[Maroc] Sur la route de Meknès : volubilis et Moulay Idriss en 2 jours.

Cités impériales Meknès Maroc

La région des villes impériales recèle de trésors historiques, comme le site de Volubilis, d’anciennes ruines romaines situées à une trentaine de kilomètres de Meknès, et la ville sainte de Moulay Idriss.

Programme de l'article
  1. Le site antique de Volubilis
  2. Une visite « guidée » à Moulay Idriss
  3. Que faire à Meknès en une journée ?
  4. Où manger et dormir à Meknès ?
  5. Se garer à Meknès, la galère ?

Itinéraire Fès Volubilis Moulay Idriss Meknes

1-Le site antique de Volubilis

Nous sommes partis de Fès vers 10h, un peu en retard sur notre planning à cause des discussions passionnées avec nos hôtes. Enfin sur la route pour Volubilis, le site antique inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, nous avons lutté avec maps.me qui souhaitait nous faire bifurquer sur de petites routes. Contre sa volonté nous sommes restés sur la nationale et nous sommes fait arrêter par un policier un peu « ripou ». Souvenez-vous du dialogue épique entre Arthur et le policier : Roadtrip de 3 semaines au Maroc. Rien ne pouvant entamer notre bonne humeur, même si je l’accorde nous étions passablement échaudés, nous avons atteint notre destination vers midi. Le site est accessible dès 8h30 et nous vous conseillons de ne pas suivre notre exemple, sauf à vouloir vous trouver vraiment seuls, car personne ne veut le visiter sous 40 degrés sans un poil d’ombre, à l’heure où le soleil cogne le plus dur.

Sur la route de Fès à Meknès, point de vue

Qu’est ce que Volubilis ?

Situé à 30 km de Meknès et à environ 80km de Fès, il s’agit d’un ensemble de ruines romaines, les plus grandes, les mieux préservées et les mieux documentées du pays. Volubilis est notamment connue pour avoir été l’une des capitales de Juba II, roi de Maurétanie. Au pied de l’escalier vers l’entrée, un musée (climatisé) vous donnera toutes les informations nécessaires pour bien appréhender le site, des différentes occupations successives de celui-ci à l’emplacement de ses quartiers et bâtiments. Aucun plan n’est fourni à l’entrée, d’où l’intérêt du musée et de ses explications. Découvrez le quartier sud et son forum, l’impressionnante basilique, les termes de Gallien, ou encore la maison d’Orphée. Puis remontez vers le quartier Nord et admirez l’arc de triomphe rénové, le palais de Gordien et les différentes maisons. Repérez les mosaïques à l’intérieur des maisons, elles ont été restaurées et sont magnifiques. Vous verrez en contrebas un fouillis d’arbres et de feuillages, dessous il reste encore tout un monde à explorer, ces coins n’ont pas encore été fouillés. Pour information le Guide du Routard propose un plan du site et des indications idéales pour une visite complète. Nous sommes restés presque 3 heures sur place et avons été enchantés par le site comme par l’exposition. Depuis Volubilis, vous pourrez voir, accroché à ses deux collines, le visage blanc du village saint de Moulay Idriss.  

Site antique de Volubilis sur la route de Meknes

Une mosaique de Volubilis site antique près de Meknès

Site de Volubilis près de Meknès au Maroc

Informations pratiques

  • Parking : Un parking est à disposition à l’entrée du site, nous n’avons rien payé (attention, pas d’ombre).
  • Tarif: entrée du site à 70 dh/personne
  • Horaire : Accessible dès 8h30 et jusqu’au coucher du soleil – dès 11h au printemps/été la chaleur est écrasante, le site sans ombre hormis le musée climatisé. Prenez de quoi vous protéger du soleil, et votre gourde d’eau.
  • Des guides se proposent à l’entrée : 150 dh pour votre groupe (tarif officiel et réglementé), ils ne sont pas insistants.

2-Une visite « guidée » à Moulay Idriss

Nous nous sommes ensuite rendus à Moulay Idriss, situé à une dizaine de minutes en voiture de Volubilis. Elle abrite le mausolée de Moulay Idriss, fondateur de Fès.

La ville sainte de Moulay Idriss

Niché dans un superbe coin de nature, avec vue sur le site de Volubilis, Moulay Idriss se perche sur deux collines, chaque partie du village porte un nom : Khiber et Tasgha. On le surnomme parfois « Le dromadaire ». Il n’est pas seulement connu pour sa beauté, et ses points de vue spectaculaires, c’est aussi une ville sainte particulièrement importante pour les Marocains qui viennent ici en pèlerinage. Pour un visiteur, l’objectif est de se rendre aux deux points de vue situés chacun sur une colline, tout en découvrant une médina de toute beauté, et un minaret de forme cylindrique datant de 1939, unique au Maroc.

Minaret cylindrique de la mosquée de Moulay Idriss

Rue de Moulays Idriss au Maroc

Ville sainte de Moulay Idriss au Maroc

Moulay Idriss, point de vue

Point de vue sur Moulay Idriss, ville sainte du Maroc

Lorsque nous sommes parvenus au village, il était presque 15h, le soleil tapait fort, et je n’étais pas tellement motivée pour m’y balader. Nous avons tout de même stationné notre voiture sur le parking situé près de la place Mohamed V, et sommes descendus de voiture. Nous nous sommes approchés de la barre en bois interdisant le passage aux non Musulmans, et sous laquelle les musulmans doivent, eux, passer en signe d’humilité pour se rendre au mausolée de Moulay Idriss. Notre guide du routard nous indiquait que des enfants proposent leurs services pour vous amener aux points de vue, mais ce fut pour nous un faux guide adulte qui ne nous a pas lâché d’une semelle, si bien que nous avons fini par le suivre et l’écouter, puisque de toute façon il était là.  Nous avons bien passé une heure à le suivre, à écouter ses informations même si je crois qu’une partie n’était pas très réaliste, et nous avons bien aimé cette ballade. Restait une négociation difficile au moment de le payer et un dialogue surréaliste, comme souvent. Comme nous ne voulions pas être guidés, nous avons seulement donné 40 dh, mais lui avons acheté un paquet de cigarettes (pas du tout dans nos habitudes, parce que la clope ce n’est pas notre truc), sous sa pression. Il nous a ensuite raccompagné à notre voiture, en s’excusant de ses pratiques commerciales, mais au Maroc c’est encore souvent la norme, difficile d’y échapper. Toutefois, on a surement bien mieux exploré la ville avec lui que sans, ainsi, si vous n’arrivez pas à vous en dépêtrer, ou si cela vous plait d’être guidé, négociez un prix au départ pour éviter tout moment déplaisant ou confus à l’arrivée.

mausolée Moulay Idriss Maroc

Lire aussi : De Merzouga à Fès, en passant par Azrou (3 jours)

Informations pratiques

  • Parking : Le stationnement est anarchique, préférez les parkings gardés par des gardiens en gilet jaune (on a payé 10dh)
  • Entrée interdite au Mausolée pour les non musulmans
  • Tarif: Gratuit
  • Des « faux » guides se proposent à l’entrée. Très insistants. Nous avons donné 40 dh + 34 dh pour un paquet de cigarettes

3-Que faire à Meknès en une journée ?

Nous sommes arrivés à Meknès, située à environ 25 km de Moulay Idriss, vers 17h. Nous avons rejoint notre fabuleux logement, que nous n’avons pas quitté de la soirée. Je vous en reparle plus loin, mais notre hôte nous a longuement expliqué sa ville et nous sommes restés pour la rupture du jeûne. Vers 22h30 nous avons pris congé et n’avions pas le courage de sortir. Nous avons profité de la ville le lendemain, en partant nous promener dès 9h. Je vous propose une promenade dans Meknès, au grè de nos pérégrinations. Meknès est une des quatre cités impériales avec Fès, Rabat et Marrakech. Elle a connu son heure de gloire sous le règle de Moulay Ismaël au 17ème siècle.  Comme Fès, Meknès est entourée de remparts, et construite dans un style hispano-mauresque.

Dans la médina

La 5ème ville du Maroc par sa taille est constituée de plusieurs quartiers : la Médina, la ville impériale, le mellah (nouveau et vieux) ainsi que la ville nouvelle. Nous avons commencé notre journée en flânant dans une médina aux ruelles très calmes en ce petit matin de ramadan

La place El-Hedim  est la grande place de Meknès, il faut la traverser pour entrer dans la médina. Vous y trouverez des cafés, des restaurants, notamment en terrasse pour observer l’agitation qui y règne le soir. Elle pourra vous faire penser à la place Jemaa-el-Fna de Marrakech, en plus petite. Lors de la fête du 26ème jour du ramadan, nous avons pris un thé au restaurant qui fait l’angle et dont la terrasse surplombe la place. Ce jour là l’animation était à son comble avec des montreurs de serpents, de singes, de cheval, et même … d’autruche. On est pas tellement d’accord avec ces pratiques mais c’était surprenant de voir ce petit monde au milieu des vendeurs de montres et de chaussures. Tout Meknès semblait s’être donné rendez-vous en ce jour de fête, petit garçon en costume, petite fille en tenue de mariée et tatouée au henné …

Derrière les arcades de potiers qui bordent la place se trouve le marché couvert de la médina, idéal pour y faire ses courses pour un pique nique par exemple. Au gré de vos pérégrinations vous trouverez également des souks moins orientés vers le commerce touristique que ceux de Fès, ce sont des souks couverts appelés Kissaria. Il y en a notamment au niveau de la médersa Bou inania.

Notre première visite fut pour la médersa Bou Inania, fondée au 14ème siècle par les Mérinides, qui ouvre les portes de l’ensemble de ses espaces aux visiteurs, contrairement à celle de Fès. Vous aurez accès au superbe patio, bien que plus petit que celui de la médersa de Fès, à la salle de prière, aux cellules étudiantes ainsi qu’à une terrasse donnant sur les toits de la ville. Elle fut fondée au IVème siècle par les Mérinides. L’entrée est à 60dh. 

Médersa Bou Inania de Meknès patio
Médersa Bou Inania de Meknès

Médersa Bou Inania de Meknès  Comme à Fès, il y a des tanneries, mais beaucoup moins touristiques. Pour les mêmes raisons que précédemment, nous n’avons pas été les voir.

La ville impériale

Face à la place El Hedim qui sépare la médina de la ville impériale se dresse la plus imposante et majestueuse des portes de Meknès : la porte Bab-Mansour.  Elle a été achevée en 1732 et symbolise la toute puissance du sultan. Pour entrer dans la ville impériale vous passerez par  la porte la plus à gauche, qui donne sur la place Lalla Aouda.

Nous avons déambulé dans ses artères, passant devant, sans les visiter, le mausolée de Moulay Ismael fermé pour travaux à ce moment là (mai 2019), la prison dite « des Chrétiens » (60 Dh) et le Golf Royal. Nous avions l’intention de prendre un thé à la terrasse du bar-resto du club house du golf décrit comme l’un des endroits secrets de la ville impériale par notre guide du routard mais celui-ci était fermé en journée pendant le ramadan. Nous avons encore parcouru quelques mètres pour découvrir une terrasse avec vue sur la ville et le golf, idéale pour se désaltérer et se remettre de la chaleur accablante.

Nous avons ensuite entamé la seconde visite de la journée, celle du grenier royal Hri Souani.  L’intérieur est véritablement impressionnant, austère, très haut de plafond, doté de murs en pisé de 4 mètres d’épaisseur qui conservent une fraîcheur particulièrement bienvenue quand il fait 38 degrés dehors. Visitez toutes les pièces latérales, certaines sont dotées de puits que l’on appelle les « Dar el ma » (maison de l’eau). Les grandes pièces sans puits servaient à conserver le grain. Vous trouverez également une « noria », une roue qui était actionnée par des ânes pour puiser l’eau. Traversez le grenier pour parvenir aux écuries, aujourd’hui uniquement matérialisées par des arcades qui n’ont pas toutes été déblayées et restaurées, le plafond s’est effondré lors d’un tremblement de terre en 1755 qui eut lieu … à Lisbonne. On dit qu’il y avait jusqu’à 12 000 chevaux dans ces écuries. J’ai beaucoup apprécié la visite mais il n’y a strictement aucune explication. Certes, des guides vous proposent, sans trop d’insistance, leurs services, mais le prix du billet est déjà un peu élevé pour ce que c’est, nous nous en sommes passés.  L’entrée est à 70dh. 

Grenier royal Meknès

Grenier royal écuries Meknès

Derrière le monument vous verrez le bassin de l’Agdal qui sert de réserve d’eau en cas de pénurie. Ce jour là les mômes du coin jouaient à y sauter, et c’était un ballet entre les policiers qui les faisaient sortir de l’eau, et les enfants  qui y retournaient dès qu’ils avaient le dos tourné. A l’origine le bassin servait à abreuver les chevaux  du sultan et de réservoir d’eau potable. Aujourd’hui on s’y promène.

Bassin de l'agdal Meknès Maroc

Mellah & Ville nouvelle

Nous nous sommes également promenés dans le Mellah et le vieux Mellah, peu touristiques mais animés en ce jour de marché. Avant de traverser de nouveau la médina, puis le pont qui mène vers la ville nouvelle. Vous y trouverez des cinémas, ainsi que des endroits pour sortir le soir. En pleine journée, celle-ci ne m’a pas tellement plu, et comme nous avions beaucoup marché et que je me sentais fatiguée par la chaleur, nous avons échoué au Mac Do après moultes tentatives de trouver un café ouvert, pour boire un soda et manger des frites en compagnie des enfants qui sont les seuls à ne pas faire ramadan.


4-Manger et dormir à Meknès : le Riad Pa Labzioui 

Nous avions réservé deux jours plus tôt en découvrant l’endroit sur Booking. En arrivant nous avons été accueillis comme des amis, profitant d’un thé à la menthe typique, et d’amples conseils pour notre visite de la ville, sur la superbe terrasse. Nous sommes restés pour la rupture du jeûne et ce fut encore l’occasion de discuter de multiples sujets, avec les jeunes filles de la famille et leurs parents. Le petit déjeuner compris est une merveille et Ghizlane, cuisinière hors paire, est une hôtesse très attentive aux goûts et aux contraintes alimentaires de ses invités. Le second soir, nous avons décidé de dîner au riad, et nous avons dégusté une tajine végétarienne excellente, l’une des meilleures de nos 3 semaines au Maroc. C’est la maison d’hôte la plus formidable où nous ayons dormi durant ce séjour, pour l’accueil mais aussi pour la qualité du logement, décoré avec un soin infini. Notre chambre au rez-de-chaussée était une petite merveille, fraîche et dotée d’une salle de bain impeccable. Attention pour ceux que cela gênerait, il n’y a pas de fenêtre extérieure dans un riad. Enfin, le logement est idéalement placé dans la médina. Vous l’aurez compris, nous avons été conquis, enchantés et nous vous recommandons cette auberge pour votre séjour à Meknès. 

Logement Meknès

Tarif : 70€ les deux nuits (35€/nuit en mai 2019 – réservation par Booking)

Si vous ne souhaitez pas loger à Meknès, sachez que depuis quelques années les non musulmans peuvent loger dans Moulay Idriss, les auberges sont situées dans la médina pour la plupart, rue Zouak.

5-Se garer à Meknès, la galère ?

Nous avions identifié un parking sur maps.me à une dizaine de minutes à pieds de notre logement. De manière générale vous trouverez nombre de parkings à l’extérieur des remparts, et dans la ville impériale, toujours gardés par des hommes en gilets jaunes. Ils vous aident à vous garer avec force gestes parfois complètement inutiles mais ils sont plutôt sympas, et au moins, votre véhicule est sous bonne garde. Nous avons payé 30 dh pour deux nuits. 

6- Mon avis sur ces deux jours

Quelques événements désagréables sont venus émailler notre première journée sur la route de Meknès, ce policier ripou qui nous a délesté de 200dh ou encore ce faux guide très insistant devenu désagréable sur la fin à Moulay Idriss. Sans compter qu’il faisait vraiment très chaud à cette période, et que le prix d’entrée des monuments de Meknès nous paraissait élevé. Mais fini le bureau des plaintes, car il y a toujours de quoi être reconnaissant. Outre le caractère culturel inestimable de Volubilis, Moulay Idriss et Meknès, nous avons aimé l’ambiance de Meknès, sa tranquillité relative par rapport à  sa grande voisine Fès. De plus cette étape marque une rencontre inoubliable avec nos hôtes, la famille Labzioui. Je garderai un joli souvenir de cette étape.

Avez-vous déjà visité les cités impériales du Maroc : Fès, Meknès, Rabat et Marrakech ?

Préparez votre road trip au Maroc en vous inspirant de notre expérience : 3 semaines de road-trip au Maroc, itinéraire et conseils. 

Etape suivante : La côte Atlantique, 2 jours à Rabat.

4 commentaires sur « [Maroc] Sur la route de Meknès : volubilis et Moulay Idriss en 2 jours. »

    1. Bonjour Karine. Merci pour votre message ! Il y a quelques chambres d’hôtes dans le tout petit centre ville mais nous n’y avons pas séjourné. Nous avons visité la ville sainte sur la route entre Fès et Mekèns. Belle journée.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s