[Humeur] Jour de confinement obligatoire 48 : la dernière semaine.

Le 17 mars à 12h, nous entrions en confinement obligatoire. Le  lundi 13 avril, celui-ci avait officiellement une date de fin. Depuis, ce dé-confinement pose autant de problèmes et de difficultés insolubles que l’annonce du confinement fut brutal. Dans une semaine à cette heure-ci, nous pourrons sortir sans attestation. Les conditions sont encore floues, mais il semble que dans tous les départements, la libération soit proche.

Je ne pense pas être la seule à appréhender ce moment tout en l’appelant de mes vœux. La fin de l’obligation de rester chez soi implique toute une série de difficultés dantesques dans les écoles, dans les transports, chez les commerçants qui pourront ou non rouvrir. On nous annonce une liberté de déplacement sans attestation à 100km à la ronde de notre lieu de domicile mais une restriction de l’offre de transport. On nous annonce également des dérogations à ces 100km pour des raisons professionnelles ou personnelles impérieuses.  On nous parle de départements verts et de départements rouges. Moi, j’habite en pleine zone rouge. Vous les voyez venir les questions ?

Mais réjouissons-nous. La période qui arrive va nous mettre en face de nos responsabilités. Nous allons pouvoir sortir, reprendre une certaine activité, revoir nos amis et nos familles à condition de ne pas dépasser 100km et 10 personnes, faire des promenades, marcher en foret et peut être même aller chez le coiffeur. Il sera l’heure de renouer avec un semblant de liberté de mouvements. Avec toute la responsabilité que cela implique. Plus nous avons de liberté, plus nous devons en faire bon usage.

Cette dernière semaine de confinement complète, je vais la passer à travailler. Puis je profiterai de ce dernier weekend de 3 jours à la maison pour cuisiner, lire et prendre le soleil à la fenêtre, peut être une promenade dans un périmètre d’1km pour terminer en beauté. Passé le 11 mai, je savourerai la joie d’avoir plus de choix  dans mes mouvements géographiques. Tout en gardant à l’esprit que l’heure actuelle reste très particulière, que chacun de mes gestes et de mes prises de risques peut mettre la vie des autres (et qui sait, la mienne), en danger. 

Mais nous avons besoin d’être traité en gens responsables. Nous devons tous apprendre à vivre avec ce virus tant qu’il n’y a pas d’arme pour l’éradiquer. A être sérieux mais joyeux. Et à envisager l’avenir avec toute la sérénité dont il a besoin.

L’humanité a besoin de joie. D’amour. De projets enthousiasmants. Et de câlins. 

Et l’on pourra être fiers d’avoir traversé 2 mois d’enfermement chez soi, très brutal pour le psychisme, et d’en être sortis, souvent, plus forts et apaisés qu’avant.

Vous y croyez, vous, au déconfinement le 11 mai ? Vous voyez ça comment ?

Un commentaire sur « [Humeur] Jour de confinement obligatoire 48 : la dernière semaine. »

  1. Personnellement je le prolonge de 10 jours, à la demande de mon employeur.
    Je fêterai mon anniv’ en comité très réduit, et retour au boulot le 25 au final.
    J’ai besoin de voir du monde, et prendrait mal un retour au confinement je pense…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s