[Indonésie] Bye bye Sulawési & Bonjour Bali (Nusa Penida) !

Nous quittons Rantepao et le pays Toraja par un bus de nuit. Notre objectif est de rallier Makassar où nous passerons 2 jours et 2 nuits sur place. Puis cap sur Nusa Pénida, île au large de Bali, dernière étape de ce fabuleux voyage en Asie du Sud Est .  

Comment se rendre de Rantepao à Makassar ?

Etape 1 : bus de nuit de Rantepao à Makassar

Nous avons réservé auprès de notre hôtel, Pia’s Poppies, notre billet de bus pour Makassar deux jours avant. D’après les témoignages et les récits de blog, c’était le trajet de tous les dangers, celui où des gangs de pick pocket agissent sans vergogne pour dépouiller les touristes de leur argent. Je n’étais pas spécialement rassurée …

Pour rallier Rantepao à Makassar vous avez à priori de nombreux bus de nuit qui s’y rendent, avec des départs aux alentours de 20h-20h30. Rien que pour la compagnie de bus avec laquelle nous avons voyagé, il y a 4 bus au départ de Rantepao. Vers 20h15, ne voyant aucun pick up venir nous récupérer, nous avons demandé à la réception de notre hotel “WTF ?”( traduisez par ” c’est quoi ce bordel ?”). Nous on était stressés car l’on pensait qu’il n’y avait qu’un seul et unique bus qui partait une fois par jour. Alors on paniquait qu’à 20h15, personne ne nous ai donné signe de vie.

Mais comme à l’accoutumé, il n’y a jamais de problème. La réception nous a envoyé attendre au coin de la rue, nous disant que le bus s’arrêterait devant. Génial. Donc maintenant on attendait à un croisement, et tout seuls. On a vu passer plusieurs bus, d’autres compagnies. Puis on a vu celui de notre compagnie passer … sans s’arrêter. Alors je l’ai hélé, et j’ai commencé à paniquer. Heureusement que la dame qui balayait son trottoir à côté de nous nous a expliqué que si ce n’était pas celui-ci ça serait le prochain. Sauf que le prochain de la compagnie ne s’est pas arrêté non plus. “Il y en a 4 tous les soirs, ça sera celui d’après. Vous étiez au Pia’s poppies ? Ils vous appelleront par votre nom”. On a appris à croire les gens à Sulawési, et cette adorable dame m’a rassurée, nous invitant à nous asseoir avec elle jusqu’à notre bus arrive. Et effectivement, celui d’après s’est rangé sur le bas côté, on nous a appelé. Merci Madame. Bonsoir le bus.

Le luxe que ce bus … Déjà, nous avions nos places d’attribuées. Ensuite, la largeur des fauteuils est absolument hallucinante. On vous donne un véritable coussin, une couverture, et vous avez la possibilité de vous allonger quasi complètement. Dommage que nos sièges donnaient sur un espace libre où quelqu’un est venu s’allonger sous nos pieds … Du coup, par peur des vols puisque c’était en espace accessible, nous n’avons pas osé poser nos sacs par terre. On a passé les 10 heures de trajet, nos sacs sur nos genoux. Je vous l’accorde, on psychote surement mais on est jamais trop prudents.

Sachez que le bus fait un stop à l’aéroport de Makassar, ce qui est extrêmement pratique si vous ne souhaitez pas rester une nuit sur place.

Nous ne savions pas que c’était possible, et avec une arrivée à l’aéroport à 4h30 et un avion à 5h40, cela aurait de toute manière été un peu juste pour nous. Le bus s’est arrêté à quelques kilomètres du centre ville, il était 4h45.

Tarif : 170 000IDR/pers (10€) – environ 8 heures

Etape 2 : se rendre à son hôtel.  

Cette fois, pas de grand luxe. Nous avons été jeté du bus à quelques kilomètres de la ville, un peu au milieu de nulle part. Heureusement qu’il y a GRAB à Makassar ! Sauf que non. Cette fois-ci l’application ne fonctionnait pas. Avec un taksi bleu et un tuk tuk qui nous tournaient autour, on commençait déjà à perdre patience. On a finalement opté pour le “Taksi bleu”, ils sont réputés fiables et mettent toujours le compteur. Vérifiez quand même bien qu’il fonctionne lorsque vous partez. La course a duré une quinzaine de minutes maximum pour 6km (ça va vite la nuit !), et nous sommes enfin arrivés à l’hôtel.

Tarif de la course28 000 IDR (1,67€)

Nous sommes bien arrivés à l’hôtel, il était à peine 5h. Quand le jeune homme de la réception nous annonce que le check-in c’est 12h ou qu’il faudra payer 50% du prix de la chambre en plus, je vais m’effondrer dans le canapé. Parfois, le voyage, ça ne vous gagne pas trop trop. Finalement entre un petit déjeuner buffet que l’on aura fait durer 3h et quelques brasses dans la piscine, il sera enfin temps de poser nos valises. Pour être franche avec vous, nous avons passé 2 jours à l’hôtel, on a absolument rien visité. La ville ne nous disait rien, notre chambre était magnifique, la piscine agréable ! Et la fatigue à son paroxysme n’a pas aidé ! Alors pour une fois, il n’y aura aucun “que faire à Makassar ?” !

Où loger à Makassar?

Pesonna Hotel : Nous ne devions y passer qu’une nuit et aller attendre notre avion à l’aéroport. Finalement, après 2 nuits quasi blanches, nous avons décidé de profiter de notre chambre pour la journée et une partie de la nuit. Il s’agit d’un grand hôtel, probablement d’une chaîne. Mais alors la chambre … magnifique ! On s’est crée un petit cocon que l’on a peine quitté. Et puis ils diffusaient les matchs de la coupe du monde ! Seuls touristes étrangers parmi les locaux, ça a été particulièrement amusant de voir le match de la France (France-Uruguay) avec eux ! Tarif de la chambre : 400 000 IDR (réservée par Booking à 297 000 IDR)

Les + : grande chambre, décoration très élégante, frigo, thé & café offerts, bouilloire, lit immense au matelas confortable, vue dégagée depuis le 8eme étage, piscine, accueil très aimable, salle de bain tout confort avec eau chaude, l’hôtel diffusait les matchs sur écran géants, Wifi.

Les – : Trop confortable du coup on est pas sortis !

Notre unique lieu de visite à Makassar

Réservez votre logement sur Booking : Pesonna

De Sulawesi à Nusa Penida

Nous avons pris soin de réserver le trajet et le logement par Internet quelques jours en avance, car juillet est la haute saison en Indonésie. Pour vous rendre depuis l’aéroport jusqu’à Nusa Pénida, vous pouvez réserver par l’une des compagnies de bateau qui effectuent la liaison. Nous sommes passés par Marlin, service efficace et sans accroc. Le tarif est de 550 000IDR (32€)/pers, transferts compris. Ils sont venus nous chercher à l’aéroport de Bali et nous ont amené à Kuta. En revanche, le transfert sur Nusa Penida jusqu’à notre logement n’était pas inclu.

Vous pouvez arriver par l’un des deux “ports” (sachez que ce sont des plages) d’arrivée :

  • Toyapakeh : départs fréquents depuis Sanur
  • Sampalan : départs fréquents depuis Padangbay

Par praticité nous avons opté pour un logement à Toyapakeh, nous avons pu nous y rendre à pieds à l’arrivée. Toutefois de nombreux cottages se sont construits récemment (et se construisent encore), notamment du côté Est de l’île où la route est très bonne. Vous pourrez louer un scooter ou vous faire emmener à votre hébergement au débarquement du bateau.

Que faire à Nusa Penida ?

Nous vous conseillons de rester au moins 3 jours, c’est réellement un minimum pour profiter de cette magnifique île. Il existe au moins deux raisons pour prévoir un peu de temps sur Nusa Penida :1- l’île regorge de coins merveilleux 2- la plupart des routes sont en état catastrophique et les parcourir peut s’avérer très long et fastidieux. Par manque de temps, nous ne nous sommes pas rendus à Kelingking Beach, véritable emblème de Nusa Penida ni au Goa Puri Guri parce que l’on a voulu me louer un sarong alors que je portais un pantalon (je sais, c’est un peu idiot de passer à côté d’un lieu pour ça mais le Monsieur m’a légèrement agressée avec ses sourcils froncés et son doigt accusateur !).

Nous avons loué un scooter pour nous rendre sur les célèbres points de vue que sont Angel’s Billabong et Broken beach. Les routes pour s’y rendre sont vraiment mauvaises mais accessibles en voiture, si jamais le scooter ne vous dit rien. Il s’agit d’un endroit très touristique, des centaines de touristes s’y rendent chaque jour et posent dans la mini piscine naturelle d’Angel’s Billabong.

Image Instagram (Angel’s Billabong)
Envers du décor.

Broken beach est plus spectaculaire puisque son accès est absolument impossible : aucun touriste ne risquera de se trouver sur votre photo Instagram ! Rendez-vous y plutôt tôt le matin avant les touristes et pendant la marée haute (renseignez-vous, les horaires de marée sont changeantes).

 

Tarif : Gratuit / Parking : 5000 IDR

Coup de cœur absolument pour cet endroit. Compliqué d’y arriver par la route qui est bien pourrie comme on dit chez nous mais cela vaut clairement la peine. Vous commencerez par jeter un petit coup d’œil à la vue magistrale sur la mer déchaînée et les falaises calcaires depuis Perenan Cliff.

N’hésitez pas à monter sur le mirador construit en bois histoire de prendre de la hauteur. Vous devriez pouvoir apercevoir des tâches noires dans l’eau, il s’agit des raies mantas qui vivent autour de Nusa Penida.

Nous avons ensuite mangé un Fried rice au petit Warung Reren qui vous offre une vue extraordinaire pour le déjeuner (50 000IDR pour 2). Idéal pour prendre des forces avant la descente vers les Seganing Waterfalls.

Alors la cascade n’en est pas vraiment une, il s’agit plutôt d’un filet d’eau douce et d’une minuscule piscine naturelle. Mais la vue d’en bas ne devrait pas vous décevoir : les vagues qui s’échouent avec une force sauvage sur les rochers, les oiseaux gracieux, les falaises abruptes … Un enchantement. Nous y sommes descendus vers 13h30 et avons eu la chance de passer 1h complètement seuls avec la nature. Des petites écrevisses sont même venues nous caresser les fesses de leurs pinces dans notre jacuzzi naturel !

Parlons de la descente : elle est plutôt difficile car certains passages relèvent de l’escalade. En revanche, elle n’est pas réellement dangereuse car vous êtes protégés par les rondins de bois qui vous empêche de tomber à pic de la falaise. Attention juste à bien rester concentré sur vos pieds pour ne pas glisser. Nous avons mis 25 min pour la descente, 20 min pour la montée ( j’ai le vertige et ne suis pas une grande sportive, ça vous donne une idée).

Vertigineuse descente

Lorsque vous repartez de Seganing, guettez le panneau qui vous indique le temple. Poursuivez sur un petit kilomètre de chemin pierreux, puis garez votre scooter. Vous pourriez bien vous trouver seuls au monde, si l’on exclue les singes qui jouent dans les arbres. La vue sur Seganing est magnifique. N’étant pas habillée pour, je ne suis pas entrée dans le temple, me contentant de le regarder de l’extérieur, mais il n’y aura personne pour vous en interdire l’accès.

Tarif : gratuit

Vous devrez vous rendre au Sud de l’île pour atteindre Atuh beach. Une bonne partie de la route pour s’y rendre est bonne, les derniers kilomètres peuvent être plus compliqués. Il y a plusieurs embranchements où sera indiqué Atuh beach des deux côtés, nous vous conseillons de toujours prendre la route qui vous semble en meilleure état. Cela vous évitera quelques galères et vous fera gagner du temps. L’endroit est à couper le souffle. Prenez du temps pour vous balader et admirer tous les points de vue, notamment cette plage, pour le moment encore vierge de toute trace humaine, mais qu’un escalier en construction devrait rendre bientôt accessible.

De l’autre côté, partez découvrir la plage que l’on nomme Atuh beach. Descendez les innombrables escaliers pour découvrir cette langue de sable et ce bijou brute constitué de rochers, et de vagues qui s’y écrasent. Hélas nous y étions à la marée basse, et il est alors impossible de se baigner car cela vous obligerait à aller trop loin, là où les vagues se fracassent avec violence, et où j’imagine le courant très fort. L’endroit est touristique, vous ne serez pas seuls, mais l’affluence reste raisonnable.

Des échoppes se sont installées tout au long de la petite plage, proposant restauration, boisson et transat. Nous avons déjeuné sur la plage, histoire de profiter encore du spectacle avant de partir (2 fried rice végétarien : 50 000IDR).

Tarif : 10 000IDR/pers + 5000 de parking

La route sera très bonne jusqu’à arriver à un petit chemin de terre où aucune voiture ne peut passer. Soyez très vigilants en scooter car le chemin d’environ 2km est étroit et pierreux. Garez votre scooter sur le “parking”, évitez de faire comme les locaux et de descendre avec car c’est encore plus pentu. Continuez à pieds, descendez les escaliers (il y en a pas mal) et vous arriverez à une petite piscine naturelle aux eaux vertes transparentes. Ici les locaux viennent effectuer des rituels Hindous mais aussi faire la fête (on les a bien vu descendre avec des vivres et filer dans une grotte, on a même pas été invités à la soirée !).  On a adoré nager dans cette eau fraîche !

Descendez encore quelques marches, et vous serez face à la mer. Ils appellent ça “beach” mais ne vous y trompez pas, il sera difficile de vous y baigner. Les vagues qui se fracassent contre les rochers, le courant, tout ça … Ici vous verrez surement des singes jouant sur les rochers, à bonne distance toutefois car ils n’approchent pas l’homme (et ne sont donc pas agressifs).

Tarif : Gratuit

Situé à environ 3km de Tembelling, il s’agit d’un point de vue. Ou plutôt de deux points de vue. Dont l’une offre une vue merveilleuse sur le coucher du soleil. Pour y parvenir, la piste est assez difficile par endroits, nous avons assisté au crash d’un pilote de scooter qui s’est relevé le visage et les membres en sang. On lui a porté secours avec un peu d’eau et des pansements, mais soyez prudents, et évitez autant que possible de conduire en short et manches courtes sur les routes de Nusa Penida. Ce n’est pas un incontournable mais la vue est tout de même somptueuse, à faire si vous passez à Tembelling par exemple.

Tarif : gratuit

C’est peut être le site touristique le plus facile à atteindre en scooter, puisque la route est impeccable. Il s’agit d’une belle plage de sable noir, qui offre une parfaite possibilité de baignade, puisqu’il n’y a que peu de courant tant que vous ne vous éloignez pas trop de la plage. Il s’agit aussi d’un spot de plongée et de snorkeling, vous verrez donc beaucoup de bateaux dans cette baie. Venez tôt le matin pour éviter la foule, ou en fin d’après-midi pour y voir un très beau coucher de soleil, tout en sirotant une bière dans un transat.

Deux poids, deux mesures. Un objectif.

Tarif : 2000IDR de parking

Nusa Penida regorge de centres de plongées. La plupart des centres emmènent des snorkeleurs en même temps que les plongeurs. Les sites varient en fonction des jours notamment à cause du courant et des vagues, très forts dans cette zone. S’il y a bien une raison pour venir à Nusa Penida, c’est pour espérer voir des raies mantas, ces majestueux poissons qui semblent littéralement voler dans l’eau. Nous avons opté pour le centre de plongée “Karma diving”, un centre Américain et non PADI. La différence c’est qu’ils vous feront signer des tas de papiers pour se dédouaner en cas d’accident. Toutefois, l’équipe est très professionnelle, et il le faut car Nusa Penida n’est pas un site de plongée facile, notamment pour des débutants.

Karma diving est situé dans le centre du village de Toyapakeh. Le centre propose une demi journée de plongée (2 plongées), départ le matin. Entre deux spots de plongée, vous pouvez snorkeler. Ce qui fait au total 4 spots de snorkeling. L’équipe du Karma diving ne laisse pas les snorkeleurs seuls, vous serez accompagné d’un guide local, qui veille sur vous, et vous montre où regarder !

Mon impression : Nous sommes venus essentiellement pour nager avec des raies mantas à  Manta Bay. Or, elles n’y étaient pas. Elles qui y sont presque tout le temps, n’étaient pas là. La déception a été immense, d’autant qu’on en a vu, de loin, à d’autres endroits. Mais ces lieux ne doivent pas être accessibles aux bateaux.  Et après la diversité marine complètement folle que nous avons observé aux Philippines ou à Sulawési, j’ai été particulièrement déçue par les fonds marins de Nusa Penida qui sont certes, jolis, mais dans lesquels il y a bien moins de poissons et des coraux moins éclatants. Si nous avions su que nous ne verrions pas de raies mantas, je pense que nous aurions fait autre chose de notre demi-journée. D’autant que pour voir les raies, pas besoin de plonger, en snorkeling c’est possible. Enfin … C’est le jeu ma pauvre lucette.

Tarif : 1.000.000 IDR les 2 fun dives / 250 000 IDR snorkeling

Nusa Penida n’est qu’à quelques dizaines de minutes de bateau de Bali, et même si le paysage présente un visage complètement différent, l’atmosphère est un peu la même. Vous trouverez donc quelques SPA même si l’offre n’est pas celle de sa voisine. Les prix sont aussi bien plus élevés, car pour un massage balinais il vous faudra compter entre 125 000IDR et 175 000IDR  ( contre 70 000 à 100 000IDR à Ubud ou Kuta). Nous avons choisi “Island Spa” qui nous offrait une réduction de 20% si nous faisions le massage tout de suite, nous avons accepté. Si le massage a duré un peu moins d’1 heure, il nous a totalement convaincu. Manque juste le moment où l’on peut se laver les pieds, ce qui est un peu gênant quand t’as encore plein de sable …

Tarif massage Balinais Island SPA : 150 000IDR ( nous avons eu -20%, donc 120 000IDR)

Si vous avez plus de budget, optez pour un massage plus cher dans un joli SPA où l’on vous lavera les pieds et l’on vous offrira un thé pour vous permettre de continuer à vous relaxer. Il y a plusieurs endroits de ce type sur la route à l’Est de l’île (le long de la plage).

 “Au Lido” me direz-vous? “Elle a craqué” penserez-vous. Mais oui, au LIDO, un petit bar ouvert depuis fin Juin et qui donne directement sur la mer. Décoration très classe, personnel très souriant (comme partout en Indonésie, certes), et une vue … mais une vue ! On a du rester 1h à siroter notre jus tout en dégustant notre avocado toast, sans penser à rien d’autre qu’à la majesté de ce paysage. On vous recommande vivement cette adresse, pas encore trop prise d’assaut, notamment en journée, et dont les prix sont raccord avec ceux de l’île.

Nous aurions aimé nous rendre à la célèbre Kelingking Beach, l’un des endroits les plus instagramés mais nous ne l’avions pas priorisé et n’avons pas eu le temps. Nous regrettons aussi de n’avoir pas visité le Goa Giri Puri Temple, cette vaste grotte bouddhique.

Où Loger à Nusa Penida ?

Visual Inn : Lorsque nous avons regardé sur Booking pour réserver une semaine avant, les prix nous paraissaient franchement élevés par rapport à ceux de Bali. Nous avons opté pour un logement près du port d’arrivée à Toyapakeh, pour ne pas avoir à emprunter de taxi ou à louer un scooter avec nos gros sacs. Visual Inn n’est pas le logement le plus sexy de l’île, mais il a le mérite d’être à 1km de l’embarcadère et de ne pas être très cher : 15€/nuit (en passant par Booking / Tarif mi juillet)

Les + : petit déjeuner inclus, proche de l’embarcadère de Toyapakeh, grande chambre, matelas confortable, scooter à louer, espace extérieur, thé & café offerts à volonté

Les – : aucune fenêtre dans la chambre que nous avions, chambre nue, personnel ne parlant pas anglais

Où manger ?

  • The Gallery : Ce restaurant est situé sur la route à l’Est de l’île, non loin du village de Toyapakeh et son menu présente de nombreuses options végétariennes et végétaliennes. Si les plats manquaient légèrement de sel, on a bien aimé le burger et les pâtes au pesto végan que nous avons choisi (100 000IDR à 2, soit environ 6€)
  • Warung Jun : En revenant de Cristal bay, nous nous sommes arrêtés dans ce restaurant blanc, isolé sur sa petite colline. Au menu des plats Indonésiens comme le nasi goreng et un personnel absolument adorable. Nous étions les seuls touristes, et on beaucoup apprécié ce moment (50 000IDR à 2, soit environ 3€)
  • Warung Restu : Ils font un curry végétarien à tomber et offrent une belle vue sur la mer depuis leurs extérieur. La dame qui nous a servi les deux fois est un vrai cœur. On recommande pour la vue, la nourriture, et la gentillesse de l’accueil. Le restaurant est situé dans le village de Toyapakeh, sur la plage.  (60 000IDR à deux, soit environ 3,5€).
  • Salt & Pepper : Ce petit restaurant est l’un des moins chers que nous ayons pu tester. Fréquentés par les touristes essentiellement, il offre une carte Indonésienne et Western plutôt variée, et nous nous sommes fait plaisir pour notre dernier soir sur Nusa Penida. (100 000IDR à deux, soit environ 6€)

On y va ou pas ?

Nusa Penida fut la dernière étape de notre Tour d’Asie, et pas des moindres. L’île est bien moins sauvage aujourd’hui qu’il y a à peine un an, les resorts continuent de se construire à tout va mais il reste une grande majorité du territoire non construit, ou occupé par de petits villages. Et les paysages sont absolument spectaculaires, que ce soit sur la côte avec des falaises à pic, les vagues rugissantes, la mer aux couleurs changeantes, les petites criques … ou même à l’intérieur des terres, avec les terrasses en pierre et la végétation sauvage, la terre aride par endroits. Voici une île au compromis idéal : vous disposez de tous les services agréables au touristes (nombre de restaurants, ATM, SPA etc …) tout en pouvant vous retrouver seuls dans des décors splendides. On y va sans hésiter une seconde, on aurait même y rester plus longtemps, mais attention toutefois aux routes de l’île, certaines sont dans un état désastreux.

Connaissez-vous Nusa Penida ? Est-ce que cette île vous tente ? 

Advertisements

5 thoughts on “[Indonésie] Bye bye Sulawési & Bonjour Bali (Nusa Penida) !

Add yours

  1. Article vraiment agréable à lire ! On a failli y aller il y a quelques semaines mais finalement on a choisi Nusa Lembongan. On regrette pas notre choix car on a adoré nos quelques jours là-bas mais Nusa Penida a l’air top aussi 🙂

    Like

    1. Bonjour ! Je n’avais pas le temps d’aller aussi sur Lembongan mais cette île a l’air vraiment chouette aussi. De toute façon j’aimerais aller partout en Indonésie, ce pays est absolument fantastique ! Merci beaucoup pour ton message !

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: