[Maroc] Oasis du Sud : de la palmeraie de Skoura aux gorges du Dades (2 jours).

Une longue journée de route nous mènera de la palmeraie de Skoura aux gorges du Dadès, en passant par la splendide vallée des roses. Une étape immanquable dans un road trip Marocain. 

Programme de l'article
  1. La palmeraie de Skoura et la Kasbah Amridil
  2. Pique-nique au bord de l’Oued dans la vallée des roses
  3. Découverte des fabuleuses Gorges du Dades
  4. Où loger et manger dans les Gorges du Dades ?
  5. Informations pratiques
  6. On y va ou pas ?

1- La palmeraie de Skoura et la Kasbah Amridil

Nous sommes partis de Ouarzazate, notre étape précédente, vers 8h du matin. Une très longue journée de découverte nous attendait, une journée dont mes préparations de voyage m’avaient fait pressentir beaucoup de bonnes surprises. Nous avions décidé d’un premier arrêt à la palmeraie de Skoura, à 42 km de Ouarzazate au cours de laquelle nous visiterions la Kasbah Amridil. 

Se perdre dans la palmeraie de Skoura

La palmeraie marque le début de la Vallée du Dades, qui étend sa route jusqu’à Boulmane du dades à l’entrée des gorges. Il s’agit d’un véritable océan de verdure, d’environ 25 km² (certaines sources indiquent le double), planté de palmiers dattiers, d’oliviers, amandiers, abricotiers … Ici aussi vous pourrez vous émerveiller sur le système irrigation ingénieux mis au point par les Perses, les khettaras, pour capter l’eau de l’oued et des sources souterraines. Diverses entrées vous mènent à cette palmeraie encore aujourd’hui habitée, nous avons choisi celle à la droite de la Kasbah Amridil. Hélas les petites routes de la palmeraie ne sont pas idéales pour une ballade avec une voiture de tourisme, et nous ne sommes guère restés très longtemps à nous promener. Il est possible d’engager un guide qui vous emmènera aux points stratégiques (belvédère, forteresse …) et vous expliquera tout ce qu’il y a à savoir sur ce lieu extraordinaire.

Tarif indicatif pour une visite guidée : 100-120dh pour un groupe (2h)

Visite guidée de la Kasbah Amridil

Située à 2km avant l’entrée de la petite ville de Skoura, la Kasbah est située de l’autre côté d’un oued.Il vous faudra emprunter une petite piste fléchée (à gauche de l’hôtel Kasbah Ait Ben-Moro) et passer à gué avec la voiture pour vous garer sur le parking de la Casbah, aucun problème si vous êtes en saison sèche. Sinon, il faudra sans doute laisser votre voiture un peu avant, et traverser sur les sacs de sable en ne vous cassant pas la figure. La casbah a été construite par le maître du Coran Glaoui, Mohamed Ben Nasser, au 17ème siècle, et figurait sur les anciens billets de 50dh. Si vous vous arrêtez, acceptez la visite guidée que l’on vous proposera certainement dès le pied posé hors de la voiture, cela vous aidera à comprendre le fonctionnement d’une casbah et de glaner nombre d’informations sur la vie berbère. Nous avons beaucoup apprécié ce moment dans un lieu réellement enchanteur. A noter que vous aurez une vue agréable sur l’étendue majestueuse de la palmeraie débutant au pied de l’édifice.

Tarifs de la casbah Amridil :

  • Entrée :  20dh/ pers
  • Visite guidée : 60dh/groupe

Vue sur Casbah Amridil Palmeraie de Skoura

Kasbah Amridil Skoura

Kasbah Amridil intérieur Skoura

2- Pique-nique au bord de l’Oued dans la vallée des roses

Quittant Skoura et sa palmeraie, nous avons repris la route, traversant les superbes paysages de la Vallée du Dades, jusqu’au bourg de El-Kelaa des M’gouna qui se situe à la jonction avec la Vallée des roses. Vérifiez votre niveau d’essence, c’est le moment de se ravitailler avant d’aborder les 35 km de l’une des plus séduisantes vallées du Sud Marocain avec ses paysages de roches colorées, préservée du tourisme de masse, et idéale pour une pause déjeuner au bord de son Oued, ou dans l’un des villages verdoyants. La vallée des roses doit son nom à la culture de celles-ci mais il ne sera pas aisé d’en apercevoir puisque la récolte a lieu au point du jour, les boutons à peine éclos, ne vous attendez donc pas à des tapis de roses à chaque tournant.

Vallée des roses Maroc

Vallée des roses Maroc

Comptez 1h30 de route avec arrêts photographies fréquents depuis le centre d’El Kelaa jusqu’au village de Bou-Tahrar. Au retour, n’hésitez pas à boire un thé à la menthe à la Kasbah Itran (qui veut dire étoile en berbère), une kasbah traditionnelle dont les terrasses surplombent un paysage de casbahs en ruine bordées par l’Oued M’Goun (thé à la menthe : 10dh/théiere – 3dh de parking à payer au gardien).

Vallée des roses Kasbah Itran

3- Découverte des fabuleuses gorges du Dadès

Reprenons ensuite notre route nationale jusqu’à Boulmane du Dadès, où vous pourrez vous ravitailler avant les gorges du Dadès (essence, alimentation générale, change). Boulmane est un gros village pas déplaisant, doté d’une architecture classique berbère et dont la silhouette se dresse agréablement depuis la route, mais nous vous conseillons vivement de loger dans les gorges du Dadès, beaucoup plus pittoresques. Ces gorges ont été pour moi autant un coup de cœur que l’un des plus gros coup de stress du voyage, je vous explique pourquoi.

Les gorges du Dadès à découvrir en voiture : un coup de CŒUR

Arrivés en fin d’après-midi pluvieuse, nous nous sommes baladés dans le village situé derrière notre logement (au km 18) et avons repéré l’entrée du Canyon des doigts de singe en vue d’une randonnée le lendemain. Le lendemain matin, sur le pont dès 8h, nous sommes tout d’abord partis à l’assaut des 50km de route, du village de Ait Arbi à celui de Msemir (km 60), nous ne sommes pas allés plus loin mais je vous explique dans cet article comment rejoindre les gorges voisines, celles du Todgha.

  • Le restaurant panoramique Timzzilite

Notre premier arrêt, au km 27, a été pour ce restaurant qui surplombe l’un des endroits les plus photographiés des gorges. Après avoir roulé dans la moyenne vallée, vous extasiant sur les ksours qui se fondent dans le paysages et les cultures verdoyantes, vous entrez brusquement dans les gorges. Nous nous sommes arrêtés au restaurant/auberge panoramique afin de profiter de cette vue proprement extraordinaire sur la route en lacets qui grimpe jusqu’en haut du grand canyon, sensation garantie ! Vous n’êtes bien entendu pas obligés de boire un thé, et aurez une vue sur la route en vous plaçant juste à la gauche du restaurant, d’autant que le thé est un peu cher (15dh/verre). En repartant, continuez votre chemin qui descend vers l’Oued Dadès, vous vous trouvez alors, pendant environ 1km, au point le plus encastré des gorges. Levez le nez, c’est très impressionnant.

restaurant panoramique Timzzilite Dadès

Route gorges Dadès Maroc

Passage le plus étroit des gorges du Dadès

  • Pause au niveau de l’antenne en plein milieu des gorges

Enfin sorti du lit de l’Oued, un tout autre décor vous attend, verdoyant, bucolique. Roulez quelques kilomètres, la grande antenne se dressera vers vous au sommet d’une colline. Par curiosité nous y sommes montés, sans imaginer le panorama qui nous attendait de l’autre coté. Croyez moi, ça vaut le coup de prendre dix minutes pour s’y arrêter et découvrir le lit de l’Oued bordé de végétation et de villages, entourés de montagnes arides et brunes, coiffées de hauts plateaux. L’endroit est idéal pour pique-niquer, en effet, je suis toujours partante pour un pique-nique avec vue !  Pas vous ?

Panorama Gorges du Dadès Maroc

Point de vue Gorges du Dadès Maroc

  • Un thé à la menthe au village de M’semrir

Tout au long de la route des belvédères vous permettent d’observer des panoramas splendides. Nous avons roulé jusqu’au village de M’semir, tout à fait charmant, planté de champs de pommiers notamment, et en avons profité pour nous arrêter boire un thé à la menthe à l’hôtel-restaurant “La vallée des pommes” (25dh à deux). Nous avons eu le droit à de multiples conseils concernant la route, et avons passé plus d’1h à discuter avec le gérant très agréable.

Village de Msemrir Gorges Dadès Maroc

Village de Msemrir Gorges Dadès

  • Des gorges du Dadès à celles du Todgha

Vous avez trois possibilités pour rejoindre ensuite les gorges du Todgha.

  • La piste en 4*4 (en bleu) : De Msemrir vous pouvez couper par une piste pour vous rendre directement au village de Tamtetouch
  • La R704 via Agoudal : A la sortie du village, vous pouvez continuer sur la route goudronnée jusqu’à Timli, la route vous amène jusqu’aux gorges voisines, celles de Todgha, en passant par la ville d’Agoudal. Ce chemin vous permettra d’effectuer une boucle plutôt que de revenir sur vos pas.
  • Via Tinghir : rebroussez chemin pour revenir à l’entrée des gorges du Dadès et passez par la ville de Thingir. C’est la route la plus prudente car en très bon état.

Gorges du Dadès vers Gorges du Todgha

Comme nous logions à l’entrée des gorges du Dadès, nous sommes revenus sur nos pas. De plus nous n’étions pas certains de l’état de la route passant par Agoudal quand bien même le gérant du café nous a assuré que c’était praticable en voiture de tourisme, il est évident que les locaux n’ont pas la même tolérance que nous face aux pistes caillouteuses. La sagesse l’a emporté devant le désir d’en prendre encore plein la vue avec des paysages fantastiques.

Le canyon des doigts de singe : le coup de stress

De nombreuses randonnées peuvent être entreprises dans les gorges du Dadès. Nous logions face à la falaise de Tamlalt appelée également doigts de singes car elle rappelle curieusement la forme des mains de ces mammifères. Le canyon qu’elle abrite est aussi nommée “la vallée des corps humain”, et la légende raconte que lors d’un mariage, les invités jetèrent du riz en l’air sur le passage de la jeune promise, geste de gaspillage que ne toléra pas leur Dieu qui les transforma en statue de roche. Dans mon esprit, la roche est plus proche d’une main de singe que de corps humains pétrifiés. Mais c’est une jolie fable anti-gaspi !

Nous sommes partis vers 15h, dans l’idée d’effectuer la randonnée des Falaises de Tamlatl, qui devait nous emmener au cœur du canyon des pattes de singes. Nous  nous sentions confiants, prenant à rebours le chemin proposé par le guide du routard, en passant par des champs verdoyants, puis un petit village avec ses casbahs en ruine, comme endormi en cette après-midi. Jusque là tout allait bien, mais ensuite, nous avons marché longtemps dans le lit de ce qui semblait une immense rivière asséchée, et maps.me nous indiquait un chemin que nous ne trouvions pas. Demi-tour, hésitation, Arthur me montre une pente rocheuse à escalader. A moitié rassurés, nous l’avons escaladée pour nous retrouver sur un plateau, absolument désert.

Randonnée Doigts de singe Dadès

Randonnée Maroc Dadès

Encore quelques centaines de mètres, et nous avons enfin aperçu la falaise si caractéristique. Nous n’étions pour autant pas au bout de nos peines, car une fois parvenus en vue du Canyon, restait à y descendre. Le paysage est alors absolument fabuleux, car entre ces falaises aux formes originales, s’écoule l’oued du Dadès. Pour rejoindre le fond du canyon, la pente est raide, je l’ai descendue sur les fesses. Ensuite s’en sont suivies bien 2h d’alternance entre crises d’angoisse, perte du chemin, espoir et fatigue terrible. Il y a des endroits où le chemin n’est pas clair, et maps.me ne nous aidait pas tellement, sans compter que le soleil baissait à l’horizon de manière de plus en plus critique … Nous sommes finalement parvenus au bout de notre randonnée juste avant le coucher du soleil, fourbus, au bout de plus de 5h de randonnée contre 3h prévues par le Routard.

Oued Dadès canyon doigts de singe

Randonnée doigts de singe canyon
Tous seuls au monde (j’étais en crise d’angoisse sévère à ce moment)

Canyon pattes de singe Dadès conseil rando

Attention, cette randonnée peut se faire seul, mais ne vous y rendez surtout pas en période de pluie car les eaux montent très vite et pourriez vous retrouver coincés. Si vous n’êtes pas à l’aise, même en période sèche, prenez un guide. D’autant que nous n’avons pas croisé âme (humaine) qui vive durant toute notre “ballade” (galère).

  • Longueur de la randonnée : 9km (aller-retour depuis la Kasbah Ait Marghad au km 17, sur la route principale)
  • Durée de la randonnée : 2h30 – 3h selon le guide du routard, 5h pour nous
  • Difficulté : le routard recommande un guide, notamment en cas de pluie. Je confirme !

4- Où loger et manger dans les Gorges du Dades

Dans cette zone relativement touristique, vous ne manquerez pas de petites auberges de charme, alignées le long de la route principale depuis l’entrée des gorges jusqu’au village de Timlit, voir encore après en direction d’Agoudal.

Auberge Kasbah Ait Marghad : face aux doigts de singe

Nous avons réservé une chambre double dans cette auberge la veille de notre arrivée. Située juste en face de la fameuse falaise des pattes de singe, elle offre une vue formidable depuis la terrasse. La chambre dont nous avons hérité était spacieuse, décorée à la mode berbère, et dotée d’une grande salle de bain. L’accueil de Youssef fut absolument charmant. En bon observateur, il a compris que nous ne mangions pas de sous produit animal et a adapté le petit déjeuner du second matin. Nous n’osions pas trop expliquer que nous étions véganes, mais n’hésitez surtout pas à indiquer toute préférence d’ordre alimentaire, ils trouveront une solution pour que vous mangiez à votre faim. En prévenant, nous avons pris nos repas (copieuses tajines) le soir à l’auberge ( 0dh/repas). Nous recommandons cette auberge pour le gîte comme pour le couvert !

Tarif : 47€ les deux nuits avec petit déjeuner & thé de bienvenue en mai 2019.

Réservez ce logement en passant par ce lienKasbah Ait Marghad 

5- Informations pratiques – Dadès :

  • Essence : Faites le plein dans la ville de Boulmane-Dadès car il n’y a aucune station dans les vallées du Dadès comme dans celle de Todgha
  • Argent – Change : même recommandation que pour l’essence
  • Randonnée : en cas d’orage, en hiver ou si vous n’êtes pas à l’aise, engagez un guide, c’est plus prudent.
  • Route : la route jusqu’à M’semir est en très bon état (après nous n’y avons pas été)

6-On y va ou pas ?

Ne manquez pas cette étape, si vous devez vous arrêter quelque part au Maroc, c’est bien dans les gorges du Dadès. J’ai l’impression de me répéter étape après étape, mais les gorges du Dadès sont vraiment grandioses, splendides, et vous offrent de multiples possibilités de ballades ou de randonnées sur plusieurs jours. Vous pouvez vous trouver seuls au monde dans des paysages déserts, puis sur une route relativement touristique comme au niveau du restaurant panoramique Timzzilite. Je vous conseille vivement d’y séjourner au moins deux nuits afin d’apprécier le calme et la splendeur de cette époustouflante région, l’idéal étant d’y passer plusieurs nuits à différents endroits des gorges, si vous avez le temps.

Connaissez-vous cette région du Maroc ? Aimeriez-vous la découvrir ? 

Préparez votre road trip au Maroc en vous inspirant de notre expérience : 3 semaines de road-trip au Maroc, itinéraire et conseils. 

Etape suivante : Tineghir et les gorges du Todra

4 thoughts on “[Maroc] Oasis du Sud : de la palmeraie de Skoura aux gorges du Dades (2 jours).

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s