[Espagne] Que faire en 10 jours à Lanzarote ?

Vous cherchez votre prochaine destination ? Vous avez déjà choisi Lanzarote, l’île aux volcans ? Découvrir notre programme pour explorer Lanzarote en 10 jours !

Moi qui cherche le sens de la vie sur l’île de la Graciosa.

1- Quand partir à Lanzarote ?

Lanzarote est une île de l’archipel des Canaries qui en compte 7 : La Palma, La Gomera, El Hierro, Tenerife, Grande Canaries, Fuertaventura et enfin, Lanzarote, la plus au nord. Situées au large du Maroc, elles sont devenues une province Espagnole en 1821.

Bordée par l’Océan Atlantique, l’île de Lanzarote est agréable toute l’année en termes de température, et obtient donc les faveurs des touristes en Janvier-février, où le thermomètre ne descend que rarement en dessous de 20 degrés. Les périodes les plus bondées sont Pâques, Juillet et Août. Mars, mai, fin septembre et octobre sont les périodes les plus calmes.

Pour notre part, nous sommes partis 10 jours à la mi-juin. Il y avait du monde sur les sites les plus touristiques mais il était très facile d’être quasi seuls en arrivant tôt. A certains endroits, vous pouvez vous retrouver parfaitement isolés ! Côté mercure, nous avons eu au maximum 27 degrés, du soleil la plupart du temps, et quelques épisodes nuageux et venteux. Pour nous ce fut absolument parfait (d’autant PLUS quand on sait que la canicule s’était abattue sur l’Europe). L’océan est à bonne température pour peu que vous ne soyez pas complètement frileux (je me suis baignée tous les jours, aux 4 coins de l’île ou presque !).

2- Pourquoi partir à Lanzarote ?

Détenant un avoir Easyjet en date de mars 2020, nous avons été contraint de choisir une destination desservie par la compagnie aérienne. Notre choix s’est porté sur Lanzarote, car elle était sur ma liste depuis longtemps, bien que non prioritaire. Mais le hasard fait bien les choses car nous avons passé des vacances idylliques.

Lanzarote est une destination très facile : vous n’avez pas besoin d’être en itinérance pour tout visiter surtout en choisissant un logement central, il est facile d’y conduire et de se garer, le tourisme est facilité.

Bien que facile d’accès, l’île est parfaitement dépaysante : des mers de lave, des paysages de déserts, des plages de sable noir, eau calme et de couleur turquoise bordant de belles plages de sable blond, des volcans de toutes les formes mais aussi des stations balnéaires. L’île aux 300 cônes volcaniques a vu sa physionomie changer suite à une violente et longue éruption (1730-1736). Pour ma part, je n’avais jamais vu un paysage pareil !

Vous aimez marcher ? Lanzarote réjouira les randonneurs qui pourront crapahuter sur des centaines de chemins.

Pour résumer, Lanzarote est idéale pour tous les types de touristes : randonneurs, backpackers, familles, snorkeleurs, surfeurs, plongeurs ou encore bronzeurs professionnels. Vous avez besoin de vous cultiver ? Aucun problème, l’île compte de beaux musées et de nombreux endroits transformés par César Manrique, peintre emblématique de Lanzarote.

3 – Visiter Lanzarote : quel programme ?

Plutôt que de vous dresser une liste exhaustive des choses à faire à Lanzarote (achetez plutôt un guide pour cela), je vous propose un programme jour par jour pour explorer l’île, d’Est en Ouest, du Sud au Nord, en optimisant les kilomètres quand c’est possible et sans courir.

Jour 1 : Nous avons consacré notre première journée à la partie Sud-Ouest de l’île

  • Randonnée depuis le Parking d’El Golfo jusqu’au Volcan Chimenea, continuez jusqu’à la playa Del Poso, puis retour à El Golfo via la Ruta Del Littoral. La randonnée fait environ 8km en boucle et vous permet de découvrir une partie du Parc National de Timanfaya et sa mer de lave. Bonus: vous ne serez pas embêtés par les foules ! Nous avons pique-niqué sur la plage de sable noir d’El Golfo.
  • Laguna de los Clicos : vous accédez à ce site emblématique de Lanzarote en empruntant un petit sentier partant du parking devant le café. Il est possible de descendre sur la belle plage de sable noir mais pas d’accéder à la lagune elle-même. L’endroit est fréquenté mais immanquable.
  • Poursuivez sur l’emblématique route LZ703 jusqu’à Los Hervideros : en juin 2022, le parking était fermé sans date de réouverture, on se gare sur la route. Ensuite, empruntez le sentier et observez les vagues entrer dans les deux grottes creusées par l’océan dans la roche volcanique. C’est touristique, il y a du monde, mais c’est impressionnant !
  • Playa de Montena Bermeja et le Charco Verde : au pied du volvan Bermeja, découvrez une plage de sable noir et un petit lac. Lors de notre venue, il n’y avait pas de soleil, et nous le charco n’avait rien de verde, privilégiez donc une journée ensoleillée. Du reste, le paysage est magique et la plage très tranquille.
  • Salinas de Janubio : Normalement vous pouvez poursuivre la route LZ703 pour vous rendre aux salinas mais celle-ci est fermée jusqu’à nouvel ordre. Les salinas sont à voir absolument. Rendez-vous au point de vue pour les admirer d’en haut (marqué Mirador Salinas de Janubio sur Google Maps) ainsi que la lagune et la plage. Autrefois, il s’agissait d’un port, mais les coulées de lave de l’éruption de 1730-1736 ayant fermé l’accès à la mer, les habitants se sont adaptés. Prenez ensuite un café ou déjeuner au restaurant « Le mirador de Las Salinas. Les salinas de Janubio se visitent.
  • En fin d’après-midi, nous nous sommes baignés sur la Playa Dorada aux eaux cristallines (près de Playa Blanca).
Vue depuis le Volcan Chimenea
Los Hervideros
Salinas de Janubio
Playa Dorada

Jour 2 : Nous avons consacré notre deuxième journée à la pointe Sud de l’île

Randonnée jusqu’à la pointe de Papagayo : il s’agit d’une balade exceptionnelle partant du parking de l’hôtel Sandos Papagayo. Vous passerez de plages en plages jusqu’à la Playa Papagayo avant d’atteindre l’extrémité sud de Lanzarote. Nous nous sommes baignés sur la première plage (la superbe Playa Mujeres) et nous avons pique-niqué sur la Playa del Pozo. Nous conseillons la baignade sur l’une de ces plages qui sont relativement peu fréquentées et très grandes. En revanche, Playa Papagayo bien que sublime avec ses eaux vertes, est petite et prise d’assaut. Des parkings permettent d’atteindre Playa Papagayo et Playa Mujeres plus rapidement. Nous avons ensuite fait tout le tour de la pointe avec l’impression d’être seuls au monde avant de nous arrêter sur la Playa Caleta del Congrio, de l’autre côté de la pointe. La plage n’est que peu fréquentée et vous pourrez faire du naturisme PEPER. Nous recommandons ! Ensuite, retour à la voiture que nous avions garé dans la rue (nombreuses places de parking gratuites).

Punta Mujeres
Playa de Papagayo

Jour 3 : De l’Ouest au centre de Lanzarote

  • Hôtel abandonné d’Atlante Del sol et Los Charcones (piscines naturelles) : vous pouvez vous garer juste à côté de l’hôtel en construction abandonné, mais nous avons choisi de garer la voiture au début de la piste et de parcourir les 1,7km à pieds. Nous nous sommes baignés dans les piscines naturelles après avoir fait le tour de cet hôtel dont l’abandon en cours de construction au début des années 70 fait l’objet de légendes ! Un excellent moment, nous n’étions pas nombreux sur le site vers 10 heures du matin.
  • Route des vignobles : le départ se fait dans le petit village de Fermes et la route se poursuit jusqu’à Masdache sur la LZ702. Commencez par prendre un verre au Mirador de Fermes dont la terrasse offre une vue superbe sur la côte Ouest de Lanzarote (on voit l’hôtel Atlante Del Sol !) puis arrêtez-vous à l’une des bodegas pour déguster un verre de vin local (le malvoisie). Nous nous sommes arrêtés à la Bodega Rubicon qui propose une jolie terrasse sous les arbres.
Hôtel abandonné Atlante Del Sol –
Vignobles de Lanzarote

Jour 4 : Découverte du Nord de l’île

  • Randonnée du Monte Corona : cette petite randonnée facile d’environ 4km aller-retour vous permettra d’admirer le cratère du plus haut volcan de l’île (609 mètres). Vous pourrez descendre dans le cratère mais pas en faire le tour, des panneaux indiquent que les abords en sont interdits (peu stables avec risque d’effondrement, il suffit de regarder le fond du cratère pour s’en convaincre). Arrivez tôt et garez-vous face à l’Eglise du petit village de Yé, le début de la randonnée se trouve à environ 150 mètres de là vers la gauche.
  • Mirador del Rio : je comptais me rendre à l’antenne située à quelques centaines de mètres du parking, car la vue serait la même en version gratuite, mais des panneaux en dissuadent les visiteurs. Je me suis donc rendue au Mirador del Rio où j’ai pris un café et ai passé 1h20 à admirer la vue. En y allant de relativement bonne heure (vers 11h), il y avait du monde sans que cela soit étouffant. La vue sur l’île de la Graciosa est époustouflante, c’est un immanquable ! Si vous souhaitez économiser vous pouvez vous rendre uniquement au mirador de Guinate (gratuit) ou vous poster aux abords du mirador (toutefois des panneaux sont sensés interdire aux curieux de marcher sur la route ou d’approcher du bord, mais peu les respectent). Entrée du mirador : 5€/adulte.
  • Punta Mujeres et ses piscines naturelles : cet ancien village de pêcheurs a pour principal attrait ses piscines naturelles. Et quel attrait ! J’ai barboté une bonne demi-heure dans la piscine « Las Rosas » plutôt située au nord de la ville. Déambulez le long du front de mer, vous découvrirez de nombreuses piscines aux couleurs splendides. L’atmosphère y est très agréable.
  • Découverte de la ville de Teguise : ancienne capitale de l’île, l’atmosphère était douce en cette fin de journée de pleine semaine, et la ville désertée.
Ile de la Graciosa depuis le mirador Del Rio
Vue depuis le Mirador del Rio
Piscines naturelles de Punta Mujeres

Jour 5 : L’île de la Graciosa

  • Ferry : Nous avons pris le ferry de 8h à Orzola (au nord Ouest de Lanzarote). Deux compagnies de ferry (Lineas Romero et Biosfera Express) vous permettent de rallier la petite île de la Graciosa. Nous vous conseillons de réserver en ligne, surtout en haute saison. A priori, vous pouvez aussi prendre vos billets directement au port quelques jours avant le départ et bénéficier ainsi d’une réduction (pas testé). Nous avons payé 26€ par personne Aller-retour.
  • Vélo : nous avons loué nos vélos au principal village de l’île Caleta de Sebo (par où arrivent les ferrys), vous ne pourrez pas en louer ailleurs. Nous avons payé 15€/vélo standard pour la journée, notre guide Lonely PLanet et les blogs indiquaient 10€. Je ne sais pas si le loueur était plus cher que les autres ou si les prix ont augmenté. Avec votre vélo vous pourrez explorer toute la partie Nord de l’île, le Sud est composé de pistes sableuses, plus faciles à parcourir à pieds. Pour les personnes ayant du mal à se déplacer, des 4×4 sillonnent l’île également.
  • Plages : les plages du nord sont interdites à la baignade soit car dangereuses soit car préservées pour la biodiversité. Nous n’avons pas eu le temps d’explorer les plages du sud suite à un contre-temps mais nous recommandons particulièrement la baignade au tout petit village de Pedro Barba. L’eau est superbe, et il n’y a pas grand monde.
  • Caleta de Sebo : Il n’y a que deux villages sur La Graciosa : Caleta de Sebo et Pedro Barba. Caleta de Sebo constitue la porte d’entrée et de sortie de l’île, elle abrite quelques cafés/restaurants, des logements, des locations de vélo. A Pedro Barba, vous ne trouverez que des hébergements. Nous souhaitions passer une nuit sur place mais n’avons pas trouvé de locations à moins de 100€/nuit, nous avons donc laissé tomber. Cependant, si vous partez avec le premier ferry et rentrez avec le dernier (comme nous), vous avez le temps de bien profiter de cet endroit hors du temps.
  • ❤ Si vous passez plus d’une semaine à Lanzarote, nous vous recommandons de visiter l’île de la Graciosa. Attention quand même si vous prenez un vélo : ça peut-être sportif sur certaines pistes sablonneuses. Embarquez de la crème solaire, un chapeau, de l’eau et à manger car hormis au port, vous ne trouverez rien pour vous ravitailler.
Ile de la Graciosa

Jour 6 : Le parc national de Timanfaya et Playa Quemada

  • Randonnée de la Cadera de Los Cuervos : Lanzarote comporte pas moins de 110 volcans. Marqué par l’éruption qui dura 6 ans au 18ème siècle, le paysage prend des airs lunaires. Nous avons entreprise de faire le tour de la Caldera de Los Cuervos, le premier volcan à être entré en éruption en 1730. La boucle de 4km AR depuis le parking est bien balisée et présente l’avantage d’être jalonnée de panneaux explicatifs (anglais et espagnol) pour en apprendre plus sur les volcans. Le volcan El Cuervo est situé sur la route LZ56, dans le parc naturel des volcans. Vous aurez une belle vue sur les volcans du Parc Timanfaya et la montana Colorada durant votre promenade.
  • Le centre des visiteurs du parc national de Timanfaya : nous vous conseillons de le visiter plutôt à votre arrivée sur l’île, mais dans notre programme nous n’avions pas encore eu le temps. Peu importe, cette visite a répondu à de nombreuses questions qui nous taraudaient à mesure que nous visitions Lanzarote. Non seulement la route qui y mène est délirante de beauté et de dépaysement, puisque l’on se trouve au cœur du parc national de Timanfaya, mais le musée vous apprendra ce que vous devez savoir sur les volcans et l’île de Lanzarote. Vous aurez également une belle vue sur la chaine de volcan comprenant la Caldera Blanca. Nous n’avons pas pris le bus qui vous emmène au plus près des volcans car l’attraction est trop touristique pour nous, mais ça peut-être sympa avec des enfants ou si vous ne marchez pas. Entrée libre.
  • Playa Quemada : une balade part de la Playa Quemada jusqu’à la Playa Casa via un sentier sur les falaises abruptes qui abritent des plages de sable noir isolées (environ 6km jusqu’à la playa Casa). Cependant, si vous n’avez pas envie de marcher (comme nous à ce moment-là), baignez-vous à la playa Quemada (attention, il y a des galets) et prenez un verre sur la terrasse de l’un des restaurants du bord de mer. C’est très agréable aussi. L’endroit est absolument magnifique et l’arrivée par la LZ706 vous éblouira.

Jour 7 : Randonnée à la Caldera Blanca et découverte des rochers d’El Mojon

  • Randonnée de la Caldera Blanca : Garez votre voiture sur le parking au lieu-dit Islotito. Quand nous sommes arrivés vers 9h, nous devions être 3 voitures tout au plus. Concernant la randonnée, vous pouvez faire une boucle de 10km, qui vous conduira à faire le tour du cratère, ou simplement monter un sentier et redescendre par le même. Si vous avez le vertige, ne marchez pas très bien, c’est ce que je vous conseille de faire. Sinon, suivez cet itinéraire : randonnée de la Caldera Blanca. Le vent avait beau être modéré ce jour-là, il soufflait fort sur la crête. Prenez un coupe-vent pour vous protéger ! Au sommet la vue sur le parc national de Timanfaya est spectaculaire, tout comme celle sur le profond cratère. Dans tous les cas, vous traverserez les champs de lave, et aurez l’impression d’être seul au monde. A faire absolument si vous en avez la possibilité.
  • Playa del Carmen : il s’agit de la plus grosse station balnéaire de l’île et je ne vous recommande pas spécialement de vous y rendre. On a été y déjeuner car il y avait pas mal d’options végétariennes/véganes et nous baigner. La petite Playa Chica juste à côté est conseillée pour le snorkeling mais elle était noire de monde en ce samedi de juin, nous avons fait demi-tour !
  • Les rochers d’El Mojon : sur la route LZ405, au pied de la montana de Guenia, se cache un endroit atypique ! Ces formations rocheuses, en partie dues à l’homme qui a extrait du sable de ce lieu, donnent l’impression de se trouver au Far West. N’hésitez pas à vous y arrêter et à vous promener. Quand nous y sommes passés il y avait un tournage, vraisemblablement un film de cowboy d’ailleurs.
Randonnée sur la Caldera Blanca

Jour 8 : Boucle au nord

  • Mirador de Guinate : ce mirador est la version gratuite du mirador del Rio. Il offre une superbe vue sur l’île Graciosa. Si vous avez la foi, en 1 heure de descente environ, vous vous trouverez sur la Playa del risco, une plage magnifique sur laquelle vous pourriez bien vous retrouver tout seul.
  • Port d’Orzola et Calentan Blanco : nous avons enchaîné par un café au port d’Orzola, histoire de nous balader dans le village que nous avions traversé pour nous rendre à la Graciosa. A quelques pas de là se trouve la Calentan Blanco, une langue de sable blanc. Nous étions à marée basse et il bruinait, donc pas de baignade pour nous. Si vous voulez profiter de cette plage, privilégiez la marée haute.
  • Haria : ce petit village est surtout connu pour la Casa museo Cesar Manrique, la dernière résidence du peintre Lanzarote. Vous pourrez en profiter pour déguster quelques tapas attablés à la terrasse de l’un des restaurants situés le long d’une belle allée de platanes. La petite ville est située au cœur d’une vallée plantée de palmiers. Au 17 et 18ème siècle, les villageois plantaient 1 palmier pour la naissance d’une fille et 2 pour un garçon (surement pour compenser le fait que les garçons polluent plus ahaha). En vous éloignant d’Haria, la LZ-10 monte en lacet. Vous pouvez vous arrêter au mirador de Haria, ou pousser jusqu’au niveau du bar Helechos où vous aurez également un mirador très impressionnant. En revanche, si vous ne prenez pas de conso, vous devrez payer 1€ (business is business …). D’autres airs de stationnement aux environs vous offriront de très beaux points de vue aussi, et sans payer.
  • Caleta de famara et Playa de Famara : l’immense plage de sable noir battue par les vagues, prisée des surfeurs, avec les falaises noires du Risco de Famara en fond, est un lieu spectaculaire. Nous avons choisi de nous promener jusqu’à la Caleta de Famara, le village d’à coté.
  • Playa Honda : le soir, nous sommes allés diner et boire un verre sur la promenade de la playa Honda, sur la côte Est de Lanzarote. Le lieu est animé et très agréable. Vous voyez les avions décoller depuis l’aéroport situé juste à côté ! Si vous poursuivez jusqu’à la playa Matagorda, vous vous trouverez littéralement juste en dessous. Il n’empêche que ces plages sont très belles.
Caleta de Famara

Jour 9 : Arrecife, la capitale de Lanzarote

Nous avons terminé notre séjour par une matinée à Arrecife. Nous avons garé notre voiture sur un grand parking GRATUIT et ouvert 24h/24 à côté du Parque Tematico. Celui-ci situé à environ 10 minutes à pieds de la Playa el Reducto, la plage de la capitale.

Nous n’avons pas fait grand chose d’autres que de longer le littoral, mais il y a déjà de quoi faire : la plage avec ses palmiers, boire un verre sur la marina, découvrir le Castillo de San Gabriel posé sur l’eau et qui abrite le Musée de l’histoire d’Arrécife, s’extasier devant l’eau verte du Charco de San Gines. Si vous disposez de plus de temps (et de moins de flemme que nous), il y a d’autres endroits activités et coins à arpenter : Muséo Arqueologico de Lanzarote, l’église de San Gines, le musée d’art contemporain …. Bref, la capitale mérite sans doute plus que les 3h que nous lui avons consacré avant de filer rendre la voiture et attendre l’avion !

4- Louer une voiture à Lanzarote : une bonne idée ?

Ce n’est pas écolo, mais la façon la plus simple de visiter Lanzarote reste la voiture. Cependant, des bus relient les principales villes et villages de l’île, ainsi, en combinant marches et bus, vous pourrez visiter sans problème une partie de Lanzarote.

Où louer une voiture à Lanzarote ?

Pour notre part, nous avons opté, comme la plupart des touristes, pour la location de voiture. Nous avons réservé notre voiture en ligne auprès du loueur « Autoreisen », environ 2 mois avant le départ. Vous trouverez les agences de location de voiture à la sortie de l’aéroport, mais nous vous conseillons de réserver en amont. La location de la voiture (une C3 Aircross), nous a coûté 215€ les 10 jours. Vous pouvez louer un véhicule ailleurs qu’à l’aéroport, notamment dans les stations balnéaires (Playa Blanca, Puerto Del Carmen) ou Arrecife (la capitale), mais les tarifs sont plus élevés.

La remise de la voiture se fait simplement aux arrivées à l’aéroport de Lanzarote, et le retour du véhicule est encore plus simple : garez votre voiture dans le parking réservé aux locations (emplacement Autoreisen) et s’il n’y a personne au guichet, glissez les clés dans leur boite à clés. Ils n’ont pas cherché à nous vendre d’assurance en plus, ni quoi que ce soit, la voiture était impeccable : rien à dire !

Est-il facile de voyager en voiture à Lanzarote ?

Au mois de juin, il est très facile de voyager en voiture à Lanzarote car l’île n’était pas encore prise d’assaut, vous trouverez facilement de la place sur les parkings. Les parkings sont gratuits pour la plupart.

Les routes sont très bonnes, il est rare que vous ayez à emprunter une piste. A part les quelques routes de montagnes en lacet vers Haria (et pour monter à notre logement), peu de difficultés à prévoir.

Vous trouverez des stations essence sur tous les grands axes routiers de Lanzarote.

5- Où loger à Lanzarote ?

Il n’est pas indispensable de changer de logement pour visiter l’île puisque vous aurez rarement plus d’1h de trajet entre deux points. Cependant, nous avons choisis deux logements : l’un pour explorer la partie Sud de l’île, et l’autre pour en explorer le centre et le Nord.

Logement situé à Playa Blanca (3 jours)

Nous avons choisi un logement idéalement situé sur la station balnéaire, certes touristique mais très tranquille, du Sud de l’île. La marina est vraiment agréable le soir, et invite à la détente. La playa Dorada est à quelques minutes de marche. Le logement en lui-même était parfait. Les hébergements dans cette partie de l’île semblent un peu plus chers qu’ailleurs, mais nous ne regrettons pas. Pour 78€ (en Juin 2022), nous avions un appartement 2P avec une cuisine et une petite terrasse. Très fonctionnel et très agréable. Le lotissement est doté d’une grande piscine, et vous serez à 350 mètres de Playa Blanca.

Voir le logement à Playa Blanca – Lanzarote : Ona Las brisas

Logement situé à Nazaret au centre de l’île de Lanzarote (6 jours)

Pas Nazaret en Israël, bien que notre GPS se soit trompé à plusieurs reprises. Il s’agit d’un village situé à environ 2km de Teguise, l’ancienne capitale de l’île. Nous avons choisi un logement sur les hauteurs, en suivant les très bons conseils de Pepetteenvadrouille ! Le lotissement se compose de 3 hébergements gérés par Conchi. Deux des logements ont une vue superbe, le troisième est grand et un poil moins cher, avec une terrasse mais sans vue. Nous avons toutefois profité de la vue en squattant la piscine qui n’était, bizarrement, jamais occupée. Vous serez située à 5 minutes de Lagomar,  un domaine créé par l’artiste Jesús Soto, ami de César Manriques, au début des années 1970.

L’annonce de notre logement : La casa Bernado

6-Où manger (végan) à Lanzarote

Cette section a pour objectif de vous répertorier les restaurants végans où nous avons mangé. Il y a quelques offres sur l’île, notamment dans les villes et stations balnéaires.

  • Le Funky Bouddha à costa Teguise : ce petit restaurant ne paie pas de mine mais propose une carte alléchante à des prix qui le sont tout autant. Burger, « fish » and chip ou encore curry : nous avons tout apprécié. Et encore plus la gentillesse du service. Plus d’infos : Funky Bouddha
  • L’Esquina à Teguise : ce petit café situé dans le centre de l’ancienne capitale présente une décoration soignée. Fermant vers 16h, vous pourrez y déjeuner d’n toast ou d’un bowl, ou prendre un gouter accompagné d’un jus. Rapport qualité-prix très correct. Plus d’infos : Esquina
  • El Gecko VEGGIE à Playa Honda : gros coup de cœur pour ce fast food vegan situé sur Playa Honda à deux pas d’Arrecife. Toute leur carte fait envie, mais je vous recommande particulièrement leur Geckoquetas qui son excellentes. Plus d’infos : El Gecko
  • V-factor à Arrecife : autre coup de cœur, ce restaurant situé à Arrecife. Une déco pleine de détails, une carte hyper alléchante, des mets soignés, des prix tout doux et un service attentif : ils ont tout bons ! Plus d’infos : V-Factor

Connaissez-vous Lanzarote ? Avez-vous prévu un voyage sur cette île des Canaries ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s