[Maroc] Oasis du Sud : Ouarzazate et Ait Ben Haddou, aux portes du désert.

Objectifs de la journée : le célèbre site historique de Ait Ben Haddou et la ville mythique de Ouarzazate. Découvrez tous nos conseils pratiques pour ce périple jusqu’aux portes du désert.

Programme de l'article
  1. Une route exceptionnelle et hors des sentiers battus : La vallée de Tassaout
  2. Arrivée lunaire sur Ouarzazate
  3. Ait Ben Haddou : se souvenir de Games Of Thrones
  4. Ouarzazate : la ville mythique aux portes du désert
  5. Où loger & Où manger à Ouarzazate ?
  6. Infos pratiques en vrac
  7. On y va ou pas ?

Itinéraire Demnate Ouarzazate

1- Une route exceptionnelle et hors des sentiers battus : La vallée de Tassaout

Partis de Iminifri vers 8h15 après un solide petit déjeuner dans le magnifique jardin du Riad Aghbalou, nous avons entrepris un périple sur des routes compliquées, souvent non revêtues, caillouteuses, poussiéreuses, s’enfonçant la vallée du Tassaout, l’oued qui prend sa source au niveau du plateau de Tarkeddit, au pied du M’goun, dans le Haut Altlas central. Des paysages verdoyants et paisibles de la vallée d’Azilal, nous sommes arrivés dans un décor de montagnes ocres d’une majesté à couper le souffle. Cette route est, dans mes souvenirs, la plus belle que nous ayons prise, dans un isolement seulement interrompu de minuscules villages agricoles en terre rouge comme fondus dans leur environnement naturel, et de traversées de troupeaux de chèvres. Cet endroit ne figurait pas dans mon guide du Routard, et pourtant, ce monde sauvage, peu accessible, figure parmi les paysages les plus impressionnants que nous ayons rencontrés.  La Tassaout fait parti du géopark du Mgoun, ce label lui a été décerné par l’UNESCO en 2014, pour son patrimoine naturel et géologique riche et varié. Vous verrez dans les villages des gîtes d’étapes, l’écotourisme y est encouragé et si nous avions su, nous aurions sans doute prévu un trek dans cette vallée ultra préservée. J’ai appris plus tard qu’elle était nommée “La Vallée perdue“, et l’on comprend pourquoi.

Vallée Tassaout ecotourisme

ValléeTassaout ecotourisme

Vallée Tassaout maroc

Vallée Tassaout Maroc


2- Arrivée lunaire sur Ouarzazate

Mais les surprises n’étaient pas terminées. Après cette sublime vallée, nous avons continué notre chemin, le paysage a changé doucement, les montagnes sont devenues plus arides, la végétation se faisait disparate, on se sentait de plus en plus seuls. Je pensais parfois qu’il ne faudrait pas qu’il nous arrive quelque chose sur cette route, car on aurait pu attendre longtemps que quelqu’un passe. Enfin descendus des montagnes, nous avons traversé une immense plaine, un désert de pierres, ce que l’on appelle un reg, par opposition à l’erg, le désert de sable. Drôle d’impression que ce paysage lunaire, je n’ai même pris de photo, mon impression de malaise grandissant à mesure que la fatigue gagnait du terrain. Il n’y avait pas d’eau, de grande étendues sans eau, à perte de vue. Mais comment une ville comme Ouarzazate, avec ses 70 000 habitants, peut-elle pousser dans un tel décor ?  Voilà à quoi je pensais, parvenue sur cette grande nationale bien goudronnée qui nous amenait à notre première visite de la journée.

 3- Ait BenHaddou : se souvenir de Games Of Thrones

 Mais ce matin là, enfin, ce midi là, notre destination finale n’était pas encore Ouarzazate, nous avons continué pour nous rendre à 30 km de la célèbre ville, afin de visiter un lieu mythique, l’un des ksours les mieux conservés de tout le Sud Marocain, prisé par les cinéastes.

Ait ben haddou

Le vieux ksar et son village

Si vous avez regardé Games Of Thrones, saison 3 plus particulièrement, mais aussi Gladiator ou Astérix et Obélix, ce lieu vous semblera familier. Il s’agit d’un véritable incontournable, inscrit sur la liste du Patrimoine de l’Unesco. En venant de Ouarzazate, arrêtez-vous au belvédère (repérable avec son panneau indiquant un gîte qui n’a jamais été terminé), de là vous aurez une vue globale et imprenable sur la kasbah. Des bâtiments en pisé, un grenier fortifié (l’agadir) à son sommet, un lacis de ruelles, pas de doute, voici un ksar (village) authentique de toute beauté et magistralement préservé. Prenez le temps de la visite, de vous promener dans chaque rue, et de grimper tout au sommet, la vue magique sur la vallée, le cimetière arabe, l’Oued, et plus loin, la kasbah de Tamdaght, devrait vous ravir.

Vue sur Ait Benhaddou - maroc

Vue sur Ait Benhaddou - maroc

Se garer : les parkings

Pas de panique, il y a plusieurs parkings le long de la route principale, aucune difficulté pour se garer. Venant de Ouarzazate, nous nous sommes garés sur le premier, face à l’auberge Bilal. Comme partout au Maroc, un gardien en gilet jaune a surgi. Il vous réclamera 10 dh, quelque soit le temps de stationnement.  Ce parking est situé au niveau du complexe touristique La Kasbah à l’entrée du village, et mène à une entrée vous faisant traverser l’Oued à gué. Aucune difficulté à cette période puisque la rivière se trouvait complètement asséchée, mais pas idéale en hiver. S’il y a de l’eau, empruntez plutôt le pont qui relie le village au ksour, vous aurez les pieds au sec.

Parking : 10 DH

Entrée au ksour : payante ou non ?

Nous ne parvenions pas à savoir par où entrer pour ne pas payer. Il y aurait deux entrées gratuites, et deux payantes.

  • Entrées gratuites : A priori, si vous prenez le pont, vous arrivez sur la porte gratuite de Talat-Ntroura. Si vous prenez par l’Oued, il faudra contourner tout à fait le ksour pour parvenir à la porte Imi-Niram. Nous étions déterminés à prendre cette entrée un peu mal indiquée mais existante, mais comme souvent, nous avons fait l’inverse.
  • Entrées payantes : Ces portes donnent accès à des maisons privées. En sortant du parking, nous avons traversé l’Oued, hésité entre la porte devant nous et celle qui contournait, et avons choisi … La porte droit devant nous. A l’entrée, un Monsieur nous a demandé 20dh/personne et nous a permis d’entrée dans une maison berbère traditionnelle mais parfaitement vide : nous étions entrés par la porte payante Jamal-edin.  Si vous entrez par un endroit où se situe un petit musée, alors vous êtes à la porte Ait-Ougram, et elle est payante aussi. Le guide du routard indiquait une entrée à 10dh, mais elle semble être à 20.

Moralité : Si vous ne voulez pas payer,  ni vous tremper les pieds, prenez le pont.

Vue sur Ait Benhaddou - maroc


4- Ouarzazate : la ville mythique aux portes du désert

Lorsqu’on roule longtemps dans des paysages sauvages et parfaitement désertiques, on a bien du mal à imaginer qu’une si grande ville va brusquement surgir du sol. Et pourtant, dès qu’il y a de l’eau, il y a de la vie, et cette Oasis n’échappe pas à la règle. Connue pour ses décors dignes du grand Ouest Américain, ses studios de cinéma et sa casbah, la porte du Sahara comme on l’appelle, mérite bien un arrêt.

La casbah de Taouirt, casbah du célèbre Glaoui

Le lieu ferme à 17h, nous y étions vers 16h mais souhaitions absolument la visiter. Cette visite est sans doute la plus incontournable de Ouarzazate. Dans toute ville, les casbahs constituent un lieu de stockage des denrées et de protection contre l’ennemi, grâce a ses remparts. Elle est située à droite de l’entrée de la vieille ville faisant face au musée du cinéma dont on aperçoit les décors en carton pâte. Son occupant le plus illustre fut le pacha El-Glaoui qui régnait sur les provinces du Sud au début du XXème siècle. La Casbag date, elle, du XVIIème siècle. Les pièces sont vides, mais de beaux moucharabier, quelques plafonds de cèdre restaurés et de belles mosaïques témoignent encore de la grandeur passée. Aucune explication n’émaille le parcours, en revanche, un guide vous alpague dès l’entrée, et commence la visite sans vous demander votre avis. Malgré une visite que je soupçonne largement écourtée compte tenu de l’heure, cela peut-être utile. Demandez bien son tarif avant de vous embarquer, en 2019, comptez normalement 100 à 120 dh  quelque que soit le nombre de personnes. Il vous fera aussi visiter le Ksar. Vous avez aussi le droit de refuser ses services mais dites le gentiment et rapidement !

Casbah Taouirt Ouarzazate

Tarifs de la  Casbah Taouirt

  • Entrée : 20dh/pers
  • Parking : 10 dh (grand parking devant l’entrée de la vieille ville et de la casbah)
  • Guide : 100dh/ groupe

Ballade dans le Ksar de Ouarzazate et apprentissage difficile de la négociation

L’entrée est située juste à gauche de celle de la Casbah. La vieille ville attenante est toujours habitée aujourd’hui et réunit une population mixe de Juifs, d’arabes et de berbères. Nous avons déambulé dans ses ruelles avec notre guide pressé, qui nous expliquait qu’en cette fin d’après-midi de période de ramadan, la plupart des commerces fermaient et les gens rentraient chez eux. Des murs en pisé, des ruelles formant un entrelacs inextricable, des boutiques de tapis, des herboristeries, forment un quartier authentique, dans la tradition berbère la plus classique. Dans ce centre ville plutôt pauvre, les habitants vivent essentiellement du commerce artisanal et du cinéma, louant leurs services en tant que figurants aux équipes de tournage.

Ouarzazate ksour

Ouarzazate ksar

Hélas, la pression commerçante exercée sur nous lors de cette ballade m’a laissé un gout quelque peu amer de Ouarzazate.  Notre guide, malgré nos refus timides, nous a amené dans une fabrique de tapis puis une herboristerie. Nous sommes partis après une négociation complètement ratée, avec 50gr de Paprika dont je n’avais nul besoin.

Je vous retranscris la négociation :

  • Le Monsieur : C’est 50 dirhams les 50 grammes
  • Moi : C’est trop cher ça. –se tourne vers Arthur – :  40dh, ça va, hein ?
  • Arthur : Non le Monsieur a dit 50dh
  • Le Monsieur : 50 dh

Et comme je n’osais pas négocier, que je suis plutôt nulle à ce jeu, surtout à ce stade du voyage, je suis partie avec mes 50 grammes de paprika qui ont ensuite fondu dans leur sac plastique pour 5€. La règle de la négociation au Maroc c’est de diviser par deux voir trois le prix de départ pour avoir sa base de négociation, puis d’augmenter jusqu’au prix qui vous semble raisonnable. Si vous n’êtes pas d’accord, vous partez.

Si vous n’entrez pas dans le ksar avec un guide, des guides plus ou moins professionnels vous proposeront leur service. A vous de juger si c’est utile, mais c’est vrai ils sont plutôt insistants, il faudra se montrer courtois mais ferme.

A noter que l’entrée au ksar est complètement gratuite. 

5- Où loger & Où manger à Ouarzazate ?

Nous avons réservé notre logement par booking la veille, profitant d’une offre très intéressante sur un hôtel que nous avions repéré dans le guide du Routard.

Où loger : Hotel Azoul

Décoration moderne, aux photos historiques habillant ses murs, pour cet hôtel situé dans le quartier récent de Tabounte, à environ 2km du Centre ville. Notre chambre, tout à fait propre et confortable, possédait un petit balcon avec vue sur les montagnes de l’Anti-Atlas. L’hôtel se situe en bordure de la rue principale, s’il n’y a pas trop de monde, vous pourrez vous garer juste devant, aux endroits où les bandes sur le trottoir sont vertes (rouge c’est interdit).

Le prix : 440 dh avec petit déjeuner. Nous avons bénéficié d’une offre de dernière minute très intéressante  : voir ce logement sur Booking

Où manger (végétalien) : Massinissa

Nous nous sommes rendus dans le centre ville pour dégoter un restaurant ouvert avant le soir et nous avons opté pour le petit restaurant Massiminissa référencé dans le guide du routard. C’est un repère de touristes et l’on comprend pourquoi : une carte longue, du couscous tous les jours et des petits prix. Si nous avons bu le pire thé à la menthe de notre séjour, les plats roboratifs et l’accueil nous ont convaincus. A Ouarzazate il parait que la gastronomie n’est pas réputée, ce restaurant fera bien l’affaire. Nous en avons eu pour 86 dh (environ 8€) pour une entrée, deux thés et deux couscous végétariens. Avec une carte longue comme le bras, les végétaliens n’auront aucun mal à trouver leur bonheur, même si l’on peut avoir des doutes sur les sauces, notamment dans le couscous …

6- Infos pratiques en vrac

  • Demnate – Ouarzazate : pas de station essence, faites le plein
  • Demnate -Ourazazate : sur les 2 premiers tiers du chemin, routes compliquées, se renseigner sur les conditions si vous y voyagez en hiver.
  • Ait Benhaddou : plusieurs parkings (10dh) – voir la section sur Ait Benhaddou
  • Ouarzazate : Possède un aéroport – Liaisons avec Paris & Casablanca
  • Ouarzazate : malgré l’altitude (1160m), canicule dès le printemps

7- On y va ou pas ?

Si vous entreprenez un road trip dans le Sud Marocain, il est impensable de manquer l’incroyable site d’Ait Benhaddou ou la vieille ville de Ouarzazate. Cette ville aux portes du Sahara porte en elle une aura de mystère et de solitude, entourée qu’elle est par le désert de pierres et celui de sable, plus loin à l’est. Née de l’eau qui s’écoule à ses abords, porteuse de vie, elle se situe au point de confluence entre les vallées de Drâa et celle du Dadès. Grande cité à l’architecture berbère modernisée, elle est propre, ses artères sont larges, sa circulation tranquille. Si je n’ai pas apprécié l’insistance commerçante du guide qui nous a mené dans les boutiques, alors que je ne suis vraiment pas la bonne personne pour ça compte tenu de mon désamour complet pour le shopping,  j’ai apprécié découvrir la casbah, le ksour et mettre enfin les pieds dans cette ville au nom si évocateur. En revanche, il n’est pas essentiel d’y passer la nuit.

Je vous ai convaincu ? Vous partez à Ouarzazate ?

Préparez votre road trip au Maroc en vous inspirant de notre expérience : 3 semaines de road-trip au Maroc, itinéraire et conseils. 

Prochaine étape : De Skoura aux gorges du Dades

 

2 thoughts on “[Maroc] Oasis du Sud : Ouarzazate et Ait Ben Haddou, aux portes du désert.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s