[Philippines] Visiter le nord : rendez-vous à Banaue et ses rizières en terrasse.

Nous avons quitté les îles dans lesquelles nous avons admirablement glandé pendant plus de 3 semaines pour découvrir (en vitesse), les rizières du Nord. Alors que nous souhaitions y consacrer une petite semaine, les aléas des transports a réduit ce temps à 3 jours pleins nous contraignant à ne s’arrêter qu’à Banaue.

Arriver à Banaue en partant de Coron

Etape 1 : De coron à Manille

Partant de Coron, deux solutions :

  • Prendre l’avion (1,5h de vol, notre choix : 70€/pers – compagnie AirJet) : il y a plusieurs vols par jour à destination de Manille
  • Prendre le Ferry : celui passe trois fois/semaine (dimanche, mercredi & vendredi – Durée : 13h – départ vers 16h)

La solution ferry ne nous convenant pas niveau date et cela malgré un prix largement inférieur, nous avons opté pour l’avion.

Se rendre à l’aéroport de Coron, deux solutions :
  • Prendre un tricycle : 500 PHP le tricycle à partager
  • Prendre un van : 150 PHP par personne

Pour nous il était plus économique d’opter pour la solution van (n° de la compagnie 0917-509-3284). Nous avons envoyé un sms la veille pour réserver 2 places dans une navette partant à 10h, ceux-ci nous ont rappelés pour prendre les informations. Le pick up se fait à votre hôtel.

Le trajet dure environ 45 min, le temps de récupérer tous les passagers. Et une fois n’est pas coutume, nous étions plus de passagers que de sièges mais on commence à avoir l’habitude. Toutefois ce petit road trip à travers l’île de Coron et ses beaux paysages ne sont pas pour déplaire.

Nous sommes arrivés à l’aéroport à 11h et, miracle, on disposait d’1h de wif gratuiti. Idéal pour vérifier à quelle heure partait notre avion (on a bien acheté une carte SIM, mais sans data, c’est bien plus rigolo). C’est là que nous avons découvert que notre vol partait à 14h20. Notre activité favorite commençait : attendre. Nous avons finalement embarqué vers 15h15 car l’avion a eu du retard et avons eu la joie de nous voir servir un petit gâteau à bord (le moindre snack est à des prix hallucinants dans le petit aéroport de Coron, du coup on a préféré ne rien manger).

Arrivés sans encombre à Manille, terminal 4, nous avons voulu rejoindre la station de bus …

Etape 2 : se rendre de l’aéroport à la station de bus Oyahami

Pour vous rendre dans le nord, vous devrez réserver vos billets pour un bus de nuit (je vous détaille cela en étape 3). Les bus de nuit pour Banaue de la compagnie que nous avons choisi partent du « terminal des bus Ohayami » situé à une dizaine de kilomètres de l’aéroport de Manille.

Pour vous y rendre, il doit bien exister un bus. Nous avions bien étudié le trajet, et nous allions pour prendre deux bus mais … n’avons jamais trouvé le premier. Déjà passablement fatigués et devant la nuit qui nous attendait, nous sommes retournés à l’aéroport et avons opté pour la solution « Grab ». Ils ont un comptoir à la sortie. Nous en avons eu pour 267php pour plus d’1h20 de trajet dans les bouchons, c’est un investissement que l’on ne regrette pas.

Conseil : si vous devez vous rendre de l’aéroport à la station de bus, prévoyez large, au moins 2-3h de battement.

Etape 3 : De Manille à Banaue

Horaires de bus Ohayami

Il existe plusieurs compagnies de bus pour rejoindre Banaue mais celle qui revient le plus souvent et semble la plus fiable est Ohayami.  Nous avons lu qu’il était conseillé de réserver ses billets un peu à l’avance et avons réservé par internet, directement sur leur site (http://ohayamitrans.com), mais vous vous verrez appliquer des frais de service. (Prix du ticket en ligne : 554PHP contre 490 PHP à la station de bus).

Sinon, rendez-vous directement à la station de bus de la compagnie quelques heures avant le départ. Si vous vous y prenez tard, vous risquez de passer la nuit sur les strapontins, dans l’allée et ça n’a pas l’air du tout, mais alors pas du tout agréable, surtout quand vous devez vous lever pour descendre ou laisser monter les gens …

Les départs ont lieu à 21h et 22h. Arrivée vers 7h du matin.  Je ne vous cacherai pas que la nuit ne fut pas très confortable mais nous sommes arrivés en vie. Et pour ma part j’ai pu avoir de l’animation toute la nuit, car on dirait que les Philippins ne dorment jamais, il y a toujours du monde dehors, sur presque tout le chemin !

Autre conseil : si vous connaissez votre date de retour sur Manille, réservez votre trajet retour en prenant vos billets de départ au guichet de la station de bus. Ce sera ça de fait, vous n’aurez qu’à retirer vos billets à Banaue.

Une fois arrivés à Banaue tout s’est passé très vite. On est descendus du bus, on a payé notre écotaxe (50 PHP – obligatoire), on est montés dans un jeepney (navette gratuite). De là nous nous sommes rendus à la guesthouse que nous avions repérée dans le Lonely planet escortés par un guide local. Puis on est monté prendre une douche et se reposer. En prenant notre petit déjeuner le guide local nous a expliqué ce qu’il proposait comme formule pour partir en trek, on a réfléchi 10 minutes et on a accepté. Le lendemain nous partions pour 2 jours et 1 nuit de randonnée dans les rizières.

Trek de 2 jours/1 nuit : de Banaue à Batad

Jour 1 : de Banaue à Cambulo

  • Départ de Banaue en tricycle et points de vue sur les rizières (possible en 4*4 mais vous paierez le double du prix) et arrêts aux trois points de vue sur les rizières. Magnifique, magique même si fréquentés. Nous étions déjà en plein « effet wahou » alors que le trek n’avait pas commencé !

  • Jusqu’au point de vue de Pulo (3h de trek): Le tricycle s’arrête à la fin de la route, là commence le trek à travers la jungle jusqu’à rejoindre le petit village de Pulo, perdu dans les rizières. Malgré quelques montées et passages un poil caillouteux, les 3 heures de marche jusqu’au point de vue sur les rizières ne sont pas difficiles pour un randonneur du dimanche et quelques points de vue magnifiques sur les montagnes émaillent le parcours. Arrivés vers Pulo, notre guide nous a laissé le choix de nous arrêter déjeuner sur le point de vue ou près de la rivière, nous avons choisi la vue.

Point de vue sur Pulo
  • Village de Pulo et cascade : Arrivés en contrebas du village de Pulo, vous pourrez vous arrêter vous rafraichir près d’une petite cascade et vous joindre aux enfants qui sautent depuis le pont. Nous ne l’avons pas fait, mais quelques courageux d’autres groupes se sont lancés !

  • De Pulo à Cambulo : c’est parti pour 2h de trek au cœur des rizières. Attention pour ceux qui ont le vertige, vous marchez sur des murets en hauteur. Relativement larges mais cela surprend au début. Mon guide m’a gentiment tenu la main pour les passages glissants ou sur des pierres peu stables et m’a fabriqué un bâton de marche pour m’aider. Ce n’est pas réellement difficile, mais restez concentrés, même si à chaque pas vous aurez envie de vous arrêter admirer la vue, prendre une photo et crier « Whaou c’est splendide, magnifique, incroyable … ». Ayant été surpris (enfin surpris pas vraiment, on l’a vu venir de loin l’orage …) par une pluie violente nous nous sommes arrêtés dans un abri. La pluie s’étant calmée nous nous sommes remis en chemin pour les dernières vingt minutes de marche. Bon en réalité la pluie n’en avait pas fini, elle est reparti de plus belle et nous sommes arrivés trempés jusqu’aux os.

Oui, ça tangue un peu surtout sous la pluie !

Cambulo : Il existe plusieurs guesthouses et homestays dans le tout petit village de Cambulo niché dans les rizières (non accessible par la route). Vous ne choisirez pas votre logement, les guides ont leurs partenariats. Nous avons atterri chez Tourist lodge, une pension tenue par une jeune mère célibataire. Si la douche et les toilettes sont au rez-de chaussée, la petite chambre est cosy et le lit confortable. L’orage et les pluies ayant coupé l’électricité, nous avons passé la soirée à la bougie, seuls clients de l’hôtel … Une belle manière pour nous de fêter nos trois ans d’amour (comme c’est romantique, non ? )

Jour 2 : De Cambulo à Banaue

De Cambulo au point de vue de Batad : Nous sommes partis vers 9h, notre guide souhaitait attendre que les chemin sèchent un peu avant de nous mettre en route. En attendant nous sommes revenus sur nos pas, pour revoir le paysage que nous avions vu sous la pluie la veille. Encore effet whaou. Les terrasses sont encore une fois impressionnantes en arrivant sur Cambulo, et les maisons s’intègrent avec élégance au paysage. Les hommes sont capables de s’unir à la nature avec beaucoup de finesse et de beauté …

village de Cambulo

Puis vers 9h nous nous sommes remis en marche, avec quelques courbatures en plus. Le chemin jusqu’à Cambulo dure environ 2h et le plus dur sera de monter une bonne volée de marche.

Mais au moment où je commençais à me dire que je n’en pouvais plus, nous sommes arrivés au point de vue de Batad. ENCORE UNE CLAQUE VISUELLE. Batad est bien plus fréquentée que les deux autres petits villages puisque beaucoup viennent en faire le tour pour la journée. Mais perchés sur votre point de vue à siroter un café, vous êtes juste émerveillés …

La cascade de Tappyah : C’est là qu’ont commencé les ennuis pour moi. Si physiquement j’avais très bien tenu jusque là, les milliers de marches que nous avons eu à descendre jusqu’à la cascade ont eu raison de mes muscles et de mon mental. Reste que, même très fréquentée, la cascade est vraiment impressionnante, la violence avec laquelle l’eau tombe dans une vaste piscine d’eau douce m’a surprise. Vous pourrez vous rafraîchir dans son eau, pas du luxe après la marche du matin. Nous avons fait trempette une vingtaine de minutes avant de remonter les 1000 marches qui la sépare des rizières.

Notre guide m’a fait un bandage sur les cuisses pour les maintenir et m’aider à monter, mais paralysée je n’arrivais plus à marcher. En revanche, quand il me les a enlevé, ça allait beaucoup mieux !

De Batad à Banaue : Ensuite vous marcherez encore une trentaine de minutes dans les terrasses de Batad. Nous avons demandé à déjeuner à Batad avec vue sur les rizières mais vous pourrez très bien déjeuner à la cascade selon ce que vous préférez. Lors de notre repas, on a eu droit à une petite représentation de danse !

Il était déjà presque 16h lorsque nous avons remonté le chemin jusqu’à la route (comptez encore une quinzaine de minutes de montée). Ensuite un tricycle nous attendait pour faire un stop à  Bangaan, découvrir les rizières en terrasse de ce petit village. Nous sommes ensuite retournés à la guesthouse de Banaue pour prendre une douche avant d’aller attendre le bus de nuit en direction de Manille.

Bon à savoir

  • Dans notre formule, repas et boissons ne sont pas compris. Le premier jour il vous faudra prévoir votre pique nique car vous ne croiserez aucun restaurant ou magasin. Si vous avez des gourdes filtrantes, vous pourrez les remplir à certaines sources que votre guide pourra vous indiquer.
  • La route entre Banaue et Batad est nouvelle, les treks de 2 jours/1 nuit comprennent désormais la cascade car il est maintenant possible de rentrer rapidement par la route quand il fallait marcher auparavant.
  • Emportez votre maillot de bain  
  • Prenez impérativement votre K-way. Lorsque nous y étions (fin mai) nous avons subit des orages violents et des pluies diluviennes tous les soirs
  • Vous n’aurez pas le Wifi
  • Il n’y aura peut-être même pas d’électricité (c’était le cas à Cambulo du fait des orages, nous avons passé la soirée à la bougie) et s’il y en a, il vous coûtera 20 PHP pour recharger votre téléphone dans la plupart des pensions.
  • Vous pouvez laisser vos bagages à la guesthouse où vous avez passé la nuit à Banaue. Si vous partez directement en trek, je ne sais pas comment cela se passe, demandez au guide.
  • En rentrant nous avons pu prendre une douche à la guesthouse avant de prendre le bus de nuit mais cela nous a coûté 100 Php/personne.

Tarif du trek 2jours-1nuit : 2400 PHP / pers.

  • Ce tarif comprend : le guide, le logement, les éventuels frais d’accès, le transport de et pour Banaue en tricycle.
  • Ce tarif ne comprend pas : votre nourriture et vos boissons

Où dormir (à Banaue) ?

Stairway : Je ne vous indique pas de logements à Cambulo car nous n’avons pas choisi la guesthouse. En arrivant à Banaue nous n’avions pas réservé et avons bien fait. Nous ne sommes pas les seuls à avoir été les uniques clients de notre pension. Nous avons ainsi pu choisir notre chambre avec vue superbe sur les rizières. Ce n’est pas la grand luxe mais cette vue n’a pas de prix (bon si en fait : 700 PHP )

Les + : Chambre cosy, vue imprenable sur les rizières, parties communes confortables, eau chaude, douche privative.

Les – : électricité payante comme dans beaucoup de pensions, chambre lits jumeaux (le lit double n’avait pas la vue).

On y va ou pas ?

A l’heure où je vous écris, mes cuisses, mes mollets et même mes bras me hurlent que non. Mais mes yeux, mon cœur et moi, on vous affirme que oui. Bien sur. Les paysages sont absolument magnifiques, parfois carrément magiques. Nous nous attendions à un trek ultra touristique et nous n’étions que 5 petits groupes sur la route, à nous croiser à de rares moments, et de manière toujours très conviviale. Nous n’étions que nous deux avec notre guide, et ils n’emmènent jamais plus de 5 personnes. Notre guide n’était pas spécialement expansif mais il a su m’aider quand j’en ai eu besoin, se montrer présent quand il le fallait. Nous regrettons juste de n’avoir pas avoir eu plus de 3 jours pour visiter le nord des Philippines qui est une vraie merveille. Les rizières en terrasse de la région n’ont pas volé leur inscription au patrimoine mondial de l’unesco.  

Advertisements

2 thoughts on “[Philippines] Visiter le nord : rendez-vous à Banaue et ses rizières en terrasse.

Add yours

    1. Il a failli mourir comment ?? C’est pas toujours facile, mais mon pire souvenir ça reste les marches pour descendre à la cascade, il y en avait beaucoup trop. Vous avez fait 2 ou 3 jours ?

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: