[Cambodge] De Siem Reap à Kampot : l’heure du bilan !

Voici un bilan de notre voyage au Cambodge de Siem Reap à Kampot, dont vous pourrez retrouver tous les articles ici : Cambodge.

14 jours pour parcourir le Cambodge : combien ça coûte ? Comment on s’y prend ?


  • Durée du séjour:  14 jours – du 16/03/18 au 30/03/2018
  • Nuits passées dans : 4 endroits (Siem Reap, Phnom Penh, Sihanoukville, Kampot)
  • Nuits passés ailleurs que dans un lit: 0
  • Villes visitées : 3
  • Nombre de transports utilisés : 4 (bus,scooter, mini van, tuk-tuk)


Ci- après le budget pour 14 jours au Cambodge. 

Au final, nous en aurons eu pour 683,73€ au total :

Bilan financier par postes de dépenses
  • soit 341,86€/personne pour 14 jours
  • soit 24,41€ /jour/ personne

Au Cambodge, les principaux postes de dépenses (activités, logement, nourriture, transport) sont équivalents.

Pour info : ici ils utilisent moins les riels (leur monnaie nationale) que les dollars. 1$ = environ 0,80cts€

Pour réserver vos hébergements, n’hésitez pas à passer par ce lien : Hébergements Booking        (cela aidera Aurorevoyage à vivre !)


Arrivés à Siem Reap le 16/03 au soir, nous sommes partis pour le Vietnam le 30/03 au matin.

 


Des 4000 îles (Laos) à Siem Reap (Cambodge)

Comment aller des 4000 îles à Siem Reap ?

Deux solutions (à notre connaissance) :

  • Avec un billet combiné jusqu’à Siem Reap, vous devrez continuer votre voyage (220 000 kips si acheté au Laos) dans un mini van.
  • Par AVT, un service de mini van que vous bookez par mail (20$) : départ à 11h30

Nous avons opté pour l’option AVT. Le mini van vous dépose devant leur agence à Siem Reap et vous êtes ensuite emmenés par des tuktuk jusqu’à votre hôtel gratuitement.Je ne sais pas si c’est par innocence ou par escroquerie, mais notre chauffeur a demandé à ce que nous le payions.Nous avons gentimment refusé en lui demande de se tourner vers AVT pour ça.

Retrouvez toutes nos explications pour aller des 4000 îles à Siem Reap en passant la frontière sur cet article : Passer la frontière Laos-Cambodge (et ne pas payer de bakchich).

(2) Siem Reap : 3 jours (du 17 au 20/03)

Voir l’article : Voir les temples d’Angkor 

(3) Pnom Penh  : 1 jour (du 21 au 22/03)

Comment aller de Siem Reap à Pnom Penh ?

De nombreuses agence de voyage, ainsi que la plupart des hôtels vous propose des billets pour Pnom Penh, soit par bus, bus de nuit VIP (bus hôtel) ou mini van. Nous avons réservé notre trajet auprès de l’agence MNK pour le départ en bus climatisé à 8h30 pour 8$ (à priori vous pouvez les avoir à 5$).

Nous avons eu deux mauvaises surprises :

  • Le pick up est inclu dans le prix du billet, et celui-ci est bien passé à notre hôtel mais la jeune femme de l’accueil qui nous avait pourtant bien vus attendre au niveau du bar avec nos gros sacs n’est jamais venue nous prévenir. Nous avons du prendre un tuk tuk à 2$ pour nous rendre à l’agence de voyage. Là nous avons attendu le pick up du bus de 9h30 (loupé le bus de 8h30!). Nous étions au Siem Reap Pub Hostel, si vous logez là bas et que vous ne bookez pas le voyage avec eux, restez bien devant l’hôtel, ils ne viendront pas vous chercher.
  • Le bus avait fait la guerre et n’avait rien de ce que j’en attendais, sans compter que nos sacs ont été touchés et les cadenas traficotés. On a pas beaucoup apprécié. Ni l’heure de retard car ce bus était d’une lenteur effrayante avec ses arrêts permanents (durée annoncée : 6h, réelle : 7h30, ressentie : 12h).

Voir l’article : Phnom Penh

(4) Sihanoukville  : 3 jours (du 22/03 au 25/03)

Comment aller de Pnom Penh à Sihanoukville?

Toutes les agences et les hôtels vendent des billets de bus pour Sihanoukville. Nous avons réservé les nôtres le soir pour le lendemain à notre hôtel (8$) pour le départ de 8h30. De nombreux bus et mini van font la navette chaque jour dès 7h30. En revanche, nous avions réservé un bus, mais nous avons embarqué dans un mini bus. Celui-ci nous a débarqué devant l’agence de voyage de Sihanoukville, et nous avons dû ensuite prendre un tuk tuk (négocié, surement mal, à 8$) pour rejoindre Otres Village.

Sachez, si vous rejoignez Koh Rong et Koh Rong Samloem que les bateaux partent aux horaires suivants :

  • Speed Ferry Cambodia : 9h – 11h30 – 15h
  • TBC Speed Boat : 9h – 14h

Voir l’article : Otres Beach & Sihanoukville

(5) Kampot  : 5 jours (du 26/03 au 30/03)

Comment aller de Sihanoukville à Kampot?

Les mini vans pour Kampot partent chaque jour à 9h et 12h. Nous n’avons comparé aucune agences de voyage cette fois-ci et avons acheté les billets auprès de notre guesthouse (5$). Le trajet s’effectue en mini bus tout jaune venu vous chercher à votre hôtel. Départ à 12h (pick up 11h30) – durée annoncée de 2h mais nous avons mis 2h30.

Le mini bus s’arrête à la station de bus de Kampot, située en centre ville. Sauf à avoir réservé un bungalow en bord de rivière, donc un peu excentré, vous n’aurez aucune peine à rejoindre votre hôtel du centre ville. Attention toutefois, dès que la porte du bus s’ouvrira, une dizaine de visages pleins d’espoir vous criera “tuk tuk” comme un cri de guerre, soyez prêts.

Voir l’article : Kampot

 Passage au Vietnam : Passer la frontière à Bavet/Moc Bai

  • Dois-je avoir un VISA ?

Cela dépend de la durée de votre séjour. Les Français (et nombre de nationalités) sont exemptés de VISA pour séjour de moins de 15 jours. De 15 à 30 jours, vous pouvez demander votre visa en ligne au prix de 25$. Un visa de 3 mois à entrées multiples pourra être demandé dans n’importe quelle ambassade Cambodgienne de grandes villes (par ex : 65€ à Phnom Penh).

Cette fois-ci nous avons anticipé et avons demandé un e-visa qui donne droit à 30 jours dans le pays et coûte 25$. Attention, soyez relativement certains de votre date d’entrée car celle que vous saisissez dans le processus en ligne sera la date de début de votre VISA. Soyez également certains de votre poste frontière d’entrée dans le pays (je vous explique plus bas pourquoi).

Le processus peut prendre de 3 à 5 jours. Pour ma part j’ai été avertie par mail, Arthur non. Pour plus de sécurité, retournez sur le site 3 jours plus tard, et cliquez sur “E visa search” avec votre code d’enregistrement pour rechercher votre dossier. Vous devrez ensuite imprimer votre saint document.

Nous avons trouvé où l’imprimer (un magasin de copie à Kampot) mais je serais curieuse de savoir s’il est possible d’arriver à la frontière sans l’avoir imprimé. Si vous avez des retours à ce sujet …?

Voici le site où faire votre visa (site du gouvernement)https://evisa.xuatnhapcanh.gov.vn

  • Passer la frontière : côté Cambodge 

Pour ne pas nous embêter cette fois-ci, nous avons réservé un billet combiné de Kampot jusqu’à Ho Chi Minh Ville (Vietnam sud) :16$ auprès de la Captain Chim’s Guesthouse , départ à 8h (il y a des départ dès 7h).

Et évidemment, comme rien ne se passe jamais comme prévu au Cambodge, nous n’avons pas passé la frontière située à 1h de route de Kampot comme prévu, et surtout comme nous l’avions mentionné sur notre VISA. Non, ça aurait été trop facile ! Lorsque nous sommes arrivés, un gentil Monsieur nous a montré le bus stationné “Pnomh Penh, Pnomh penh“, on a dit “bah non, Ho Chi Minh“, et cela pendant bien 2 minutes. Jusqu’à ce que l’on comprenne que l’on devrait passer par une autre frontière que celle prévue (qui était Ha tien). On est montés dans le bus, mais on était pas très bien.

Nous avons donc changé de bus à Pnomh Penh. Et je dois reconnaître que les gens de la compagnie ont été super réactifs. Nous sommes arrivés à 12h43, et nous étions sensés prendre le bus de 14h45. Mais ils se sont empressés de changer notre horaire pour nous faire monter dans le 12h45. Et heureusement, car nous n’étions pas au bout de notre voyage. Le monsieur du bus nous a demandé nos passeports pour s’occuper du passage de la frontière. Cette fois-ci on a pas cherché à faire tout seul, et nous lui avons laissé. Et bien sur, il a vu que le poste frontière n’était pas le bon. On a bien cru que nous devrions retourner sur nos pas passer la bonne frontière ! Mais évidemment, avec quelques dollars, au Cambodge, tout s’arrange. Contre 10$/pers exactement, il allait appeler et faire changer le poste de frontière pour que nous puissions passer. On ne s’est pas battu, on a donné 10$.

Ce n’est que vers 17h, après avoir traversé un espèce de Las Végas Cambodgien au milieu de nulle part, que nous sommes arrivés au poste frontière. C’est au pas de course que nous avons fait tamponner nos passeports avant que le monsieur du bus ne nous les reprenne. Puis on est remontés dans le véhicule.

  • Traverser la frontière

Pas grand chose à dire, on était dans le bus. Mais on a pensé à la photo souvenir !

  • Passer la frontière : Côté Vietnam 

Nous avons dû sortir nos sacs du bus, puis sommes entrés au niveau du contrôle des passeports. Voilà comment cela se passe : un douanier tamponne les passeports, et les messieurs de chaque bus appellent leurs voyageurs pour le leur redonner dûment tamponné.

Ensuite, vous faites vérifier vos sacs et si vous n’avez ni drogue ni arme, normalement, ça passe. Ensuite un dernier douanier souriant a vérifié nos passeports, et nous sommes remontés dans le bus. Ça a du prendre environ 10 minutes pour passer cette frontière. Pas de visite médicale, pas de douanier qui hurle, on doit dire que ça repose.

En revanche, on ne saura jamais si nous avons payé un pot de vin, ou sil y avait vraiment des “frais de dossier” concernant le poste de frontière erroné sur le VISA …

Conseil pour votre e-visa : avant de prendre votre e-visa et/ou votre billet de bus, demandez à plusieurs agences où passera le bus, histoire de vous épargner de mauvaises surprises (d’autant que certains postes frontière n’acceptent pas les e-visa).


Ce que nous avons aimé

  • Se balader à vélo entre les temples d’Angkor 
  • La gentillesse des Cambodgiens, notamment dans l’hôtellerie
  • Le restaurant Epic Arts café à Kampot qui oeuvre pour l’insertion des personnes handicapées
  • Pouvoir boire des bières face au coucher du soleil sur Otres beach
  • Découvrir le fascinant Parc national du Bokor en scooter 
  • Visiter une plantation de poivre de Kampot et repartir avec mon sachet 

Ce que nous n’avons pas aimé

  • La gestion des transports souvent “freestyle”
  • La corruption outrancière à la frontière Laos-Cambodge (et parfois ailleurs)
  • La ville de Pnomh Penh 
  • Les gentilles petites tentatives d’arnaques récurrentes à Siem Reap
  • La vue bouchée au sommet du mont Bokor ( je n’en suis toujours pas remise)

Conclusion : on y va ou pas ?

Le premier contact avec le Cambodge, qui s’est fait dans la douleur à la frontière, m’a laissé un gout amer. Les débuts ont été difficiles, avec de petites tentatives d’arnaques sans gravité mais répétée à Siem Reap, une ville de Pnomh Penh qui nous a semblé asphyxiante puis une arrivée sous la grisaille à Sihanoukville qui a achevé de me déprimer. Toutefois, grâce au soleil et à la belle plage d’Otres Beach, à la gentillesse des Cambodgiens et au calme relaxant de la région de Kampot, nous avons terminé notre aventure dans le pays bien plus apaisés que nous l’avions commencée. Je dirais que si vous êtes en voyage en Asie du Sud Est, ça serait quand même dommage de passer à côté.

Advertisements

6 thoughts on “[Cambodge] De Siem Reap à Kampot : l’heure du bilan !

Add yours

  1. Super la photo souvenir. Vous avez l’air tout doux et bien colorés.

    Bon j’ai quand même envie d’envoyer un rasoir et des ciseaux 🙂 …
    Vous allez être complètement baba cool au retour.
    Je suis sûre que tes bilans peuvent aider les futurs voyageurs à éviter les contretemps fâcheux.

    Ah cette brume !!! :-)))

    Like

    1. Ah ça Arthur a le look hyppie ( mais clairement, on se rend bine compte qu’on en est pas du tout … des babas cools !!)
      Là on revient de la baie d’halong /Lan Ha et j’ai pleuré pendant 2 jours car ils ont du annuler notre tour dans un petit bateau de 6 pour nous foutre dans un immense bateau qui n’a fait que des trucs touristiques. Je ne suis définitivement pas bouddhiste …

      Merci pour mes bilans, que j’espère assez lisibles !!

      Like

  2. Aaaaah la Baie d’Halong… un des endroits au monde qui me fait le plus rêver.
    Je visualise parfaitement l’endroit.
    Tellement cinematographique aussi. C’est un endroit magique.
    Je comprends ta déception mais essaie de relativiser : tu l’as vue et ça a dû être fort.

    Vous n’êtes peut-être pas baba cools mais vous êtes loin d’être des touristes bas de plafond, plages cocotiers et farniente entre français. Vous vous confrontez à la vraie vie.

    Tes bilans sont parfaits.

    Like

    1. On aime pas les cars de touristes qui consomment leurs vacances comme leurs frites au mac do. Mais on aime pas l’aventure pure et dure (surtout dure!). Je pense qu’on représente pas mal de gens d’aujourd’hui, voyageurs et touristes à la fois. Merci mille fois pour tes encouragements, à chaque fois c’est un boost pour moi !!

      Et pour la baie d’Halong, c’est dommage de ne réussir à relativiser que maintenant; Je suis bien loin d’être une bonne bouddhiste, j’ai mm pas voulu méditer pendant ces 2 jours tellement j’ai boudé !!

      Très belle journée à toi !!!

      Like

  3. Si Arthur ne t’en veut pas d’avoir boudé… franchement le reste est secondaire.
    Cet endroit est tellement merveilleux qu’il ne peut que provoquer des réactions excessives mais WTF tu l’as vu 🙂 contrairement à la majorité de la population mondiale
    Résister à la méditation, c’est de la méditation. Bravo ! Trop forte.

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: