[Myanmar] Bagan et ses multiples temples, entre émerveillement et déception

Partis par un bus de nuit (15 000 K par pers- nuit pas franchement reposante et l’une des plus froides jamais vécue clim à 8 degrés oblige) depuis Yangon, nous sommes arrivés au petit matin à Bagan.

C’est donc franchement pas frais que nous avons commencé nos visites, vers 7h30.  Bagan est un site historique du centre-Ouest du Myanmar, qui se décompose en trois “villes” sur près de 67km2 : Nyaung-u, Old bagan et New bagan. Pour ne pas être loin de la station de bus à l’arrivée, nous avons réservé une guest house à Nyaung-u.

De la station de bus à votre guesthouse : le taxi.

En arrivant à 5h30 AM, alors que nous descendions du bus aussi congelés qu’un merlan dans un frigo, les yeux hagards, l’haleine pas fraîche et les traits tirés, nous nous sommes faits harceler par une horde de taxis en furie. Voilà comme la #Teamtouriste s’est faite tourister. Après nous avoir raconté des bobards à dormir debout sur la localisation de notre guesthouse, nous avons fini par céder au taxi et lui avons laissé une somme bien trop rondelette pour les 3kms à parcourir. On commençait bien, on était contents. Premier conseil: quand les taxis vous abordent, montrer leur sur maps.me la distance entre la station de bus et votre hôtel, histoire qu’ils sachent que vous êtes renseignés.   

NB : à priori il n’y a pas trop d’autres solutions que le taxi ou vos pieds pour rejoindre vos hôtels.

A la découverte des temples de Bagan

Pass Bagan : Pour avoir le droit de visiter les temples du site, vous devrait vous acquitter de 20 dollars ou 25 000 K pour un pass qui pourra vous être demandé n’importe quand, n’importe où (et nous, ils nous ont pas loupé puisqu’ils ont arrêté le taxi en chemin pour nous le faire payer. On aurait cru un hold up !).

Dès 7h30 nous étions sur le pont pour découvrir les temples, dont certains sont encore en activité, d’autres laissés en maintenance aux chauves souris.

“Dune manière ou d’une autre, je serai sur ta photo”

Sinon à Bagan, c’est la course pour trouver son temple “sunset” et “sunrise“. On y va tous de nos recherches pour trouver l’endroit idéal. Pour nous, grosse déception ….

  • Sunset essai 1 :

Le soir du jour 1 ce fut la course pour trouver le meilleur temple pour le coucher de soleil, mais nous avons atterri sur une espèce de petit point de vue sur lequel toute la planète “cars de touristes” s’étaient retrouvée. On l’avait mauvaise alors on est allés faire un tour près d’un temple à côté, noté comme spot à sunset sur maps.me mais … fermé aussi (beaucoup de terrasses de temples ne sont plus accessibles ), et le temps de revenir, le soleil avait disparu. Échec.

Toutefois, pour arriver à cet endroit, nous avons roulé dans une partie du site située en plaine, plutôt solitaire et avons traversé quelques villages, un troupeau de chèvres et … un troupeau de vaches super impressionnant ! Ce genre de moments est à la fois flippant, et tellement inattendu !

  • Sunset essai 2 :

Le soir du jour 2, nous avons essayé sans succès plusieurs sites identifiés comme spots, nouvelle déception. Tous fermés à la grimpette, sans qu’on ne sache vraiment pourquoi. C’est alors que nous avons suivi, en désespoir de cause, deux jeunes Birmans qui contre un bon spot, nous ont vendu une peinture. C’était pas prévu, on évite d’acheter des souvenirs (bagpack oblige), mais l’idée était franchement pas bête de leur part, et la peinture au sable franchement magnifique ( on vous dit si elle survit à 6 mois de sac à dos).

Le temple était situé à côté du Myauk guni Paya (fermé quand nous y sommes allés).

  • Sunrise essai 1 :

Lever 5h. Départ 5h30. Pas trop téméraire, le jour 3, nous avons été retrouver notre temple du jour précédent (autant rentabiliser, il nous a coûté une peinture ahah). Et là … le lever de soleil, c’est clairement une expérience merveilleuse. Plus calme, presque spirituelle. Et sur Bagan, il y a ces montgolfières, élégantes et douces, qui s’élèvent dans le ciel en même temps que le Dieu soleil, sur la brume de la plaine entourant les temples. Un moment de poésie absolu.

On s’est fait des potes pour voir le lever de soleil.

Du coup, nous n’avons même pas de temples “bon plan” à vous donner, on a essuyé tellement d’échecs ...  Et même si certains on fabriqué des échelles peu stables pour monter sur les temples fermés, c’est quand même une très grosse déception pour nous (pour moi surtout, parce qu’Arthur il est toujours content).

En route vers le mont Popa

A 45km de Bagan se situe le mont Popa, le lieu le plus sacré en qui concerne le culte des 37 nats (des esprits). Pour commencer, nous avons fait un arrêt pour découvrir comment se fabrique leur alcool de palme, et c’est comme ça que nous avons dégusté, vers 10h, un petit verre d’alcool de palme relativement fort, le toddy.

Sinon, il y avait un buffle magnifique et tout gentil (et c’est bien ce que j’ai préféré de la courte visite puisque de toute façon, je préfère toujours les animaux à tout).

Je peux toucher le buffle, il est trooooop beau ???

Nous sommes arrivés au Mont Popa vers 11h, et avions jusqu’à 12h30 pour grimper les 777 marches, flâner et redescendre. C’est bien suffisant.

Pour information, vous devez monter les marches pieds nus. De gentils messieurs se feront un plaisir de les garder moyennant 1000K (et en temps qu’étranger vous n’avez pas franchement le choix à moins de planquer vos chaussures dans vos sacs avant qu’ils ne vous voient !).

J’avais lu que les escaliers étaient très sales, pleins de crottes de singes et autre animaux, mais cela a changé, un nouveau métier s’est créé : des hommes nettoient régulièrement les marches, et vous demanderont une “donation for cleaning” (environ toutes les 1m45).

Et vous verrez des singes mais ceux-ci n’ont rien à voir avec ceux de Lopburi, ils n’attaquent pas (ne volent pas les lunettes), et restent plutôt craintifs. Certains leur jettent des sortes de cornet surprise, je ne sais pas bien ce qu’il y a dedans, mais les papiers jonchent le sol, je ne vous le recommande pas … Laissez-les juste vivre leur vie.

“Hey tu descends ?” “Et pour quoi faire ?”

Et sinon le mont Popa, c’est une vue à couper le souffle sur la plaine de Myingyan, à perte de vue.

Pour y aller, une solution simple : le taxi collectif. Notre hôtel nous a proposé un tarif de 10 000 K / personne ( 20 000 pour 2 = 12€ environ). Nous avons choisi le départ à 9h (retour pour nous vers 13h).

Conseils pour visiter Bagan

  • Meilleure option pour parcourir le site : l’e-bike. Ce n’est ni plus ni moins qu’un scooter électrique donc qui ne fait pas le moindre bruit.

Tarif : notre guesthouse nous a loué notre e-bike pour 8000K/jour

  • Portez des tongs: Il vous faudra vous déchausser avant d’entrer dans chaque temple, nous vous conseillons de porter des sandales faciles à retirer (j’étais en chaussures-chaussettes la première demi-journée, ça m’a vite fatiguée).
  • Habillez vous correctement : le string à paillette et la blouse spaghetti, c’est non. Couvrez vos jambes et vous épaules également.
  • Ayez toujours votre pass sur vous, on peut vous le demander n’importe quand. Nous avons été contrôlés à chaque coucher/lever de soleil.
  • Si vous venez à Bagan en Janvier, sachez que les nuits sont vraiment froides. Habillez-vous bien chaudement pour le lever comme pour le coucher du soleil. 

Où loger ?

Nous avons réservé deux jours avant notre arrivée une chambre avec salle de bain PRIVATIVE avec EAU CHAUDE au Shwe Kang Kin Motel  : environ 19€ la nuit pour deux avec petit déjeuner.

  • Les moins : Le seul moins que je vois c’est la puissance légère du jet d’eau dans la douche.
  • Les plus : Notre hôte adorable (même s’il a toujours l’air un peu stressé) qui nous a permis de prendre la chambre à notre arrivée à 5h30 alors que le check in est à 14h normalement, la salle de bain privative, le petit déjeuner compris et complet sur le rooftop svp, la chambre de bonne taille, toutes les petites attentions (eau chaude dans une théière,  brosses à dents etc …).

Pour réserver : Shwe Kang Kin Motel   sur booking

Autres hébergements : Bagan sur Booking

Où manger ? 

  • Manger birman : Myo Myo Myanmar 

Cette adresse conseillée par le lonely planet ne paie pas de mine. A l’heure où nous sommes entrés, il n’y avait aucun touriste. Sans explication, une petite vingtaine de petites portions sont arrivées sur la table, certaines à 1000K, d’autres à 500K. Nous en avons choisi 7 à se partager. Un riz et une soupe au poulet fortement épicée étaient servis dans la formule de base. J’apprécie ces sortes de buffet-tapas qui caractérisent la cuisine Birmane, et je conseille l’adresse. Nous en avons eu pour 7700K à deux (environ 4,6€)

C’est où ? Bagan-Nyaung U RdNyaung U, Bagan 

  • Manger Birman 2 : sur les stands le long de la route 

Rien de mieux pour manger typique Birman et à des prix imbattables que de manger sur les stands le long de la route. Avant que les plats n’arrivent, vous ne savez pas toujours ce que vous allez déguster, mais c’est toujours bon ! Par exemple, un repas à 3500 K (2,10€), dont deux plats végétariens spécialement cuisinés pour moi :

Conclusion

Si je dois faire le bilan, Bagan m’a moins séduite que ce que j’aurais pensé pour trois raisons :

  • il y a beaucoup (plus) de touristes (que ce je pensais). En même temps nous sommes en en haute saison (janvier)
  • Beaucoup de temples ont leurs terrasses fermées alors qu’ils sont clairement indiqués comme endroits pour voir le coucher/lever de soleil
  • La sollicitation des marchants est perpétuelle et ça constitue toujours un crève cœur pour moi de dire non toutes les 2,12 minutes (mais c’est pas pour autant qu’on s’est pas fait refiler une peinture …).

Reste quelques merveilleux moments, plus solitaires, à travers un décor fabuleux, presque mystérieux. Le lever du soleil est un instant absolument magique. Bagan est à ne pas louper, mais sachez être malins pour ne pas vous trouvez trop au centre des cars touristiques, ou partez hors saison !

Connaissez-vous Bagan ? Avez-vous déjà visité ce site historique et religieux ? 

Advertisements

12 thoughts on “[Myanmar] Bagan et ses multiples temples, entre émerveillement et déception

Add yours

    1. La cuisine birmane est très différente, pas du tout réputée et pourtant c’est très bon. Nous retrouvons la cuisine Thai bientôt ! Merci pour votre petit message !!!! Belle journée 🙂

      Like

  1. Ah on sent bien ton agacement entre le taxi, les roublardises, les terrasses fermées, la mendicité, les touristes 🙂
    Tu prends tout très à coeur. Ça a du bon et du moins bon forcément.
    C’est quand même sportif votre trip. 777 marches ! J’ai mal aux genoux rien que d’y penser. Et pieds nus dans les crottes en plus ;-)))
    La bouffe n en parlons pas. J’adore tous ces petits plats !

    Like

    1. Disons que ce pays m’émerveille et me fatigue à la fois. Je n’oublie pas que c’est un pays pauvre, et que je suis une riche touriste, tout le monde veut sa petite part. Il faut savoir se détacher et pour le moment j’ai beaucoup trop de mal.

      Oui, on marche beaucoup et on monte pas mal de marches, ça compense les bons petits plats !!!

      Merci de nous suivre, ça fait super plaisir 🙂

      Like

  2. Décidément que d’échecs pour les sunset!!!! J’aurais été très déçue aussi à votre place, normal… Mais le sunrise avec les mongolfières rattrape tout ça en beauté, ça a l’air sublime! J’aurais bien voulu voir une photo de la fameuse peinture au sable. 🙂

    Like

    1. La peinture au sable est toujours bien roulée dans le sac, mais elle est jolie, était du moins haha ! Bagan reste un lieu à visiter, et le lever du soleil est complètement magique !!! Belle journée, et merci pour ton message !! 🙂

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: