[Thaïlande du Nord] Découvrir les principales villes : Chiang Mai, Pai & Chiang Rai.

De retour en Thaïlande, après le Myanmar, nous avons directement posé nos gros sacs à Chiang Mai. Une ville apaisante après le tumulte des villes Birmanes. La découverte du Nord s’est poursuivie par la petite et mignonne ville montagnarde de Pai puis la ville la plus au nord : la surprenante Chiang Rai.


Chiang Mai : une ville verte et reposante

Nous sommes déjà venus à Chiang Mai en mai 2016 pour effectuer un trek et découvrir la ville. Cette fois-ci nous avons effectué une retraite méditative, visité le Doi Suthep et flâné dans la ville et ses marchés.

Effectuer une retraite méditative 

Le MCU buddhist University de Chiang Mai organise des retraites méditatives en anglais pour les étrangers, rendez-vous au Wat Suan Dok. Elles ont lieu sur 2 jours et 1 nuit.

L’introduction théorique à la méditation et au bouddhisme vous est dispensée au méditation center du Wat Suan Dok durant une petite heure. Ensuite, vous partez en taxi rouge pour le centre de méditation situé à environ 45 min de route de Chiang Mai. Le lieu est spécialement conçu pour les retraites.

  • Que fait-on pendant cette retraite ? On médite assis, debout, couché, en marchant, bien sur. Mais on discute aussi avec les moines de la vie, de la souffrance, et de comment s’en libérer. Cette retraite s’effectue en silence, vous ne parlez normalement pas pendant 24h excepté durant la discussion.
  • A savoir : la nourriture est exclusivement végétarienne, vous devrez être vêtus de blancs (achat des vêtements possibles pour 300 baths), le silence est requis. La nuit, hommes et femmes sont séparés, chacun dormant avec une personne de son sexe dans une chambre à lit jumeaux.

Tarif : 500 baths/personne pour 2 jours (comprenant le taxi pour le centre de méditation, le logement, la nourriture), 300 baths pour les vêtements blancs si nécessaires et généralement une donation (on a donné 700 baths à deux).

  • Ce que j’en ai pensé : Le moine instructeur Phra KK est un excellent orateur, très bon dans son rôle, plein d’humour et de bons exemples. La philosophie bouddhiste telle qu’elle est expliquée et mise en pratique n’est que vision d’amour, de joie et de développement personnel. La formation est abordable pour les débutants, et bien adaptée aux occidentaux

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette retraite méditative, n’hésitez pas à me contacter, je serai ravie de vous répondre ! Renseignez-vous également sur leur site mrlearnning.com.

Se rendre au Doi Suthep

Le Doi Suthep est un temple situé à un douzaine de kilomètres du centre ville, sur une colline. Il est l’un des endroits les plus sacrés de Thaïlande du Nord. Vous y accédez par un escalier de 306 marches (mais après avoir monté le Mont Popa ou le Mont Zwegabin c’est juste une formalité). Si vous ne souhaitez pas emprunter l’escalier, sachez qu’il existe un funiculaire (20b).

L’ensemble architectural est vraiment beau, le stupa doré plutôt impressionnant. Il y a un côté bucolique à cette promenade, si vous exceptez la multitude de touristes et de fidèles présents. Après le Myanmar, c’est un petit choc de se trouver dans un lieu si fréquenté et si touristique !

Deux « viewpoint » vous permettent d’admirer la vue sur Chiang Mai. Sauf qu’il faut bien avouer qu’on a pas vu grand-chose (brume ? Brouillard de pollution ?).

Tarif : 30 baths/pers  

  • Comment s’y rendre ? Pour aller au Doi Suthep, empruntez l’un des taxis rouges situés au niveau de la North Gate de Chiang Mai (sorte de petit bus de ville ouvert rouge).

Le trajet aller coûte 50 bats/personne, les taxis ne partent que lorsqu’ils sont pleins. Le retour est sensé être aussi à 50 baths, mais seulement si vous empruntez le même taxi avec le même chauffeur, sinon c’est 60 bats. Et Ils sont malins car nous avons retrouvé notre chauffeur, sa voiture, nous avons patienté à 4 durant 10 minutes dans le taxi, avant de comprendre qu’ils font monter les gens dans les voitures à 60 baths, pas dans la votre … Vous voyez l’idée.  A moins d’être un groupe de 12, ou de retrouver tous les gens de votre taxi, abandonnez l’idée ou patientez !

Où dormir ?

Nous avons séjourné, outre au centre de méditation, dans deux endroits :

In Kham – 650 baths la nuit (environ 16,25€) : arrivés au terminal des bus 2 de Chiang Mai vers 21h avec une migraine et une fatigue monstrueuse, je n’ai pas souhaité aller plus loin. Nous avons alors trouvé In Kham, un chouette et grand appartement avec petit balcon, sans vis-à-vis. Si vous devez partir tôt prendre votre bus par exemple, on recommande vivement ce logement !   Aucun besoin de réserver.

Baan Lanna Guesthouse – 480 baths la nuit (environ 12€) : revenant de notre retraite méditative, nous nous sommes lancés à la recherche de notre guesthouse au niveau de la porte nord. Après plusieurs échecs (c’est complet, c’est trop cher pour notre budget), une femme nous a enfin indiqué que nous étions en pleine semaine de vacances pour cause de Nouvel an Chinois, et que beaucoup d’hôtels étaient déjà pleins. Elle nous a alors passé le code wifi de son hôtel et nous a proposé de chercher sur internet. C’est comme ça que nous sommes tombés sur Baan Lanna Guesthouse. Les prestations ne sont pas luxueuses, et la propreté pas la priorité numéro 1, mais on s’est senti plutôt bien dans cette chambre !

Réserver en ligneBaan Lanna Guesthouse

Où manger ?

  • Les marchés de nuits : Ils ne manquent pas à Chiang Mai. Vous pouvez aller au Night bazar, ou encore au Talat Wororot market. Le weekend se tiennent encore d’autres marchés (Saturday et Sunday walking street).
  • Taa-Peng-Cat Coffee, adresse coup de cœur: une cantine d’une mignonnerie réconfortante, et à la carte des paninis, des salades, des petits déjeuners etc. Tout est fait pour séduire, de la décoration ultra soignée au dressage des assiettes, jusqu’au gout de chaque aliment. On recommande le cinnamon roll tout particulièrement.  Nous en avons eu pour 260 bats à deux (environ 6,5€).   


Pai : une ville de montagne touristique mais relaxante

Première fois pour nous à Pai, nous en avions entendu beaucoup de bien, mais aussi du mal. Nous avons choisi de nous y arrêter 4 jours pour souffler un peu, visiter les alentours et s’offrir notre tout premier massage thaï ! Pai est touristique, effectivement on ne se sent pas en immersion, pourtant, le charme a opéré car la ville est mignonne et vraiment calme. On avait besoin de ça à ce moment, ça tombait pile poil !

Comment aller de Chiang Mai à Pai ?

Vous avez deux solutions :

  • Prendre un bus local depuis le terminal des bus 2 : 75 baths/personne
  • Réserver un mini van depuis n’importe quel hôtel ou agence de voyage : 180 à 200 baths/personne – départ toutes les heures de 7h à 17h (à réserver si possible la veille)

Nous avons longuement réfléchi avant de jouer les flemmards de base en réservant un mini van (180 baths à notre guesthouse) le jour précédent, histoire qu’il vienne nous chercher à notre hôtel plutôt que de nous déplacer jusqu’à la station de bus assez excentrée (c’est là que nous sommes arrivés depuis Tak). Les Mini van partent toutes les heures entre 8h et 17h, et mettent environ 3h pour arriver à destination.  

Que faire à Pai ?

Il y a pas mal de choses à voir en dehors de la ville en louant un scooter ( 100 à 250 baths environ selon la puissance).  La campagne alentour vaut vraiment la peine de se déplacer et de s’y perdre. Voici quelques unes de nos activités, la liste est loin d’être exhaustive.

  • Cascades de Pam bok : La chute en elle-même est assez impressionnante. Maintenant, pour se baigner dans sa petite piscine naturelle, il faut du courage … c’est super froid ! Et il y a pas mal de monde.

  • Cascades de Mo Paeng Nam Tok : prenez un petit chemin qui vous amènera à un endroit plein de monde où nous n’avons pas vu la moindre cascade. Juste une petite piscine naturelle à l’eau d’une couleur moyennement attirante et quelques naïades dedans. Honnêtement, nous n’avons pas trouvé d’attrait à cet endroit trop surpeuplé.
  • The Split land : un chouette endroit. En 2008 un tremblement de terre a tranché net la Terre en deux. Les fermiers qui vivaient là ont donc perdu une partie de leur terres agricoles. Depuis, ils ont ouvert la faille au public. L’entrée est gratuite, ils vous proposent simplement de goûter leurs produits dont un délicieux jus de roselle, et vous donnez ce que vous voulez. Allez déguster tout ça dans les hamacs, c’est un agréable moment !

  • Mémorial Bridge : il s’agit d’une réplique d’un pont construit par les japonais pendant la seconde guerre mondiale. Le pont est d’une architecture qui vaut le coup d’œil.

  • Marché de nuit de la walking street : pour manger pleins de petits plats différents à tout petit prix. C’est très fréquenté par les touristes, certes, mais on a apprécié d’y manger plusieurs soirs de ce séjour.
  • Yun Lay Viewpoint (20 baths) : Point de vue situé au niveau du Village chinois de Santichon. Nous avions lu (et nous n’étions pas les seuls) que la banane et le thé chinois étaient compris dans le prix d’entrée mais ce n’est plus le cas. Vous profiterez uniquement de la vue (qui vaut le coup) et du joli jardin bien entretenu (et pourrez toujours payer votre thé chinois à 20baths) !

  • Wat Phra That Mae Yan (temple) et son bouddha blanc géant. Prévoyez de quoi vous couvrir épaules et jambes. Le point de vue sur la ville est plutôt sympa (situé à environ 1,5 km à l’est de Pai- faisable à pied)

  • Pont de bambou : un grand pont de bambou, appelé aussi Pont du mérite, a été construit fin 2016 à travers champs pour relier le monastère au village et rendre plus aisée la communication entre les moines et les habitants, notamment pour la donation de nourriture qui a lieu chaque jour.  Hélas quand nous y sommes allés, le petit monastère était fermé mais la ballade sur le pont est agréable compte tenu des paysages agricoles magnifiques. Couvrez-vous les épaules et les jambes, le lieu est sacré.

  • Tham Lod Cave: située à 50km de Pai (1h30 de scooter). Il s’agit du point d’orgue de notre séjour, une visite d’un peu plus d’une heure dans toutes les “chambres” de la grotte, et une ballade en radeau de bambou dans une eau pleine de poissons (habitués à être nourris par les touristes). L’entrée est à 450 baths pour un groupe allant jusqu’à trois personnes. Nous avons eu la chance de partager l’entrée avec une sympathique voyageuse solo. Nous y sommes arrivés vers 10h30, sortis vers 12h, une heure parfaite pour être relativement seuls, car après des groupes sont arrivés (nous avons eu chaud !).

  • Pai Canyon : un endroit très particulier que ce Canyon. Ne vous attendez pas au Grand Canyon bien sur, et laissez-vous porter par la joliesse des paysages en allant vous balader sur les sentiers . Rien n’est  sécurisé donc faites attention à vous tout de même, et allez-y tôt pour ne pas être trop entourés ( à 10h il n’y avait pas trop de monde).

  • Se faire faire un massage thaï : Pai traditional thaï massage est aussi une école de massage. Les fondateurs sont diplômés de l’Old Medecine Hospital de Chiang Mai, et ça clairement, ça rassure (oui parce que le massage thaï, ça peut être un tantinet violent quand même).  Réservez votre massage la veille.

Où loger ?

Happy In Pai – 450 baths (11,50€) sur Booking ou 350 baths sans réservation : Après notre relatif échec à Chiang Mai et comme nous étions encore dans la semaine vacancière chinoise, nous avons préféré réservé notre chambre la veille, quitte à payer un peu plus cher. Nous avons opté pour une chambre chez Happy in Pai La chambre est petite et dotée d’une toute petite fenêtre mais très agréable, avec eau chaude, bouteilles d’eau … et assez bien agencée pour s’y sentir très à l’aise.

Réserver en ligne : Happy in Pai

 Où manger ?

  • Rabbit Café : Outre les marchés locaux et celui de la walking street, on a craqué pour le rabbit café qui propose des plats de spaghettis (notamment) à des prix raisonnables (60B) à déguster en compagnie de … vrais lapins. Vous pouvez les prendre dans leur cage et les installer avec vous, les caresser, les nourrir un peu. J’espère juste qu’ils ne sont pas trop malheureux, en tout cas, ils sont bien nourris.

C’est où ? 88 Moo 3 | ViengtaiPai 58130, Thaïlande

  • A taste of Joy : On vous promet ici, dans ce décor industriel, de la nourriture quelque peu sophistiquée et occidentalisée : des œufs bénédicts, des tartes, et autres burgers. Malgré un décor soigné, j’ai trouvé mon assiette peu copieuse et un peu fade, en revanche les œufs étaient bien cuits. La purée de l’autre assiette était excellente et goûteuse. Il est très très bien noté sur Trip advisor. Nous en avons eu pour 300 baths pour deux plats (soit environ 7,5€ à deux)

C’est où ? Unnamed Road Wiang Tai, Pai District, Mae Hong Son 58130

  • Mama Falafel : Vous craquez et avez envie de manger autre chose que de la nourriture Thaï ? Mama Falafel vous réjouira avec de copieux plats de falafel, ou encore de féta. Nos plats étaient à 110 bats chacun très copieux et très bons !

C’est où Soi WanchaloemPai, Thaïlande 


Chiang Rai : Dernière étape thaïlandaise.

Comment aller de Pai à Chiang Rai ?

Hélas, pas de bus direct pour Chiang Rai. Il faut impérativement repasser par Chiang Mai. Nous avons booké deux transports (mini van puis bus) successifs auprès d’une agence de voyage (380 baths/pers) située dans la rue de la station de bus (la seule à ce prix là) … Soit encore une journée de voyage avec un battement de 2 heures entre les deux. Vous pouvez tout aussi bien ne booker à Pai que le mini van, puis acheter un ticket de bus à Chiang Mai.Les deux terminaux de bus, 2 et 3, sont l’un en face de l’autre.

Que faire à Chiang Rai ?

Nous avions décidé de ne rester qu’une journée pleine à Chiang Rai avant de filer au Laos. Il a donc fallu faire des choix. En une journée, équipés d’un scooter (200 baths pour 24 heures), nous avons visité les endroits suivants :

  • The White Temple (Wat Rong Khun) : impossible de venir à Chiang Rai sans se rendre au White Temple qui est devenu l’emblème de la ville. Situé à 13km du centre ville, il a été commencé en 1997 sur l’idée folle de l’artiste thaï Chalermchai Kositpipat et n’est pas encore terminé, d’autres bâtiments sont en cours de construction. On parle d’une date de livraison finale vers 2070 ! Beaucoup de coins sont interdits d’accès, ce qui est un peu dommage. Nous étions sur place à 8h30, et il y avait déjà du monde. Malgré cela, nous avons été fascinés par l’architecture tellement singulière et symbolique ( même les toilettes sont affolantes de détails et d’ornements !). Celui-ci reste un lieu de culte, mais particulier, car il est extrêmement touristique, difficile d’y faire sa petite méditation.
Remarquez l’exploit : une photo sans touriste dessus !

Tarif : 50 baths/personne

Pour  vous y rendre autrement qu’en scooter, rendez-vous à la station des bus, terminal 1 : des bus vous y amènent pour 20 bahts.

  • Wat rong Suea Ten : Le temple bleu est une autre attraction touristique située à quelques kilomètres de Chiang Rai, dans la petite ville de Rong Suea Ten. Nous y sommes arrivés vers 13h et avions rarement vu autant de minis-van au même endroit, et c’est vrai qu’on se marche un peu dessus, encore une fois. Mais lorsque l’on aperçoit le temple pour la première fois, on comprend immédiatement pourquoi. Entre art et culte, ce temple aux teintes bleues est une merveille de détails, vers lesquels les yeux sont attirés et ne peuvent se détacher. Construit sur les ruines d’un ancien temple, il a été terminé en 2005. Quand nous y sommes allés, l’une des figures à l’entrée était en rénovation. A côté du temple, des portions d’ananas sont à disposition gracieusement, et ça c’est franchement adorable de leur part (aux ananas).

Tarif : Entrée libre

  • Wat Phra Kaew : Situé dans la ville même, il est le plus vénéré par les habitants. Outre le temple, un petit musée abrite divers objets anciens lanna. Hélas, le temple et le musée fermant à 17h, nous sommes arrivés trop tard. Pourtant l’endroit, verdoyant, est reposant et vaut la ballade.

Tarif : Entrée libre

  • Chiang Rai beach : à 6km de la ville, vous trouverez un petit coin de paradis sur la rivière Kok. Les locaux s’y retrouvent, il y a assez peu de touristes. Ravie de plonger mon corps dans l’eau, j’ai barboté quelques instants dans la rivière, très peu profonde mais aux courants forts. Prenez ensuite une boisson, ou un repas face à l’eau, au dessus du petit jardin potager. Un moment très calme, très paisible. Un vrai bonheur !

  • Wat Huai Pla kang :  appelé aussi le bouddha géant mais qui est en réalité la Déesse de la compassion. Impossible de louper cette immense statue qui se dresse sur sa petite colline au milieu de la campagne. A côté,un temple blanc et un grand lieu de culte sur plusieurs étages se visitent également (enfin, le temple était en rénovation quand nous y étions). Pour 40 baths, prenez l’ascenseur et montez dans la tête de la statue. Tout de blanc vêtu, l’intérieur est surprenant et vous offre une vue magnifique sur la campagne environnante. Attention, il  y a du monde ( mais il s’agissait essentiellement de car de touristes Thaï). A l’entrée du lieu, un restaurant offre des repas gratuits (décidément, les thaïs du Nord sont généreux), il vous suffit de vous servir, de manger puis de laver vos couverts dan les bacs à eau prévus à cet effet.

Tarif : 40 baths/personne

Où loger ?

Star Bright – 450 baths (11,50€) sans réservation : Cette fois-ci, nous y sommes allés sans réservation et avons atterri chez Star Bright, situé à environ 200 mètres du terminal 2 des bus. Après nous avoir annoncé 500 baths la nuit, le gérant nous a proposé 450. On a accepté, et nous avons découvert une chambre supérieure, très grande, avec … ta da … une BAIGNOIRE messieurs dames ! Bon, il a fallu déposer 2000 baths de caution pour avoir la clé du coffre mais sinon on était très contents. Les gérants sont sympas mais ont l’air un peu perchés.

Réserver en ligne : Star Bright

Où manger ?

  • Night Bazar : Le night bazar se trouvant à proximité de notre hôtel, nous sommes allés y faire un tour le soir de notre arrivée. Il s’agit d’un marché d’artisanat comme on en trouve beaucoup en Thaïlande, et d’une grande food court. Une scène permet aux artistes de se succéder, c’est vraiment un endroit agréable. La spécialité ici c’est le hot pot, une sorte de fondue chinoise, n’hésitez pas à goûter (attention, ça arrache !).

Nos dix jours dans le nord de la Thaïlande sont terminés, cette fois-ci, Adieu la Thaïlande, et bonjour le Laos ! 

Connaissez-vous la Thaïlande du Nord ? Quels sont vos coins préférés ? 

 

Advertisements

10 thoughts on “[Thaïlande du Nord] Découvrir les principales villes : Chiang Mai, Pai & Chiang Rai.

Add yours

  1. Toujours plus magnifique. Et effectivement apaisant.
    Mes commentaires semblent disparaître… je ferai donc court.

    La retraite me tente de plus en plus. Je n’ai pas encore sauté le pas. Comment de sent on après?

    Like

    1. Coucou ! Les commentaires disparaissent ?? 😥
      La retraite c’est quelque chose à faire, ça pose les bases en matière de méditation, on apprend plein de choses sur le bouddhisme. Moi j’ai été très perturbée par la séparation avec Arthur la nuit, et de dormir avec une inconnue. Je sortais à peine d’une insolation et étais en plein problème de fille … donc les effets , sur le coup, je ne les ai pas pleinement ressentis. Mais je suis trs heureuse de l’avoir fait quand même, car au fond de notre être, ça fait bouger qq chose 🙂

      Like

  2. Encore une fois tu m’apprends quelque chose enfin du moins tu me fais connaître en détail ce qu’est une retraite méditative, je trouvais ça en premier lieu un peu “bizarre” mais ça titille ma curiosité, je pense que ça doit faire un bien fou de participer à ce genre de “formation”. C’est vraiment quelque chose que j’aimerais faire en Asie. Merci pour toutes tes infos, je vais en parler autour de moi, ça pourrait plaire!

    Liked by 1 person

    1. J’étais pas préparée à certain trucs pour cette retraite, et parfois ça fait un peu bizarre de ne pas parler, de saluer bouddha, de chanter avec le moine, d’observer sa nourriture avant de manger ou encore de méditer en marchant tout en tant habillé en blanc. Quand tu regardes d’un oeil extérieur, on croirait des fous ! Mais au final, ça apprend beaucoup sur soi, et sur le bouddhisme ! C’est à faire je crois !

      Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: