[Maroc] Oasis du Sud : une nuit dans le désert Marocain de l’Erg Chebbi.

Vous prévoyez un séjour au Maroc ? Rêvez d’une nuit dans le désert ? Mais vous vous demandez comment l’organiser, et quel désert choisir ? Vous êtes au bon endroit. Je vous raconte tout sur notre nuit dans l’Erg Chebbi, près de Merzouga.

Programme de l'article
    1. Des gorges de Todgha à Merzouga, la porte du désert (en passant par Tinejdad)
    2. Comment choisir son excursion dans le désert ?
    3. Une nuit sous les étoiles dans l’Erg Chebbi
    4. Pourquoi passer une nuit dans le désert ?

Merzouga Tamtetoucht itinéraire

1-Des gorges de Todgha à Merzouga, la porte du désert

Pour rejoindre Merzouga en fin d’après-midi depuis les gorges de Todgha , nous avions deux possibilités.

Quelle itinéraire : routes de montagne ou nationale ?

Nous avons quitté les gorges du Todgha vers 9h, une bonne occasion de redécouvrir ce lieu au matin, avant que les boutiquiers ne s’installent et que les touristes n’envahissent le lieu. Pour rejoindre Merzouga en fin d’après-midi, nous avions deux possibilités : emprunter une piste faisant une boucle dans les montagnes dans des paysages sublimes, ou bien emprunter la N10 qui nous faisait revenir sur nos pas, et repasser par Tineghir. Les locaux nous ont conseillé la petite route de montagne mais suivre cette boucle sur des routes incertaines nous ajouterait plusieurs heures. Nous avons opté pour la facilité en suivant la route nationale. Certes, la route est large et droite, un peu ennuyeuse, mais les paysages désertiques restent fascinants. Et nous avons pu mettre à profit ce temps de conduite de “gagné” pour un arrêt au …

Musée de l’eau de Lalla Mimouna : on visite?

A 3km de Tinejdad, un gros bourg sans grand charme mais vous permettant de vous ravitailler, se tient un endroit presque miraculeux, un musée tout droit sorti du désert pierreux, construit autour d’une source résurgente nommée Lalla Mimouna. Le panneau indicateur du musée vous indique qu’il est “Grandiose”, et si vous souriez doucement en entrant, vous comprenez ensuite pourquoi. Garez votre voiture sur le parking, ce jour là nous étions seuls, poussez la porte, et laissez-vous accueillir par le gardien et créateur de ces lieux, l’artiste calligraphe Zaid Abbou, véritable érudit. Il vous expliquera toute l’histoire du lieu et comment il a réussi à obtenir la protection de cette source laissée auparavant à l’abandon et devenue impropre à la consommation. Il interviendra de loin en loin pour vous montrer des objets de la culture Marocaine, vous expliquer des techniques comme celle de l’irrigation, vous raconter des histoires sur les nomades berbères et leur mode de vie. Nous sommes restés 2 heures, suivant cette visite poétique dans le jardin de l’eau, et des mots empruntés aux grands textes poétiques, religieux ainsi qu’au livre du Petit Prince. Si vous passez par cette route, arrêtez-vous au musée, c’est une très belle initiative portée par un homme élégant et écologiste convaincu. L’artiste expose ses calligraphies mais n’insistera absolument pas pour vous en vendre une.

Musée de l'eau Tinejdad au Maroc

Musée de l'eau Tinejdad Maroc et le jardin des mots

Musée de l'eau Lalla Mimouna à Tinejdad

Plus d’avis : Le musée de Lalla Mimouna
Tarif : 50dh Tarif : 50dh

Les khettaras sur la route du désert.

En allant vers Merzouga, entre Tinejdad et Rissani, vous traversez une région marquée de la présence de nombreux puits, astucieux systèmes d’irrigation anciens appelés khettaras. La plupart ne sont plus en activité mais vous pouvez les visiter avec un guide de la région. Nous nous sommes, par exemple, arrêtés “Chez Bachir“, le long de la route nationale. Comme nous l’avons tiré de sa sieste, nous nous sommes contentés de boire un thé et d’échanger quelques mots. Dans la région du Tafilalet, aux ressources en eau extrêmement précieuses car rares, on estime à 300km ces systèmes d’irrigation, soit 800 puits, dont environ 200 encore en activité dans les années 2000. 

Les khettaras sur la route du désert vers Rissani

2- Une nuit dans le désert Marocain : choisir son excursion.

Vous êtes venus au Maroc dans l’idée de passer une nuit dans le désert de sable ? Oui mais lequel ? Et comment ? Dans cette partie du Maroc, deux déserts sont accessibles aux visiteurs : l’Erg Chegaga et Erg Chebbi. Nous avons choisi de passer une nuit dans ce dernier, je vous explique pourquoi.

Erg Chegaga (M’Hamid) ou Erg Chebbi (Merzouga) ?

Lorsque nous préparions le voyage, nous avons hésité entre le désert accessible par M’Hamid, Erg Chegaga, et celui de Merzouga, l’Erg Chebbi. Pour atteindre M’Hamid, il fallait traverser la vallée du Drâa en venant de Ouarzazate puis revenir sur nos pas (enfin, nos roues) nous obligeant à faire un détour par rapport à notre itinéraire. Pour une simple question d’accessibilité, j’ai opté pour Merzouga, dans la vallée du Tafilalet, qui nous permettait d’enchaîner directement sur les villes impériales par la suite. Si vous ne comptez pas remonter sur Fes et Meknes, souhaitez rester dans la région de Ouarzazate, ou avez du temps, M’Hamid est tout indiqué. Toutefois, nous avons été ravis de découvrir le superbe Erg Chebbi et ses dunes orangées comme autant de vagues colorées, d’une beauté à couper le souffle. La plus haute des dunes atteint 150 mètres de hauteur.

Arrivée sur Merzouga
Arrivée sur Merzouga : le reg pierreux puis l’erg sableux.

L'Erg Chebbi et ses dunes orangées en soirée

Erg Chebbi, quel prestataire choisir ?

Lorsque vous arrivez à Merzouga, des hommes sautent littéralement sous votre voiture pour vous proposer leur excursion. L’idéal sera d’avoir choisi, voir même réservé en amont, la veille suffit amplement car la concurrence est rude, pour éviter des situations gênantes. Nous avions identifié quelques hébergements proposant leurs propres excursions dans le désert, mais le hasard, habillé en patron de l’auberge Baddou (à Tamttetoucht) nous a conduit à réserver notre séjour auprès de l’auberge du Petit Prince. Nous ne regrettons absolument pas notre choix pour les raisons suivantes :

    • La cuisine est excellente (merveilleuse tajine végétarienne) à l’hôtel comme dans le désert
    • Le campement est au pied des dunes, et ne comprend que 6 tentes
    • Durant la nuit dans le désert, nous avons pu garder notre chambre à l’hôtel de Merzouga et nous doucher au retour (nous étions en basse saison). Dans tous les cas, ils vous gardent vos valises et vous proposent d’utiliser les douches communes en revenant du désert.
    • Toute l’équipe de jeunes au campement était vraiment sympa et dynamique.

Tarif : 400 dh/ personne/nuit -le patron de l’auberge de Tamtattoucht nous avait vendu un package plus cher, mais nous avons négocié ensuite le prix normal avec le patron de l’auberge.

Il s’agit d’une excursion “classique”, les tentes ne sont pas luxueuses, il ne faut pas compter sur la douche et il y aurait pu y avoir un cabinet de toilette supplémentaire, mais … vous êtes dans le désert, alors, finalement, ce campement c’est déjà presque du luxe. Il faut savoir que les excursions dans le désert ont été réglementées récemment, les dunes commençaient à accuser le coup de ces centaines de touristes, les campements sont désormais tous à l’extérieur des dunes, aux abords immédiats de l’erg.

Notre campement dans le désert de l'Erg Chebbi

3- Une nuit sous les étoiles de l’Erg Chebbi

Nous nous sommes posés plein de questions sur la manière dont le bivouac allait se dérouler. Je vous propose ici, tout plein de réponses. Nous nous sommes posés plein de questions sur la manière dont le bivouac allait se dérouler. Je vous propose ici, tout plein de réponses.

Comment ça se passe, une nuit dans le désert ?

Les départs se font en fin de journée, lorsque le soleil cesse de brûler comme un feu de joie (vers 17h30 fin mai), ce qui vous permet de partir en bivouac sans passer la nuit à l’auberge. Vous pouvez opter pour l’option 4*4 ou la méharée à dos de dromadaire.

Si vous optez pour le dromadaire, vous parviendrez au campement en 2h environ, avec quelques pauses photos assurées par les chameliers fort sympathiques. Il faut avouer que cette singulière caravane produit de jolies formes ombrées, presque oniriques, presque comme revenues de temps immémoriaux. Je ne me lassais pas de nos ombres étirées dans cette étendue ocre à perte de vue, comme un point de repère, ballottée que j’étais sur ma monture à travers cette océan de sable.

Dromadaires dans le désert de l'erg chebbi au Maroc

Arrivant en vue du campement, on vous laisse alors grimper en haut de la dune pour le temps fort de cette aventure : admirer le coucher de soleil sur la mer de sable ondulée aux couleurs changeantes, avant de rouler jusqu’en bas où se tient le campement. Vous n’êtes pas obligé de rouler, mais c’est rigolo.

Coucher de soleil sur les dunes de l'erg chebbi vers merzouga au Maroc

Coucher de soleil sur le désert marocain

Arrivée au campement, quartier libre jusqu’au dîner, avec distribution de thé à la menthe, vous en profitez généralement pour lier connaissance avec vos coreligionnaires et vos sympathiques GO, l’occasion de belles discussions. Viens ensuite le dîner, puis des animations musicales. Ce n’est pas ce que j’aime habituellement, mais l’atmosphère détendue m’a rendue moins sauvage, et je me suis même laissée aller à quelques percussions à contre rythme. Ensuite, le meilleur moment survient, celui où l’on s’éclipse, et où l’on s’allonge dans le sable maintenant presque froid pour admirer le tapis étoilé, non voilé par les habituelles pollutions lumineuses. Ce moment où vous pouvez vous isoler et avoir l’illusion d’être seul au monde et de ne faire qu’un avec lui …

Le lendemain matin vers 5h30, j’ai été réveillée en sursaut par des “Wake up, wake up” venus de nulle part. L’occasion pour nous de regarder le lever de soleil sur les dunes avant de lever le camp. L’objectif est de revenir à l’auberge avant que l’astre lumineux ne soit trop haut, le désert en pleine journée, ça chauffe. A l’auberge, vous prenez votre petit déjeuner -buffet, vous vous douchez (si vous voulez), puis nous sommes repartis sur les routes.

Lever de soleil sur les dunes du désert Marocain

Nous avons fait le choix de passer une nuit à l’auberge du Petit Prince et de ne partir en bivouac que le lendemain soir, nous avions ainsi la journée quasi entière. Je comptais découvrir la région comme le lac saisonnier de Dayet Srji et ses flamants roses qui ne refait surface qu’au printemps ou une promenade dans les oasis de Merzouga. Hélas, un coup de chaud m’a clouée au lit plusieurs heures, la chaleur de ce coin du Maroc au mois de Mai n’est pas à sous-estimer (4O degrés environ). J’ai préféré rester couchée et l’on a préparé l’étape suivante du voyage.

Une nuit dans le désert, à quelle saison ?

La saison recommandée pour s’offrir une ballade dans le désert est la saison fraîche, entre octobre et mars. Cependant, c’est aussi la saison haute, plus de monde, plus de bruit, plus de difficulté à s’isoler. Nous y étions tout fin Mai, en pleine période de ramadan, donc peu de fréquentation. Je ne vais pas vous le cacher, il faisait chaud, mais en fin d’après-midi, cette chaleur devient tout à fait supportable. Ménagez-vous dans la journée, partez la tête couverte, les membres protégés du soleil, sans oublier votre bouteille d’eau (ils vous en donneront une, on y a pas échappé alors que l’on avait notre gourde).

Si vous êtes un adepte de l’arénothérapie, autrement dit des bains de sable chaud, pour lutter contre les rhumatismes, alors, l’époque idéale est la saison sèche et chaude (juillet principalement). Il parait que vous devez rester enterré au moins 1 heure dans le sable chaud, puis procéder à une séance de sudation sévère. Pour les amateurs !

Un petit mot sur notre auberge : L’auberge du Petit Prince

Les chambres comme les salles de bain sont grandes, propres et agréablement décorées dans la tradition des kasbahs en pisé. Elle donnent toutes sur l’extérieur, une table et deux chaises vous permettent de profiter de celui-ci. Une terrasse avec vue sur l’Erg Chebbi est accessible. Nous avions réservé en demi-pension, et la cuisine de cette auberge est réellement l’une des plus savoureuses que nous ayons dégusté durant tout notre road trip Marocain, elle est d’ailleurs réputée pour ses plats. Si vous êtes végétariens ou végétaliens, aucun souci, une salade fraîche, une bonne tajine de légumes vous combleront. Le petit déjeuner est au buffet et à volonté, malgré un choix restreint pour nous, nous avons mangé correctement. Patron fatigué en cette période de ramadan, mais agréable.

Tarif pour une chambre double en 1/2 pension : 500dh (250 dh/personne)

Pour l’anecdote, nous avons visité le musée de l’eau avec pour fil conducteur les phrases tirées du roman Le petit prince, et avons réservé notre logement à l’auberge du Petit prince pour le soir. Je trouve ça mignon, je suis comme ça.

Réserver sur Booking (Merzouga) : Auberge du Petit Prince

Peut-on faire du dromadaire quand on est végane ?

C’est la question à 1000€ qui nous a hanté durant toute la préparation du voyage. Nous étions déchirés entre notre désir de bivouac dans le désert, le refus d’abîmer les dunes en 4*4 et notre réticence à monter sur le dos d’un animal sans nécessité. Nous avons cédé à notre désir, et avons pris le partie de rejoindre le campement en dromadaire. C’est de l’exploitation animale. Bien traités ou non, et même s’ils ont 2 heures de marche pour une nuit de repos, même si on leur a fait des dizaines de bisous et qu’on les a remercié 1000 fois, ce n’est pas végan. Nous avons fait une exception pour réaliser un rêve, et pour ce rêve nous avons opté pour la solution la moins impactante pour la nature.

4-Pourquoi passer une nuit dans l’Erg Chebbi ?

S’il y avait bien une “excursion”, et la seule d’ailleurs, que je souhaitais vivre, c’était celle-ci. Certes, les 2 heures de dromadaire ne sont pas très agréables, d’autant que j’aurais aimé éviter utiliser le dos d’un animal pour me porter, mais quelle beauté. Impossible de regretter cela. Dès que vous arrivez en vue des dunes, masse rosée sur la masse noire du reg, vous êtes immédiatement saisis, vous vous dites “ça y est, j’y suis !“. En ce soir de mai, le désert était relativement calme, durant notre traversée nous avons rencontré peu d’autres groupes, et une seule voiture furieuse dans les dunes, pas de bruit de quad, non plus. Je vous encourage donc à y partir hors saison, profiter du panorama splendide des 30km de long et 5 de large de ce désert de sable.

Photo d'un cimetière dans l'erg Chebbi au Maroc

Avez-vous déjà vécu une excursion dans le désert ? Si oui lequel ? 

Retrouvez toutes les informations pratiques pour un séjour Marocain réussi : 3 semaines de Road trip au Maroc 

Prochaine étape : De Merzouga à Fès, en passant par Azrou, en 3 jours.

 

Advertisements

9 thoughts on “[Maroc] Oasis du Sud : une nuit dans le désert Marocain de l’Erg Chebbi.

  1. Depuis quelques temps j’ai le Maroc en tête, tu m’as donné encore plus envie de m’y rendre ! T’es photos sont splendides, j’avais testé une excursion dans le désert du Rajastan en Inde, c’était vraiment une chouette expérience 😁

    Like

    1. C’est souvent comme ça, tu as une destination en tête, et après tu vois passer des articles et ça renforce l’envie. C’est vraiment un pays de voyage, et les paysages sont époustouflants ! Ça devait être quelque chose ton excursion dans le désert en Inde. L’Inde me fait un peu peur, je l’avoue … merci beaucoup pour ton message ! 🙂

      Liked by 1 person

  2. Je découvre le site et je crois que j’y reviendrai 😉
    Infos intéressantes, photos d’illustrations du propos.
    Et je vois que le nombre de destinations est imposant. J’y retourne !

    Liked by 1 person

  3. Merci pour ton retour ! Je n’ai jamais eu l’opportunité de dormir dans le désert pourtant j’aimerais beaucoup surtout quand c’est avec une bonne agence, ce qui n’est pas toujours facile à trouver maintenant avec le tourisme. Je note ce partage de l’auberge du petit prince, un belle parenthèse

    Liked by 1 person

    1. C’était bien, dans les prix classiques donc pas luxe mais convivial. Les gens qui se sont occupés de nous sont très sympas, rien à redire sur l’orga, c’est pro 🙂 Et oui compliqué quand il y a un tourisme de masse comme au Maroc mais hors saison c’et vraiment top.

      Liked by 1 person

      1. Oui j’imagine je choisirais aussi le hors saison si j’y vais 🙈🙈 c’est une certitude ! Merci en tout cas de toutes ces infos !

        Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s