain. Nous avons opté pour la plage de la Pergola, qui longe un camping. C’était noir de monde mais magnifique, et la baignade est divine !

Parking  (payant en Juillet-août) : 3€ (2h après 16h30)

Le lac de Coiselet

Plus confidentiel, le lac de Coiselet n’a pas de plage surveillée et attire beaucoup moins de monde. Vous pourrez toutefois vous baigner à la plage de Chancia. Il s’agit d’un lac artificiel de 10 km créé suite aux travaux du barrage de Coiselet. Il est alimenté par les rivières de la Bienne et de l’Ain. L’eau est verte émeraude, le cadre majestueux, on se croirait presque en Thaïlande. L’eau est en revanche moins claire, et vous pourriez mettre le pied dans des algues et de la vase, sauf à rester relativement près du bord. J’ai tout de même adoré ce moment de baignade !

Parking : on s’est garé sur le parking du resto dans lequel nous avons pris un verre (gratuit)


Les randonnées : un paradis pour les marcheurs !

 

Pic de l’aigle et Belvédère des 4 lacs

Cette randonnée est une boucle de 9km vous emmenant du pic de l’Aigle jusqu’au belvédère des 4 Lacs. Vous accédez au pic de l’Aigle par un sentier partant du parking du Pic de l’Aigle à la Chaux-du-Dombief (2km et un dénivelé de +90m). Vous cheminez ensuite dans la foret avant de redescendre vers les lacs d’Ilay et Maclu.  Vous pouvez également vous arrêter au pic de l’aigle ou au Belvédère des 4 lacs et faire demi tour. Le panorama est splendide et si la pente pour descendre est rude (prévoir des bonnes chaussures), ça vaut vraiment le coup de faire la boucle. Vous pourrez déjeuner face au petit ou au grand Maclu, et profiter d’un instant de calme et de beauté naturelle.

Plus d’info sur la rando : Pic de l’aigle et Belvédère des 4 lacs

La cascade des hérissons

La randonnée classique aller-retour fait 7,4 km (dénivelé 255m). Elle vous permet de voir les 7 cascades qui composent la cascade du hérisson. D’autres chemins vous mèneront jusqu’au Lac de Bonlieu ou vous feront faire une boucle de 11 km. Ce matin là nous avons choisi la formule aller-retour. L’aller était agréable malgré le manque d’eau car le site est magnifique. En revanche, au retour, vers midi, le monde était infernal. Je suis contente de l’avoir fait mais je ne vous recommande pas cette rando au mois d’août que le nombre de visiteurs et le manque d’eau  rendent moins agréable.

Plus d’info sur les randonnées : rando cascades du Hérisson 

Parking :

  • Maison des Cascades : le parking est payant (Moins d’une heure: 4€, entre 1h et 3h : 6€, entre 3h et 5h : 8€, de 5h : 10€.
  • Vous pouvez toujours démarrer votre randonnée depuis les parkings d’Ilay (haut des cascades) ou du Saut de la Forge, ils sont gratuits.

Le pic d’Oliferne

Cette randonnée est un grand coup de cœur. La boucle de 8km (dénivelé positif de 301m) démarre du parking situé à la sortie du petite village de Boutavant  et vous emmène sur les crêtes avant d’arriver au Pic d’Oliferne et aux ruines de son château patiemment rénové par des passionnés. La rando grimpe sec au départ, mais par la suite elle est facile. Bonus : nous n’avons croisé qu’un couple. Un peu plus de monde au château mais toujours pas foule. Là-haut la vue est extraordinaire, d’un côté sur le lac de Coiselet, et de l’autre sur la Vallée de l’Ain. On voit même le Mont Blanc quand il fait beau. A ne pas manquer !

Vous pouvez aussi vous rendre au pic d’Oliferne en voiture, le chemin à parcourir depuis le parking n’est pas long.

Parking village de Boutavant : gratuit


Les cascades : les splendeurs du Jura

Non il n’y a pas qu’au Laos que l’on peut trouver de splendides cascades. Bon, en revanche, le mois d’août n’est pas le plus indiqué pour profiter des chutes d’eau à leur apogée. Je le savais, mais cela ne m’a pas empêchée d’être un tout petit peu déçue. On se dit qu’on reviendra à une autre saison pour se consoler.

La cascade des hérissons

Sans doute la plus belle cascade de tout le Jura, et le site le plus fréquenté ! Il s’agit en réalité de 7 cascades, le long desquelles coule le Hérisson (vient de Yrisson, « eau sacrée »), qui prend sa source au Saut Girard et vient des lacs de Bonlieu et d’Ilay. En été vous verrez peu d’eau, beaucoup de monde, mais le site est absolument magnifique.

Pour en savoir plus sur la cascade des hérissons : rendez-vous dans la section « Rando » !

La cascade des Tufs à Baume les Messieurs

Il y a une autre cascade des Tufs mais à Arbois, ne confondez pas ! La cascade de Baume est l’un des visages les plus connus et les plus fameux de la région. Les formations de roches, créées par l’eau qui ruisselle, sont couvertes de mousse, que l’on voit d’ailleurs très bien en saison sèche. Elles sont réputées pour être l’une des plus belles chutes d’eau d’Europe. Encore une fois l’été n’est pas l’idéal pour les découvrir au plus fort de leur splendeur.

La cascade de la Billaude

Toutefois ! La cascade de la Billaude pourrait vous surprendre. D’une part car le site est absolument spectaculaire, et car … il y a de l’eau ! Même au cœur d’un été sec, la cascade de la Billaude, qui se compose de deux chutes totalisant 28 mètres de hauteur, offre un débit d’eau tout à fait respectable. Vous en aurez environ pour 25 à 30 min pour descendre au pied de la chute, et pourquoi pas vous y tremper les pieds, ou plus. Remontez ensuite au Belvédère numéro 1 pour profiter d’une vue magistrale sur la cascade et la reculée de la Lemme. Ne loupez pas cette cascade d’autant qu’elle est bien moins touristique que les deux premières.

Parking : gratuit

Les pertes de l’Ain

Attention coup de cœur pour ce circuit en boucle de 2km qui vous emmène découvrir ce qui n’est pas à proprement parler une cascade mais une curiosité géologique impressionnante ! Le sentier balisé démarre au niveau du parking situé face au gite « Les chamois » à Bourg de Sirod, mais vous pourrez également vous garer vers la centrale hydraulique en contrebas. Une passerelle vous emmène au plus près des chutes d’eau. Même en période de sécheresse le site est grandiose ! Vous pouvez aussi opter pour le circuit de 8,5 km .

Nous n’avons pas tenté plus de cascades compte tenu de la période, préférant les lacs mais retrouvez les 10 plus belles cascades du Jura en vidéoTop 10 des cascades du Jura


Les villages du Jura

Le Jura c’est aussi le département des villages d’une adorable beauté ! Nous en avons traversé des dizaines, à flanc de montagne, parfois sur des collines dominant des vallées verdoyantes, et le moins que je puisse dire c’est que j’ai été profondément séduite par ces villages qui s’incorporent si bien dans leur splendide paysage. Bien que façonnés par l’homme, certains lieux sont porteurs d’une émouvante beauté.

Orgelet

Ce petit village aborde fièrement son label « cité de caractère ». Située au pied du Mont Ogier, il mérite une petite promenade si vous avez le temps, ne serait-ce que pour visiter son église Notre-Dame de l’Assomption, du XVIIème siècle qui abrite l’orgue le plus ancien de Franche-Comté. Elle a été  entièrement restaurée en 1994. Montez ensuite la pente raide qui vous mène aux ruines du château,  il ne reste pas grand chose, mais un petit panneau explicatif vous apprendra un petit morceau d’histoire.

Parking gratuit dans la ville

Baume-les-Messieurs

Village très touristique et pour cause, c’est une vraie merveille. Prévoyez la journée. Une journée entière ? Mais oui ! Car à Baume vous visiterez l’abbaye en visite guidée, vous admirerez le village sous toutes ses coutures en le prenant en photo bien entendu, puis vous vous rendrez à 2km visiter sa grotte toujours en visite guidée et admirerez sa cascade. Enfin, vous prendrez de la hauteur pour admirer la reculée de Baume depuis les belvédères (Belvédère des roches) prévus à cet effet, que vous pourrez rejoindre soit par la route (une route de montagne absolument magnifique), soit par les Échelles de Cranço, un escalier qui vous conduit en 10 minutes.

 Parking (en contrebas de l’Abbaye) : gratuit

Château-Chalon

Premier arrêt dans le Jura pour nous. Et coup de cœur immédiat pour ce village classé parmi les plus beaux de France. Château-Chalon est situé au bord du Revermont et domine un paysage viticole de toute beauté. Sa silhouette se dresse comme une sentinelle, dont on s’approche en clamant des « Whaou ». Une fois en haut, vous n’en aurez pas fini de vous exclamer devant la beauté de son patrimoine architectural historique et ses points de vue à couper le souffle. Le vin issu des vignes qui entoure le village est très réputé, il s’agit du fameux vin jaune de Château-Chalon. Nous ne l’avons pas fait, nous contentant de visiter le village, mais une randonnée en boucle de 5km vous permet de découvrir le village et les vignes. A ne pas manquer !

Parking : gratuit


Les grottes du Jura

Pareil que pour les cascades, pas besoin de voler jusqu’en Asie du Sud Est pour visiter d’impressionnantes grottes !

La caborne du bœuf

La quoi ? Caborne, ça veut dire grotte en patois Jurassien ! Pour y accéder, rendez-vous à  l’Eglise de Saint Hymetière. Depuis le parking de la Caborne, un sentier d’environ 1,5km vous y conduit. Le chemin est agréable parmi les moussus et grâce aux quelques beaux points de vue sur les gorges de la Valouse, en revanche il descend sec. Pour revenir, inutile de retourner sur vos pas et de vous fatiguer à remonter le sentier descendu. En effet, vous aurez l’embarras du choix pour les chemins, des randonnées en boucle sont possibles, regardez aussi sur maps.me. La grotte n’est pas aménagée du tout mais elle vaut le coup d’œil. Un dôme stalagmite très impressionnant se dresse dans la première salle. Quand nous y sommes allés, aucune salle n’était éclairée, munissez-vous d’une lampe torche (ou de la torche de votre smartphone) !

Parking proche de l’église : gratuit

La grotte de Baume les Messieurs

Premier conseil : prenez le billet jumelé avec l’Abbaye pour 14€ car vous serez prioritaire, pratique quand il y a beaucoup de monde comme lors de notre venue. Sinon l’entrée est à 9€ pour une visite guidée d’environ 45 minutes. La grotte est une des plus spectaculaires d’Europe d’après le site de l’office du tourisme et l’on veut bien les croire. Suivez votre guide qui vous emmène à 120 mètres sous terre pour découvrir les impressionnantes chambres de la grotte, et vous raconter quelques passionnantes anecdotes. J’ai beaucoup aimé cette visite !

Attention :

  • La grotte est fermée entre octobre et mars pour cause d’inondation saisonnière,
  • La température moyenne est de 13 degrés à l’intérieur, ne faites pas comme nous, couvrez-vous !

Parking : gratuit


Edifices religieux

L’abbaye de Baume les messieurs

Il pleuvait fort sur le Jura ce jour-là. Nous sommes partis en visite guidée pour découvrir l’Abbaye impériale de Baume-les-Messieurs, l’un des prestigieux sites clunisiens. Rendez-vous à la billetterie pour réserver votre créneau. La visite guidée dure  environ 45 minutes (8€). Vous pouvez également vous balader tranquillement et gratuitement si vous le souhaitez. Hélas cette année le musée est fermé.

L’église romane de Saint-Hymetière

De part sa situation au milieu des champs, à quelques pas du joli village de Saint Hymetière, et son architecture romane, l’Eglise mérite votre attention. Vous ne croiserez que quelques autres curieux et profiterez d’un havre de paix. Entièrement rénovée en 2011, entourée de son cimetière et de ses champs, l’Eglise est un exemple parfaitement conservé à travers le temps des églises monastiques rurales du premier âge roman. Son entrée est gratuite. Un parking se trouve pas loin.

Il y a bien d’autres endroits à découvrir, d’autres sentiers de randonnée à emprunter, d’autres cascades à admirer, d’autres lacs dans lesquels vous baigner. La région des lacs et de Petite montagne du Jura est une inépuisable mine de paysages à couper le souffle.

Connaissez-vous le Jura ? Où partez-vous cet été ?

 

[France] Que faire vers Aix-en-Provence ?

Que faire vers Aix en Provence ?Que faire vers Aix-en-Provence ? Des dizaines de choses vous me répondrez, et vous aurez raison ! Je vous propose de retrouver dans cet article le programme que je me suis construis durant quelques jours dans cette magnifique région. Descendus pour un mariage, nous en avons profité pour prendre quelques petits jours supplémentaires afin de découvrir les parages. Grand bien nous en a pris. Vous trouverez dans cet article les endroits que nous avons visités et retrouverez les balades/randonnées que nous avons faites.  Lire la suite de « [France] Que faire vers Aix-en-Provence ? »

[France] 3 idées de weekend vert dans l’Eure, en Normandie.

Weekend dans l'Eure

Pour profiter du déconfinement sans braver les interdictions, nous avons profité du weekend de l’Ascension pour nous rendre en Normandie, dans l’Eure. Ayant des projets dans ce coin, c’est l’occasion de bien découvrir la région depuis la plaine autour d’Evreux jusqu’aux beaux villages de la vallée de la Seine, Lyons-la-foret et les Andélys. Hélas il vous faudra une voiture, les gares dans le coin étant plutôt rares et relativement peu desservies. Lire la suite de « [France] 3 idées de weekend vert dans l’Eure, en Normandie. »

[Humeur] Jour de confinement obligatoire 48 : la dernière semaine.

Le 17 mars à 12h, nous entrions en confinement obligatoire. Le  lundi 13 avril, celui-ci avait officiellement une date de fin. Depuis, ce dé-confinement pose autant de problèmes et de difficultés insolubles que l’annonce du confinement fut brutal. Dans une semaine à cette heure-ci, nous pourrons sortir sans attestation. Les conditions sont encore floues, mais il semble que dans tous les départements, la libération soit proche.

Lire la suite de « [Humeur] Jour de confinement obligatoire 48 : la dernière semaine. »

[Humeur] Jour de confinement obligatoire 41 : quand la pluie revient.

Avez-vous déjà vu mois de mars et d’Avril plus resplendissants que ces mois de confinement 2020 ? Nous sommes le 27 avril, la pluie vient de pointer le bout de son nez et la météo annonce au moins une semaine d’elle. Les mauvaises langues parlent d’un mois de mai pluvieux, le ciel nous invitera peut-être lui-même à un déconfinement prudent. Car le temps arrive de la libération. Mais une libération encore floue et douteuse, suivant un plan encore bien illusoire. Lire la suite de « [Humeur] Jour de confinement obligatoire 41 : quand la pluie revient. »

[Humeur] Jour de confinement obligatoire 30 : la date de fin ?

Ce jour 30 est symbolique. Il y a maintenant 30 jours que nous vivons confinés. Le « confinement », ce mot que je n’avais jamais employé, rythme le quotidien d’une grande majorité de la population mondiale.  En France toutefois, il a désormais une date de fin : le 11 mai. Qu’est ce que ça change ? Lire la suite de « [Humeur] Jour de confinement obligatoire 30 : la date de fin ? »

[Humeurs] Jour de confinement obligatoire 7 : un changement de temporalité.

Demain cela fera une semaine que nous sommes « confinés ». Avant, nous utilisions parfois ce mot pour décrire nos trajets dans les transports Parisiens ou dans les bars le samedi soir. Le mot « confiné » vient de prendre un sens nouveau. Pour la majorité d’entre nous, nous découvrons l’enfermement involontaire. Nous découvrons la privation de liberté de mouvements. Nous découvrons un univers réduit pour certains à quatre murs. Il en faut de inventivité pour faire de ces quatre murs un nouveau bastion de libertéLire la suite de « [Humeurs] Jour de confinement obligatoire 7 : un changement de temporalité. »