[Philippines] Coron & l’île de Busuanga

Nous quittons la grande île ainsi nommée mais restons dans la région de Palawan pour découvrir l’île de Busuanga. Sa capitale est connue pour être la base d’exploration par excellence des navires de guerre naufragés dans l’archipel. Coron Town n’est pas la plus jolie ni la plus confidentielle des destinations mais vous pourrez organiser dans son centre vos journées de plongées et de « Island Hopping »

Comment arriver à Coron depuis Nacpan beach ( El Nido) ?

Etape 1 : Prendre un tricycle

Ce sont nos deux adorables hôtes qui nous ont réservé un tricycle pour nous rendre depuis le village de Calitang (juste à côté de Nacpan beach) jusqu’au bon embarcadère du port d’El Nido.

L’embarquement ayant lieu dès 7h30, le tricycle fut réservé pour 6h20. Et il s’est pointé à … 5h35. On était déjà habillés (ouais ouais) mais on n’avait pas bu notre café. Nous finirons par partir vers 6h10 (il faut prendre son temps) et la voyage dure environ 45 minutes. Parfois vous aurez envie de pousser le véhicule qui peinera dans les montées. Mais les tricycles parviennent toujours à destination (je crois). Notre sympathique chauffeur nous a emmené jusqu’à notre embarcadère.

Tarif : (négocié par nos hôtes) 700 PHP

Etape 2 : prendre le bateau (oui mais lequel ?)

Plusieurs solutions pour vous rendre à Coron :

  • Prendre un avion (nous n’avons pas étudié cette option)
  • Prendre un  bateau fastcraft : départ tous les jours à 6h du matin – Durée : environ 3h / Tarif : environ 1800 PHP (réservable sur internet)
  • Prendre un ferry (slow boat) : départ tous les jours à 8h du matin / Durée : entre 5h et 9h selon le type de ferry / Tarif : environ 1200 PHP (voir toutes les infos sur le site : Ferry Coron ). Nous n’avons pas trouvé pour le réserver en ligne, notre hôte s’est chargé d’acheter pour nous les billets directement au port d’El Nido.
  • Prendre un cargo : part une fois/semaine le mercredi à 7h30 – environ 1000 PHP

Frais de terminal : 20 PHP

Nous avons choisi l’option ferry. Nous avons attendu une quinzaine de minutes avant de payer les frais de terminal puis d’embarquer sur notre ferry, un grand bangka pouvant accueillir jusqu’à 80 personnes. Le bateau a mis un peu plus de 6h mais le trajet est passé très vite, les paysages sont magnifiques, n’hésitez pas à sortir de la cabine pour les admirer. C’est presque comme une croisière, un chouette moyen d’allier l’utile à l’agréable.

En sus un déjeuner vous sera servi. Attention toutefois si vous êtes végétarien car même après qu’ils aient retiré la viande et les crevettes, les légumes baignent dans la sauce à la viande (mais rassurez-vous, vous aurez une banane !).

Vous arriverez au port de Coron Town. De là les chauffeurs de tricycle vous proposeront leurs services avec force enthousiasme. Pour notre part nous avons choisi de marcher jusqu’à notre logement situé à 1,5km de notre point d’arrivée. Sachez toutefois que le centre se situe à bien 2,5km.

Pourquoi aller à Coron ?

En réalité, l’île de Coron est située en face de l’île principale de Busuanga dont la capitale est Coron Town. Depuis Busuanga de nombreux tours vous permettent de visiter l’île de Coron, Coron town et alentours ou encore d’aller vous prélasser sur de sublimes plages dans l’archipels, de plonger et/ou snorkeler au dessus d’épaves.

  • Mont Tapyias :

Voici l’immanquable de Coron Town. Ce mont surmonté d’une grande croix s’illuminant la nuit porte également les lettres magistrales formant le nom de la ville, à la manière Hollywoodienne. Il vous faudra monter plus de 700 marches mais le jeu en vaut la chandelle, et ce malgré une fréquentation important du lieu. Depuis le mont, prenez le petit chemin de randonnée qui sort quelque peu des sentiers battus, vous vous y sentirez plus tranquilles pour regarder le soleil se coucher derrière les montagnes des îles avoisinantes.

C’est aussi le lieu de rendez-vous des jeunes à la tombée de la nuit. Comme nous vous aurez peut être l’occasion de faire une photo souvenir avec un groupe de jeunes très … joyeux !

  • Coucher du soleil sur le port

Le port de Coron Town (pas celui par lequel vous arrivez mais celui qui est noté « boat station dans maps.me) est un lieu plein de vie quand vient le soir. N’hésitez pas à aller y faire un tour pour y voir le coucher du soleil. Ce n’est pas réellement charmant, mais vous aurez une bonne vue, et l’endroit est vivant.

Pour tout vous avouer, c’est tout ce que nous avons fait sur Busuanga, mais vous pourrez louer un scooter histoire de l’explorer (500 PHP/jour), chercher ses plages et vous baigner dans ses sources chaudes (sources chaudes de Maquinit par exemple).

  • Plongée et snorkeling

Comme à Port Barton, et puisque nous étions à Coron en grande partie pour cela, nous avons fait une sortie plongée/snorkeling. Les plongeurs viennent essentiellement pour faire de la plongée sur épave. En effet, de très nombreux navires Japonais ont été coulés durant la seconde guerre mondiale et reposent toujours au fond de la mer. Ceux-ci sont devenus de véritables éco systèmes et font le bonheur des plongeurs.

Arthur a choisi l’école de plongée Umali parfaitement au feeling, après avoir fait le tour de plusieurs centres situés dans la rue principale de la ville. Si vous n’êtes pas plongeurs, vous pouvez vous joindre au groupe pour une journée de snorkeling moyennant 700 PHP ( masques et tubas vous seront prêtés).

Nous n’avons pas retenu le nom des sites mais la première plongée s‘est fait sur une épave de taille moyenne (profondeur : de 5 à 20 mètres). La proue de celle-ci étant visible de la surface et situé non loin d’un récif de corail, elle est aussi un très bon spot de snorkeling. En revanche, heureusement que nous y étions les premiers car deux bateaux de snorkeleurs sont arrivés environ 45 min plus tard et l’endroit s’est transformé en Disneyland. (Aparté : il n’y aura pas de photos de plongée car c’est ici que la Go Pro nous a quitté – RIP).

La seconde plongée est plus profonde (profondeur : de 14 à 26 mètres), sur un bateau de 120 m de long. Il vous faudra impérativement au moins l’open water pour l’explorer. En snorkeling on devine bien la silhouette massive et imposante du bateau, mais vous n’en verrez absolument pas les contours, le bateau est trop profond. En revanche vous pourrez voir, à environ 5m de profondeur, des bancs de poissons. Et vous serez entourés par les bulles des plongeurs, plutôt joli et onirique comme expérience. Arthur a été très impressionné par la visite de l’épave, d’après le retour d’expérience, ça vaut le dé placement.

La 3ème plongée se fait sur un récit de corail. Moins impressionnant, bien moins profonde, elle est ouverte aux débutants, et les snorkeleurs y trouveront largement leur compte car vous pourrez voir des coraux et de nombreux poisson 3-5 mètres de profondeur. Les plongeurs ne vont pas au-delà de 15 mètres.

La plongée avec Umali, et ma journée snorkeling a été réussie. Nous n’étions que 4 clients sur le bateau (3 plongeurs et moi)  pour 2 dive masters qui ont su parfaitement s’adapter à chaque niveau.

La journée a commencé à 8h devant la magasin pour se terminer à 16h au port (vous êtes amenés à l’embarcadère en tricycle depuis le magasin, mais le soir vous vous débrouillez).

Concernant le déjeuner, celui-ci était plutôt complet (noodle poulet, riz, légumes, poisson frits) mais pas pour un végétarien. Ils nous ont gentiment cuisiné du jack fruit au lait de coco en plus voyant qu’on avait encore un peu faim (et que je râlais car je ne pouvais pas manger les noodles). Le seul coup de gueule que j’ai à passer (mais c’est valable à peu près partout) est le suivant : à quoi sert de me demander si je suis végétarienne pour finalement n’avoir la possibilité de ne manger que l’accompagnement, qui est souvent assez léger ? Hein ? Bonne question.

Tarif : 3000 PHP la journée plongée (3 plongées)  / 700 PHP la journée snorkeling (déjeuner compris)

  • Island Hopping

Comme à Port Barton, nous avons choisi de faire une journée de Island Hopping, ces tours organisés qui vous amènent d’îles en îles. Plusieurs tours légèrement différents sont proposés par tous les hôtels, écoles de plongées et agences de voyage de la ville. Les prix varient également légèrement d’un endroit à l’autre. Nous avions une liste d’endroits que nous ne souhaitions absolument pas louper et avons finalement opté pour le « Coron Ultimate Tour » proposé par Umali dive center (1300 PHP).

Les tarifs des tours varient généralement de 950 à 1600 PHP selon les excursions et le niveau de service proposé. Concernant l’option que nous avons prise, voici les sites compris :  Kayangan Lake, Skeleton Wreck, Atwayan beach, Twin Lagoon, Siete Picados, Coral garden et CYC beach.

Pour le prix, vous aurez d’inclus : toutes les taxes d’entres aux différents sites, le déjeuner, un snack, une serviette, masque/tuba et la possibilité d’utiliser des kayaks.

Ce que j’en ai pensé …

Je ne vous fait pas languir … j’ai détesté l’expérience. Autant le island hopping de Port barton, à 6 sur un bateau, parfois seuls sur les sites de snorkeling, fut une expérience magique, autant celui-ci … une catastrophe. Je m’y attendais mais cela ne m’a pas empêchée de mal vivre cette journée sur un bateau de 26 personnes dans des coins tellement bondés qu’on ne voyait presque plus l’eau tellement il y avait de gilets oranges flottants à la surface (j’exagère. Mais à peine). Les sites sont moins pittoresques que ce à quoi je m’attendais, hélas pas très bien préservés (pas étonnant vu combien nous étions) et j’ai préféré de loin ceux de Port Barton.

Kayangan Lake est une blague. Alors oui, clairement on a rit. Imaginez-vous la scène. Des dizaines de bateaux amarrés au même endroit. Quelques centaines de personnes sur le même petit site … Notez que vous devez impérativement garder vos gilets de sauvetage pour être autorisé à entrer … Ça donnait de multiples points oranges sur le lac, comme une flore étrange ou des insectes bizarres.

Lorsque vous faites la queue pour prendre en photo le pont de vue (là où sont amarrés les bateaux), vous pouvez voir d’étranges espèces de bipèdes se prendre en photo comme des stars pendant 10 minutes. Et pour le coup, nous ça nous a bien fait rire. La tête du mec qui nous demande si l’on veut qu’il nous prenne en photo et à qui l’on répond que l’on veut juste une photo du paysage, aussi. On n’aura pas trouvé le lieu magique à cause de la foule, mais on aura rigolé. C’est déjà ça.

Photo Instagram
Photo Instagram
Envers du décor
Envers du décor

Le skeleton wrek … Quand on est arrivés, il y avait une telle grappe humaine sur l’eau que j’ai fait une crise d’angoisse, je ne voulais pas me joindre à tout ce monde. Mais le bateau devait partir se mettre dans un autre coin bien plus loin, alors j’ai sauté dans l’eau quand même. Quand j’ai enfin repris mes esprits, il n’y avait presque plus personne sur le squelette du bateau, alors je suis allée voir … Et j’ai pas vu grand-chose. Déjà car il n’en reste pas des masses à voir, et car à part la proue, le reste de la carcasse est située trop profonde pour la distinguer.

Pour les points positifs :

  • Sur le site de Coral Garden, les participants vont surtout patauger dans l’eau claire et s’installer sur la plage, donc vous ne serez pas nombreux à aller snorkeler et il y a pas mal de poissons, de coraux et d’oursins à voir
  • Siete pecados est un très beau site, il se démarque par ses coraux bleus surprenants et ses poissons, parfois énormes et nombreux.
  • Le décor est souvent magnifique avec une eau turquoise sur les rochers karstiques.

  • On a vachement bien mangé et dans un très joli décor. Le buffet était copieux, préparé sur place et varié. Avec de l’eau et du coca pour arroser. On a même eu le droit à un beignet avant de rentrer.

  • Sur le site de skeleton wrek nous avons dû contourner l’île pour retrouver le bateau qui s’était amarré un peu plus loin. Une belle occasion de snorkeling, quelques jolies rencontres avec les poissons, et hélas aussi quelques petites méduses.

Pour résumer, si vous ne craignez pas la foule, que ça ne vous gêne pas de vous trouver sur un gros bateau ou que vous êtes du genre à faire facilement abstraction en trouvant votre petit coin à vous, vous pouvez tenter l’expérience. Dans le cas contraire, je vous invite à éviter. Je vous conseillerais plutôt de partir à la journée avec un petit club de plongée pour snorkeler sur des sites où il n’y aura presque que vous  (et les plongeurs mais qui seront plusieurs mètres en dessous ou pas tout à fait au même endroit).

Tarif : 1300 PHP la journée (déjeuner compris)

Où loger ?

Abis Compound : Je vous donne le nom de notre logement mais ne vous le recommande pas. Nous avons réservé sur booking 4 jours avant notre arrivée et la plupart des logements restants étaient chers. Nous avons opté pour un solution économique (720 PHP) mais pas spécialement confortable. La chambre est située à environ 1km du centre, au cœur d’un jardin résidentiel mais le confort et la décoration ne sont pas les maîtres mots du lieu.

Les + : salle de bain privative, espace extérieur, eau potable chaude et froide à disposition, mugs et tasses à disposition, calme (quand  la chambre familiale a côté de la notre n’est pas louée) .

Les – : salle de bain rustique, hôte absente, propreté douteuse, décoration qui me laisse perplexe, Wifi quasiment inexistant et …  bruyant ( à partir du moment où la chambre familiale à côté de la notre a été louée, les murs sont en carton …)

Où manger ?

Winnie Restaurant : En allant vers le centre nous nous sommes arrêtés chez Winnie. Une carte locale, un menu du jour, des produits frais et bons, à prix très correct. Nous recommandons. Nous en avons eu pour 235 PHP pour un fried rice, un garlic rice, un jus et des rouleaux de printemps (3,80€ environ)

On y va ou pas ?

Très clairement, ce n’est pas mon endroit préféré des Philippines. J’ai eu un très mauvais contact avec la ville à mon arrivée, d’autant que notre logement ne faisait pas non plus envie. Plutôt que d’explorer Busuanga, nous nous sommes contentés des activités en mer. Toutefois, si vous êtes plongeurs, et que la plongée sur épave vous tente, il n’est pas question de passer à côté. Malgré le nombre colossal de centre de plongées, et le nombre de touristes, nager au cœur d’épaves historiques a quelque chose de magique et de mémorable. Arthur me précise dans l’oreillette que les dives master se débrouillent pour que chacun ait son coin de navire à explorer ceci pour ne pas suivre le même itinéraire et se retrouver nombreux au même endroit. En revanche, si vous n’êtes pas plongeurs j’ai tendance à ne pas vous recommander l’endroit.

Advertisements

3 thoughts on “[Philippines] Coron & l’île de Busuanga

Add yours

  1. J’ai lontemps vécu près des corons mais ça ne ressemblait pas à ça:-)
    Dommage de ne pas avoir de photos des plongées.
    Tu me fais angoisser avec tes crises d’angoisse.

    Like

    1. C’est fini les photos de plongée hélas. La Go pro a rendu l’âme un peu trop vite !
      Ah moi les crises m’angoisse ça m’énerve !!!! Ça m’est arrivé deux fois dans l’eau pendant le voyage. Pas drôle 🙂

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: