[Ouzbékistan] 15 jours de voyage : Itinéraire & incontournables

15 jours en Ouzbékistan : itinéraire & incontournable

Vous prévoyez un voyage en Ouzbékistan ? Retrouvez notre guide pour bien préparer votre voyage en indépendant. En route pour la première partie de ce compte-rendu pratique : pourquoi choisir l’Ouzbékistan, la bonne saison pour y voyager, voyager en train en Ouzbékistan, notre itinéraire pour 15 jours. 

Programme de l'article
  1. Pourquoi l’Ouzbékistan?
  2. La bonne saison pour un voyage en Ouzbékistan.
  3. Voyager en train : réservations et confort
  4. Itinéraire : 15 jours en Ouzbékistan

1-Pourquoi l’Ouzbékistan?

Ce pays n’était pas prévu dans notre liste d’envies d’évasion pourtant plus longue que nos quatre bras réunis. Toutefois, en octobre dernier, je suis tombée sur l’article d’Itinera Magica, qui en faisait une description très enthousiaste. J’ai eu un déclic, et me suis renseignée. Le pays avait l’air assez fermé, au régime autoritaire, et pourtant, un vent de liberté semblait se lever. Suivant des comptes Instagram de voyageurs, m’informant et passant outre des informations obsolètes du Lonely Planet, nous réservions nos billets pour la fin septembre-début Octobre 2019. J’avais envie de mettre un pied en Asie Centrale, ce coin du monde à la fois mythique et méconnu, en profitant de son ouverture, et de découvrir des villes au charme évocateur comme Samarcande ou Boukhara.


2-La bonne saison pour un voyage en Ouzbékistan.

Le climat peut être problématique dans ce pays : très chaud en été, très froid en hiver. Il reste deux périodes de l’année parfaites pour parcourir l’ensemble du territoire : de fin mars à fin mai, ainsi que septembre-octobre. C’est aussi la haute saison, et vous ne serez pas seuls. Nous sommes partis du 30 septembre au 14 octobre, et avons réservé nos logements 2 mois à l’avance pour profiter des meilleures offres. Nous vous conseillons de faire pareil si vous voyagez à cette période. Hors saison, vous pourrez facilement trouver à vous loger au meilleur rapport-qualité prix sans réservation. Attention toutefois, certains hotels (et les camps de yourtes systématiquement) ferment en hiver, faute de touristes courageux pour braver le froid Ouzbek ! Si vous voulez être tranquilles sans mourir atrocement de chaud ou de froid, ni piétiner avec les cars de touristes, partez mi-juin.


3- Voyager en train : réservations et confort

Il y a de nombreuses façons de voyager en Ouzbékistan : le train, le taxi collectif , l’avion ou encore le chauffeur privé. Mais le train reste le moyen le plus confortable et le moins polluant, alors pourquoi s’en priver ?

Les réservations :

Pour réduire notre empreinte carbone, tout en bénéficiant du confort, nous avons opté pour un séjour en train. A noter que nous avons fait Samarcande – Boukhara en excursion tout compris de 2 jours/ 1 nuit (voiture avec chauffeur), et n’avons donc pas pris le train pour ce trajet.

Depuis 2019, il est désormais possible de réserver les trains en ligne, même lorsque l’on est étranger. Plus besoin de s’organiser sur place pour récupérer les billets dans les gares ou les boutiques, ni de passer par des intermédiaires. Idéal en haute saison, quand les trains se remplissent bien plus vite. Attention tout de même, le site connait quelques bugs pouvant vous donner envie de vous arracher les cheveux !

Pour faire vos réservations, c’est sur ce siteTrains Ouzbékistan

A noter qu’une fois votre train réservé, il vous faut imprimer votre reçu internet, puis l’échanger contre un billet à la billetterie de la gare. Nous avons échangé tous nos billets à la billetterie située à gauche de la gare de Janubi à Tachkent.  A priori cette billetterie, comme la gare, ne ferme pas la nuit (nous y étions à 3h du matin). Profitez en pour échanger les billets pour tout votre séjour. Ensuite vous passerez la sécurité et ferez tamponner vos billets en montrant votre passeport.

Prix & horaires des trains :

  • Tachkent – Samarcande (3h15) :

Nous avons réservé celui de 9h à 7€ / personne, il part de la gare ferroviaire Janubi. Vérifiez bien votre billet et demandez de l’aide si nécessaire pour déchiffrer la gare de départ. D’autres trains, à plus grande vitesse (Afrosyab), partent de la gare ferroviaire principale.

Le taxi collectif part de la station Olmazor.

  • Boukhara – Khiva (5h) : Nous avons pris celui de 12h26 et payé 7,5€/pers.

La gare de Boukhara est en réalité située à Kagan, soit à 9km. Pour la rejoindre vous pouvez prendre un taxi (il vous demandera environ 5€ mais vous pouvez négocier) ou le bus 378 (0,10 cts, soit 1000 soums). Regardez sur maps.me, les stations sont indiquées (nous avons pris le bus à la station située à la sortie du centre de Boukhara) et demandez aux locaux, ils vous aideront.

A Khiva, une nouvelle gare a été mise en service en Juin 2019 à 1,8km de la ville fortifiée. Vous pourrez rejoindre Itchan-Kala à pieds ou prendre un taxi privé (à négocier).

Le taxi collectif pour Khiva part du Bazar Kharvon, à 1,5km au nord de la ville, et s’arrête généralement à Ourgentch ( 7 à 8€/pers)

  • Train de nuit Ourgentch – Tachkent :

Nous avons pris le train qui partait à 16h pour une arrivée vers 7h du matin (21€/pers). Pour vous rendre à Ourgentch depuis Khiva, empruntez un taxi ou un taxi collectif (10 000 soums/passager, ils partent quand vous êtes 4 – à prendre à l’extérieur de la porte Nord), vous en aurez pour environ 30 minutes de route.

Le train est confortable, vous êtes 4 par compartiment, l’occasion de faire de chouettes rencontres. A noter, sur le site internet, vous ne pouvez choisir que des couchettes l’une sur l’autre, à vous de négocier ensuite avec vos colocataires.

Difficile d’envisager le taxi collectif pour un si long trajet, mais vous pouvez prendre l’avion. L’aéroport est à  Ourgentch (environ 100 dollars/personne)  et il y a plusieurs vols quotidiens.

Infos pratiques – train : 

  • Réservation en ligne : ayez bien à disposition une carte VISA, la Mastercard n’est pas acceptée (en septembre 2019) pour le paiement des billets en ligne.
  • Train de nuit Ourgentch – Tachkent : réservez le dès que possible, surtout en septembre-octobre, il se remplit vite.

4- Itinéraire : 15 jours en Ouzbékistan

Nous avons exclu de notre itinéraire la Vallée de Fergana, Termez et la mer d’Aral n’ayant pas envie de courir partout. En construisant votre itinéraire, prenez bien en compte les distances et le nombre d’heures à passer dans les transports. Le pays est grand ! 

 

Etape 1 : de Paris à Samarcande (3 jours et demi / 4 nuits)

Nous avons pris l’avion à Paris vers 13h (avec 45 minutes de retard), et arrivions à Tachkent vers 3h du matin après une courte escale à Moscou. De là nous avons attendu 9h pour prendre le train en partance pour Samarcande (direction Boukhara). Nous avons pris un taxi non officiel pour nous rendre à la gare, ils nous ont demandé 50 000 soums (le tarif normal serait plutôt aux alentours de 20 000 car il y a environ 5km).  Nous arrivions à Samarcande vers 14h30, et posions nos bagages pour 3 jours et demi. Samarcande nous a réjoui d’emblée, entre ses fabuleux monuments, son centre restauré, et la possibilité de s’écarter du quartier “touristique” pour se rendre dans les zones pavillonnaires. Pour manger à très bas prix, rendez-vous au bazaar, vous trouverez d’excellentes salades (idéal pour les végétariens).

Registan Samarcande au coucher du soleil
Majestueux Registan au coucher du soleil – Samarcande

Notre hotel, recommandé à 10 000%, le meilleur de notre séjour : Hotel 129

Etape 2 : De Samarcande à Boukhara, une nuit en yourte 

Nous avons choisi l’excursion proposée par Jahongir Travel d’une nuit en yourte avec visite de Nourata, excursion au lac Aidar Koul, et visites de quelques autres points d’intérêt. Même si globalement cela reste un bon souvenir, j’ai été assez déçue de l’organisation. En effet, nous avons filé au camp de yourte le premier jour sans visiter la forteresse de Nourata comme prévu, et nous sommes retrouvés à jouer la montre le second jour, ce qui fait que nous avons demandé à sauter la dernière visite compte-tenu de l’heure. De plus le camp de yourtes est fréquenté par des groupes, nous étions les seuls voyageurs indépendants et il y avait beaucoup trop de monde (et trop peu de toilettes et de douches). Heureusement que les chauffeurs de bus se sont joints à nous pour le diner, et que l’on a trinqué ensemble à la vodka !

Point positif : diner fabuleux même pour des végétariens/végétaliens car le buffet de salade était grandiose, et qu’ils nous ont préparé un petit plat de légumes en plat principal. Notre chauffeur (privé) était très sympa malgré la barrière de la langue. Nous avions booké le tour par mail et sommes allés payer directement au B&B Jahingir la veille.

Yourte dans le désert Ouzbek

Tarif : Nous avons payé 125 dollars par personne

Etape 3 : 2 jours à Boukhara (2 jours / 3 nuits)

Ah Boukara ! Ton ensemble Khalon, ton adorable place Liab-i-Hauz construite autour de ton bassin, ton petit tchor minor et ta citadelle, et tous ces coins où il est possible de se ressourcer, de se retrouver loin de tes cars de touristes déferlants ! J’ai adoré l’atmosphère de cette ville qui attire des milliers de curieux, notamment en circuit organisé, mais qui garde aussi le charme des villes réellement habitées. Les monuments des villes Ouzbeks ont été restaurés ces dernières années avec le concours de l’Unesco notamment, et ils m’ont fait pousser des Whaou à n’en plus finir. En plus d’avoir été éblouie par ces beautés de l’art islamique, j’ai été enchantée par l’ambiance qui y règne. Un sans faute !

Boukhara Illustration Ouzbekistan

Notre hôtel : Hotel Risqiro’z

Etape 4 : Khiva  & Elliq-Qala (2 jours / 3 nuits)

  • Khiva : la ville fortifiée

Nous sommes arrivés à Khiva en fin de journée après 5h30 de train depuis Boukhara. Une nouvelle gare a été construite à Khiva et ouverte en Juin 2019. Elle est située à environ 1,8km de la forteresse d’Itchan Kala, là où se situent une grande majorité des hôtels et qui sera normalement l’objectif de votre visite. Vous pouvez aisément le faire à pied si vous n’avez pas peur de marcher, sinon des taxis vous (sauteront dessus) attendrons.  Si vous entrez par la porte Ouest ou Est, vous devrez impérativement acheter un ticket, ils ne vous laisseront pas passer autrement. Il existe trois tarifs :

  • 50 000 soums : d’après ce que l’on a compris, c’est juste pour entrer dans la ville, vous ne pouvez rien visiter avec
  • 100 000 soums (le pass standard) : vous avez accès à tous les musées, sauf le mausolée Pakhlavan Makhmoud qui est hors ticket, même le VIP ne le comprend pas, et trois autres monuments (dont minaret Islam-Khodja, la tour de la forteresse Kounya-Arc)
  • 150 000 soums (le VIP) : tout compris sauf les monuments “extra ticket”

Si vous ne souhaitez pas payer de billets, c’est encore possible en entrant par les portes Nord et Sud qui ne possèdent pas de guichets, mais cela changera peut être à l’avenir.  Au début j’ai eu du mal avec cette ville que j’ai appréhendé comme une ville musée saturée de groupes de touristes gigantesques. Mais il y a quand même de la vie, des habitants, et les trésors que recèle la ville fortifiée sont incroyables, une telle concentration de joyaux est invraisemblable, et tout a été quasiment conservé en l’état. Une merveille !

Vue sur Khiva depuis le minaret Islam-Khodja

Notre hôtel : Khiva Rasulboy-Guest House

  • Elliq-Qala : les “Cinquante forteresses” 

La veille nous nous sommes rendus à l’office du tourisme situé dans l’enceinte fortifiée et avons réservé une voiture avec chauffeur pour une journée entière d’excursion dans le semi-désert à l’est et au Nord d’Ourgentch pour découvrir les ruines d’anciennes villes, palais et citadelles fortifiées. Nous nous sommes arrêtés sur huit sites, et le plus impressionnant est définitivement Ayaz-Qala (entrée à 5000s), trônant sur une colline avec vue à 360 degrés sur le désert.

A mon sens une demi-journée avec les 3-4 principales forteresses est suffisante, d’autant que je fus déçue de ne pas m’arrêter à la citadelle Koi Krylgan-Qala, identifiée comme l’une des plus remarquables de la région. A noter que le nombre de frelons hallucinant dans l’une d’elle nous a empêché d’entrer (dommage car elle était payante). Le midi nous nous sommes arrêtés dans un restaurant à Boston (si, si!), où nous avons eu du mal à obtenir un repas  sans viande. Si vous êtes végétariens, tablez sur l’expression “bez myasa”.

Forteresses d'Elli-Qala Ouzbekistan
Ayaz-Qala et son panorama époustouflant

Tarif : 400 000 soums la 1/2 journée (40$) – 600 000 soums la journée (60$) pour une voiture donc 3 personnes maximum – Le repas et l’entrée aux forteresses payantes sont à votre charge.

Etape 5 : Tachkent ou la fin du voyage (3 jours/2 nuits)

Nous avons pris le train de nuit pour revenir à Tachkent, et avons partagé notre cabine avec deux dames Ouzbeks, l’occasion d’incompréhensions complètes et de rigolades à force de gestes, de mots de Russe, d’Ouzbek et de Google trad. Elles nous ont offert des victuailles et nous nos meilleurs sourires (comme d’habitude, on a jamais rien à manger). Les couchettes sont assez confortables, mais une nuit dans un train n’est que peu souvent de tout repos (ronflement, éclats de voix … et gastro, pile au bon moment). Concernant Tachkent ce n’est pas un gros coup de cœur, mais nous avons énormément apprécié la douceur de cette ville, comme le reste du pays d’ailleurs, mais les touristes en moins. Il n’y a pas vraiment de centre, et malgré le métro nous avons énormément marché (en moyenne 20km/jour). J’ai aimé ses espaces de verdure, son musée de l’histoire Ouzbek, ses cafés et la possibilité de prendre le temps ! Ne ratez pas la capitale, elle vaut le coup d’être découverte.

Illustration de Tachkent, capitale Ouzbékistan

Notre hôtel : Anvar’s Guest (Anvar est très sympa, et on a adoré notre chambre isolée au dernier étage)

La première partie du notre guide Ouzbek est terminé, la seconde arrive pour vous présenter notre budget, ainsi que toutes les informations utiles et pratiques !

Avez-vous déjà visité l’Ouzbékistan ? Envisageriez-vous un voyage au pays de la route de la soie ?

 

9 thoughts on “[Ouzbékistan] 15 jours de voyage : Itinéraire & incontournables

    1. Merci beaucoup pour ton message !! j’ai corrigé quelques fautes au passage hihi, c’est écrit avec trop de passion mouahah
      Oui c’est un pays qui me laisse une très très belle impression, quel bonheur de voyager !!!

      Liked by 1 person

    1. Héllo Mimi ! Oui dans mon esprit c’était “exotique” et au final, c’était un voyage très “facile” et d’une douceur incroyable … Pas de couac majeur, et j’en ai aimé chaque instant, même quand j’ai ronchonné (parce que ça m’arrive souvent !).
      Très belle journée !

      Like

  1. Merci beaucoup pour la mention ! j’ai été émerveillée par ce voyage et je suis TRES contente que tu aies pu à ton tour découvrir ce pays fabuleux… tellement plus beau et chaleureux que la réputation erronée qu’on en a !

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s