[Maroc] Moyen-Atlas : Des cascades d’Ouzoud à la Vallée des Ait Bougmez.

Après avoir récupéré la voiture à 10h à Marrakech, nous avons filé sur les routes du Maroc, un peu tremblants au volant (et surtout sur le siège passager) de notre destrier de location (voir l’article “3 semaines sur les routes du Maroc” pour plus d’informations).  Le programme de la première journée était un peu ambitieuse : découvrir les cascades d’Ouzoud, puis rejoindre le village d’Agouti à l’entrée de la Vallée des Ait Bouguemez pour y passer la nuit.

Programme de l'article :
  1. Les cascades d’Ouzoud : une beauté naturelle
  2. La Vallée des Ait-bougmez ou la vallée heureuse
  3. Où loger dans la Vallée des Ait Bougmez ?
  4. Informations pratiques
  5. On y va ou pas ?

Itinéraire Marrakech - Ouzoud - Agouti

1-Les cascades d’Ouzoud : une merveille de la nature.

Vous pouvez prévoir une excursion vers les cascades depuis Marrakech. De nombreuses agences la proposent. Vous y rendre en toute autonomie est une belle idée également.

Rejoindre les cascades en voiture depuis Marrakech.

Depuis Marrakech, les cascades sont situées à 157 km via la N8, soit, si tout se passe comme prévu, environ 2h30 de route.

Route et itinéraire :

Mais vous savez bien que rien ne se passe comme prévu. Maps.me nous a organisé une sortie de route pas piquée des vers comme disaient les grands mères au 17ème siècle. Nous faisant quitter la route nationale, pourtant très bien revêtue et très agréable, pour une piste caillouteuse qui, de temps en temps, disparaissait complètement. Il n’y avait pas de route, et les quelques badauds que nous avons croisé nous regardaient avec de gros yeux. La plaisanterie a bien duré 45 minutes, avant que nous retrouvions, de nous-même, une piste nous conduisant à la nationale. Si vous utilisez cette application, prenez garde, elle s’invente parfois une vie de guide touristique. Si vous prenez le bon chemin, vous n’en aurez guère pour plus de 2h30, sur de très bonnes routes (nous avons mis 3H30).

Se garer aux cascades d’ouzoud

Pas de panique en arrivant aux cascades, il y a de quoi stationner. J’ai compté 3 parkings mais il doit y en avoir plus. Nous nous sommes garés sur celui le plus éloigné, invités avec forces gestes par un jeune homme, qui tenta ensuite de nous proposer ses services de guide. Les parkings sont tous au même prix : 10 dh, que vous restiez 20 minutes ou la journée.

Les cascades : une beauté naturelle

Nous n’avons pas pris le temps d’explorer la région, mais le coin est propice aux ballades.  Vous pouvez découvrir les cascades en faisant une boucle depuis l’esplanade centrale. Je vous conseille de descendre les escaliers, ce que l’on nomme “chemin des bazaristes“, nous avons choisi le sens inverse et avons monté les escaliers, erreur ! Pour notre part, nous avons pris le chemin par la droite, au fond de l’esplanade, au coin de l’auberge “Riad Cascades D’Ouzoud”. Au premier point de vue sur la cascade, des guides se proposeront, quelques petits marchands, mais rien de très insistant. Vous descendrez alors tranquillement le chemin, au milieu des oliviers.  Un havre de paix.

Une fois tout en bas du chemin, arrêtez-vous boire un thé,  avec une vue merveilleuse sur les chutes d’eau, les bassins et la végétation luxuriante. Un havre de tranquillité doté de quelques tables et chaises de jardin, dans lequel nous étions complètement seuls. L’oued se laisse chuter de 110 mètres de hauteur, une magie à observer, tout comme la vie autour, car nombre de locaux viennent s’y rafraîchir. Vous pourrez aussi emprunter l’une des petites barques colorées afin de profiter des embruns (10dh/par personne). Notre remontée s’est effectuée par les escaliers, qui vous offrent différents points de vue, et de superbes arcs-en-ciel. Ce jour là, les marchands devaient faire la sieste, nous n’avons vu quasiment personne dans les boutiques. Pour conclure, le lieu est enchanteur, rafraîchissant et mérite bien que vous lui consacriez 2 heures, peut-être encore plus si vous décidez de vous baigner dans les vasques en aval.

Cascades-Ouzoud- Maroc

Cascades Ouzoud - Maroc

Cascades Ouzoud- maroc- road trip

A noter, même si nous n’avons pas pris le temps de nous y arrêter car la route nous attendait, il existe, à environ 2km en prenant la route d’Azilal, un endroit propice à la baignade “La source de l’Oued Ouzoud. C’est bien indiqué sur la route, à priori l’eau serait plus claire que sur le site même des cascades.

2-La vallée des Ait-Bougmez ou la vallée heureuse.

Après cette merveilleuse mise en bouche, nous avons filé vers notre première étape afin d’y passer deux nuits : la vallée des Ait Bougmez (s’écrit aussi : Ait Bouguemez).

Rejoindre la vallée des Ait Bougmez depuis les cascades 

Depuis les cascades, nous sommes passés par Azilal pour rejoindre ensuite la vallée (environ 76 km)

Route et itinéraire

J’avais noté 2h30 de route au global mais ce fut plus car les routes de montagnes peuvent être dangereuses, et ne sont pas toujours en très bon état (cailloux, nid de poules). Néanmoins nous avons traversé des paysages absolument fabuleux, une alternance merveilleuse de montagnes impressionnantes, grises ou plantées de sapins et de verdoyantes vallées pastorales. Une première journée de route passionnante, magnifique, au cours de laquelle nous en avons pris plein la vue. Gare quand même car vous traverserez de petits villages, parfois des enfants dévaleront vers la route pour vous faire coucou ou vous demander de ralentir pour mendier quelques dirhams, attention aux troupeaux de chèvres, aux ânes … Tout un monde sur la route ! La bonne nouvelle, c’est que nous n’avons croisé que très peu d’autres voitures.

Vallée-Azilal-maroc

Point d’attention : si vous avez besoin d’essence, ou autre, faites un crochet par la ville d’Azilal, la route que nous avons empruntée passe à côté, vous n’aurez plus d’occasion de faire le plein ensuite.

La vallée heureuse, à découvrir à pieds ou en voiture

Bienvenus à Agouti, la ville d’entrée dans cette incroyable vallée. Vous vous trouvez alors à 2000 mètres d’altitude, les sommets sont enneigés en hiver, et au printemps ce qui vous frappera ce sont ces montagnes à l’aspect aride encadrant un fleuve de verdure flamboyante. Un monde agricole très actif se déploie sous vos yeux, des vergers fertiles, des champs cultivés, et des canaux d’irrigation très ingénieux pour arroser tout cela. Dès qu’il y a de l’eau au Maroc, vous voyez la vie foisonner, c’est une belle leçon pour nous qui avons l’eau au robinet et avons largement oublié son aspect vital.

Nous l’avons parcourue en voiture, et à pieds, et avons également passé beaucoup de temps à l’observer et à nous repaître de sa beauté depuis la terrasse de notre gite. La vallée est largement réputée chez les randonneurs puisqu’elle offre de nombreux chemins plus ou moins aisés, plus ou moins sauvages. Nous nous sommes contentés d’une ballade de deux heures au cœur des champs de pommiers, dans ce décor presqu’irréel, avec toujours le bruit de l’eau en fond sonore. En cette fin mai le temps était doux, ni chaud, ni froid, mais le soleil éclatant. La route goudronnée d’une trentaine de kilomètres mène jusqu’à Tabant, le chef lieu, où vous pourrez faire quelques courses, il y a également une poste, un bureau de change (depuis peu)  et de quoi vous ravitailler en essence. Nous ne l’avons pas fait mais vous pourrez encore pousser jusqu’au village d’Ibakalloune pour voir des empreintes de dinosaures (nous n’y avons pas été).

Vallée Ait-bougmez-Maroc

Le grenier de Sidi Moussa

Vous verrez sur chaque colline un bâtiment, le plus souvent en ruine. Il s’agit de greniers fortifiés qui servaient à la fois de lieu de stockage des denrées alimentaires et de tour de garde. L’un deux est ouvert aux curieux : arrêtez-vous au village de Timit, à mi chemin entre Tabant et Agouti, le grenier qui se dresse sur la colline se visite. Vous pourrez simplement grimper la colline (une bonne quinzaine de minutes, la montée est rude) et admirer la vue, mais je vous recommande vivement la petite visite du grenier de Sidi Moussa avec son gardien. Il ne parle pas Français, mais vous montrera l’intérieur et les objets berbères typiques que son père avant lui, et son grand père encore avant, utilisaient. Il en a fait un petit musée et vous offre le thé, fait de manière traditionnelle. La légende raconte que Sidi Moussa, un saint local, y repose dans son tombeau, mais je ne saurais dire où, si notre gardien nous l’a montré, je n’ai pas saisi (j’ai souvent hoché la tête sans comprendre, je le confesse).

Vous monterez ensuite sur le toit et aurez une vue proprement extraordinaire, un panorama de toute beauté à 360 degrés, c’est là que j’ai pris la mesure de la beauté de ce lieu et que l’enchantement m’a gagnée. Un fleuve de verdure au pied de montagnes aux couleurs changeantes, rocailleuses, arides, et un dernier reste de neige hivernal au sommet de l’ighil M’Goun que l’on aperçoit de loin.

Remarquez aussi depuis votre station d’observation la manière dont les habitations à toit plats se fondent dans le paysage. Elles sont brunes, construites en matière brute, le parpaing n’a pas fait d’entrée en force, et les hommes semblent se couler dans la nature, comme pour ne pas la déranger. C’est d’une beauté réellement enivrante, d’une authenticité bouleversante. Les associations qui œuvrent pour la préservation de la nature dans le pays réussissent à maintenir ici un équilibre, malgré le désenclavement de la région par la route.

Grenier Sidi Moussa - Maroc

Grenier sidi Moussa - maroc

Ait bouguemez -maroc

Maroc Ait Bouguemez

Parking  :  Nous avons garé notre voiture sur le parking de la petite auberge “La maison d’Imazighen prêt à prendre un thé ou à payer le stationnement si besoin, mais rien ne nous a été demandé.

Où loger dans la vallée des Ait-Bougmez ?

De l’entrée de la vallée, au village d’Agouti, jusqu’à une dizaine de kilomètres après Tabant, le choix d’hébergements est important.

Auberge Flilou (Le Coquelicot)

Auberge Flilou Agouti

Exténués de notre journée de route (surtout celui qui conduisait), nous nous sommes arrêtés à la première auberge dont le Routard disait plutôt du bien : l’auberge Flilou (Le coquelicot). L’avantage est qu’elle se donne directement sur la route, et dispose d’un parking fermé. Très belle salle de bain, chambre spacieuse, petite fenêtre, nous avons beaucoup apprécié ce logement. Cerise sur le gâteau : le salon berbère en terrasse, face aux majestueuses montagnes, idéale pour le petit déjeuner ou siroter un whisky berbère, le petit nom du thé à la menthe. Accueil très sympathique.

Tarifs :

  • Chambre : 150 dh/personne pour une chambre triple (petit déjeuner en supplément).
  • Diner : 70dh/pers
  • Thé/ Café : 10 dh/personne
Faut-il réserver à l’avance ?

En plein ramadan nombre de chambres étaient vides. En saison, la demande est peut-être plus importante, mais la réservation ne me semble pas une obligation, vous trouverez toujours un hébergement quelque part.

Manger végane, est-ce possible ?

Le premier soir nous avons déboulé sans crier gare relativement tard, et même en ayant dit que nous étions végétaliens, nous avons eu un reste de tajine dans laquelle flottaient quelques petits morceaux de viande. Toutefois, la soupe du ftour (la harira) et la salade de pommes de terre nous ont calés. Le lendemain c’est une tajine parfaitement végétale qui nous a été servie. Pour le repas du soir il sera facile de manger végétarien/végétalien, il s’agit de le signaler à l’avance. Nous n’avons pas pris de petits déjeuners en supplément, mais en leur signalant, ils s’adapteront aussi.

Réservez votre logement en passant par ce lien Booking : Agouti

Infos pratiques

  • Route : entre Azilal et la vallée, aucune station essence, prenez vos précautions
  • Village de Tabant : bureau de change depuis peu, quelques échoppes pour le ravitaillement, un dépôt pour l’essence et même une poste.
  • Tarif grenier Sidi Moussa : 10dh
  • Tarif cascades d’Ouzoud : gratuit (Parking à 10dh)

On y va ou pas ?

Nous avions hésité, pas certains de vouloir effectuer tant de kilomètres pour rejoindre la vallée en passant par les cascades, mais nous sommes ravis de l’avoir fait, il aurait été réellement dommage de manquer ces lieux qui figurent au panthéon de nos plus belles étapes. En ce qui concerne la cascade d’Ouzoud : vous pouvez prévoir une escapade sur deux jours en partant de Marrakech. Si vous avez le temps, consacrez au moins une journée pleine (2 nuits) à la vallée des Ait Bougmez. Idéale pour les randonneurs, elle l’est tout autant si vous avez une voiture, l’amour des grands espaces, l’envie de vous reposer dans un décor dépaysant et protégé. Protégée du tourisme de masse, la vallée est très apaisante, les quelques habitants que vous croiserez seront agréables, curieux et jamais pressants. Vous pourrez demander à vos hébergements de vous organiser des randonnées avec des guides expérimentés pour partir à l’aventure. Nous avons passé un séjour enchanteur.

Maroc Vallée Ait Bougmez

Connaissez-vous ces deux endroits du Moyen Atlas ?

Retrouvez toutes les informations pratiques pour un séjour Marocain réussi : 3 semaines de Road trip au Maroc 

Prochaine étape : Demnate et l’impressionnant pont naturel 

Advertisements

4 thoughts on “[Maroc] Moyen-Atlas : Des cascades d’Ouzoud à la Vallée des Ait Bougmez.

  1. J’avais adoré Ouzoud, vraiment, mais je ne connaissais pas la vallée d’Ait Bougmez ! Merci pour cette belle découverte 🙂 J’adore le Maroc…

    Like

    1. Tu l’adorerais cette vallée, j’en suis certaine. Il faut un peu de temps pour l’atteindre c’est sur mis elle en vaut le coup, surtout si tu aimes le Maroc ! Très belle journée à toi.

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s