[Espagne] Idée d’activités (gratuites ou presque) pour 3 jours à Barcelone.

Ça chauffe dans la capitale Catalane, l’éternelle insatisfaite,  celle qui rêve d’indépendance, qui ne se considère pas Espagnole et dispose de sa police, de son gouvernement, de sa langue. Ça chauffe, mais quand même pas tant que ça, et puis nous pouvons parler avec nos Gilets Jaunes … Alors nous avons opté pour un petit séjour à Barcelone et ses environs fin mars-début Avril 2019.

Nous avons passé au total 4 jours à Barcelone. Je l’avais bien aimée en 2008, mais je me suis très vite rendue compte que les souvenirs que j’en avais étaient vagues et ne correspondaient pas tellement à la réalité. L’ais-je fantasmée ? A-t-elle changé ? Son atmosphère reste agréable, mais elle n’est pas une ville paisible, pas de celles qui inspirent l’apaisement et la joie. Pourtant, et malgré un très désagréable vol avec effraction de voiture de location, j’en garde un souvenir global de soleil, de bonne humeur, malgré de petits pincements au cœur et sentiment d’insécurité. Toutefois il est facile de s’éloigner de la foule, et de prendre de la hauteur.

Je vous propose jour par jour une série d’activités, gratuites pour la grande majorité d’entre elles, et pour lesquelles il vous faudra pas mal marcher.

Jour 1 : Du Parc de la Ciutadella au quartier Barceloneta
Idée de circuit (17km à pieds) :
  • Parc de la Ciutadella
  • Arc de Triomphe
  • Plaza de Catalyuna et Las Ramblas
  • Barrio Gotic
  • Port Vell (et colonne Christophe Colomb qui se visite)
  • “Ascension” du Mont Juic et Visite du Château : 5€/3€ pour les moins de 30 ans
  • Visite du quartier de la Barceloneta.

 

Du parc de la Ciutadella au Barri Gotic

Le premier jour, nous avons fait chauffé nos baskets en partant nous balader vers 9h30, suite à petit déjeuner au soleil de la très chouette terrasse sur la toit de notre pension (link booking).  Nous avons d’abord admiré la gare qui se trouve juste en face, avant d’aller nous promener dans le parc de la Ciutadella  crée pour l’exposition universelle de ** (gratuit).

Nous sommes ensuite passés sous l’Arc de Triomphe en brique rouge.  Puis nous sommes ensuite allés nous perdre dans le centre de la vieille ville, le Barri Gotic. Perdre n’est pas tout à fait vrai, puisque nous avons suivi le circuit proposé par le routard, et que je vous laisse en photo ci-dessous. Nous en avons profité pour visiter la superbe Cathédrale gothique dont l’entrée, d’après ce que nous avons compris de notre fidèle routard, est gratuite jusqu’à midi (toutefois la visite du chœur comme des terrasses coûte 3€). Nous sommes en effet rentrés sans payer, et ceci à 11h55 après une file d’attente longue mais rapide. Dans ce quartier, ne manquez pas l’incroyable Palais de la musique Catalane, que nous n’avons pas visité (les visites sont chères et décevantes à Barcelone) mais qui est dotée d’une folle architecture.

L'arc de Triomphe Barcelonais

Cathédrale de Barcelone
Le Château de Montjuic : point de vue

Après une excellente pause déjeuner au CAtBar, nous sommes repartis avec dans l’idée de rallier le MontJuic en passant par le port. Dépassés le Port Vell (vieux port) et le Mirador De colon, nous avons vu se dresser la célèbre colline, un lieu détesté des Catalans mais prisé des touristes. Je vous recommande de vous balader à pied jusqu’au sommet du Mont Juic (vous pouvez toutefois prendre le bus ou bien le téléphérique), et si le château (5€ / 3€ pour les moins de 30 ans) n’est pas une visite indispensable, il constitue l’ultime point de vue de la Colline sur le port industriel (et affreux) et la ville. Hélas, il n’y a pas grand chose à visiter dans cet ancien château, qui fut également prison, et dont il ne reste pas grand chose. Hormis grâce au petit film du début, vous n’apprendrez pas grand chose.

Ensuite nous avons pris le bus jusqu’au quartier de la Barceloneta, un ancien quartier de pêcheurs s’étalant entre le port et les plages de la ville. Le guide ne mentait pas, les rues sont étroites, le linge pend aux fenêtres, les gens sont dehors et le quartier a gardé un côté très authentique malgré l’afflux de touristes et la flambée des prix de l’immobilier.

Après avoir dîné dans l’excellent restaurant de tapas végan BarCeloneta Sangria Bar, jeté un coup d’œil à la plage, nous sommes rentrés à pieds dans nos pénates.

Jour 2 : Parcours moderniste, Bunker del Carmel et Park Guell
Idée de circuit (23km à pieds) :
  • Parcours moderniste (proposé par le Routard) depuis Las Ramblas jusqu’à La Sagrada Familia en passant par le quartier de l’Example
  • Arrêt au café “4 gats”
  • Montée jusqu’à l’un des points de vue de la ville : Bunker del Carmel
  • Visite du Park Guell (partie gratuite)

En réalité en ce jour 2 dans la ville, nous revenions d’un petit tour de 2 jours dans les montagnes environnantes : Que faire autour de Barcelone : La colonia Güell et le monastère de Montserrat. 

Toutes les activités qui vont suivre sont parfaitement gratuites (en avril 2019) .

Parcours Moderniste : de la Ramblas à la Sagrada Familia

Nous avons déposé notre voiture et sommes remontés vers le Barrio gotic en passant par Las Ramblas en suivant le parcours “moderniste” du Routard, qui vous permet de vous promener suivant le thème architectural typiquement Barcelonais et en découvrant ainsi de vraies pépites. Nous vous recommandons l’arrêt au café “El Quatre gats”, fameux  pour sa fréquentation par différents artistes majeurs catalans et espagnols, dont notamment Pablo Picasso fin 19ème, début 20ème siècle. Nous en avons profité pour boire un thé et écrire nos cartes postales.

Nous avons ensuite poursuivi le parcours en remontant le célèbre Passeig de Gràcia depuis la place de Catalunya, c’est sans doute le long de cette magistrale avenue que vous découvrirez le plus d’immeubles au style  moderniste dont les célèbres casa Battlo, (hélas en rénovation quand nous sommes passés devant) et casa Mila d’Antoni Gaudí. Certaines maisons se visitent mais le prix est souvent exagéré et nous les avons toutes admirées de l’extérieur. Puis nos pas nous ont menés devant la célèbre et magistrale Sagrada Familia. Je l’ai visitée en 2008 et la revoir 10 ans après, différente, c’était très émouvant. Nous n’avons pas pris le temps de la visiter cette fois-ci car l’heure pour les billets coup fil qu’il restait ne nous convenait pas. Alors on lui a tourné autour, plusieurs fois, avant de prendre les hauteurs de Barcelone.

Le Bunker Del Carmel (Turó de la Rovira): point de vue

Je ne me souviens pas de l’avoir vu dans mes guides mais je l’avais dégoté sur un blog. Le bunker Del Carmel est l’un des plus chouettes (spectaculaires oui !) points de vue sur la ville. Nous l’avons rejoint à pieds mais vous pourrez venir en transport en commun depuis le centre (depuis les Ramblas : métro L3 arrêt Vallcarca puis bus V 17 vers Gran Vista,terminus), ou même en voiture et la garer (parking disponible). Ensuite une dizaine de minutes vous suffiront pour atteindre le sommet par des escaliers.  Au sommet, à environ 262 mètres sur les hauteurs du quartier de Eixample, vous ne serez pas seuls car les jeunes de la ville comme les touristes s’y donnent rendez-vous, mais la vue panoramique mérite vos efforts. Autour de ce qu’il reste du point d’observation qui servit de véritable place forte pour les canons anti-aériens lors de la guerre civil espagnole (1936-1939) s’étend tout un quartier historique. Nous y étions en pleine journée quelque peu nuageuse, mais le coucher du soleil doit y être magique. L’entrée est totalement libre, en revanche l’alcool y est interdit, des gardes veillent.  Ici les habitants semblent quelque peu agacés par les visiteurs puisque les graffitis  « Tourist go home» sont nombreux. Alors respectez les lorsque vous passez près des habitations.

Parc Güell : le jardin cité de Gaudí

Il vous suffit de marcher une vingtaine de minutes supplémentaires pour atteindre le Park Güell, situé lui aussi sur la colline “El Carmel”. Il s’agit de l’une des fameuses réalisations de l’architecte catalan Antoni Gaudí commandé par l’industriel Eusebi Güell. Malgré une ambition revue à la baisse, puisqu’au départ 60 maisons étaient prévues, il n’y en a que quatre, le jardin figure sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, Vous pouvez entrer librement, il ne vous faudra un billet (8,50€) que si vous souhaitez visiter la partie “Monumentale”. Nous nous sommes contentés de la partir gratuite, le parc est déjà immense et l’on peut apercevoir facilement les célèbres œuvres de Gaudi depuis l’entrée principale.

Jour 3 : Le parc d'attraction du Tibidabo et ses chemins de randonnée

Cette journée nous aura encore fait faire un paquet de kilomètres puisque nous avons encore fait la plupart de nos trajets à pieds (18km).

Le Tibidabo

J’ai presque envie de dire que je gardais le meilleur pour la fin. Pour notre dernier journée pleine, nous avons pris encore plus de hauteur en rejoignant le Tibidabo qui est, avec ses 512 mètres, le pic le plus haut de la Serra de Collserola et domine Barcelone. Le mini bus 111 vous amènera à l’entrée du Parc d’attraction et de la l’église Sagrat Core (Eglise Expiatoire du sacré cœur) qui en coiffe le sommet. Parc d’attraction comme Eglise sont en entrée libre, et la vue est tout simplement une folie, on a profité du beau temps pour pique niquer au niveau des bancs de l’esplanade panoramique, un moment de pur bonheur.

Pour notre part nous sommes venus en train (S1) depuis la placa Catalyuna jusqu’à la station Peu de funicular (voir “Comment y accéder” plus bas). Nous avons décidé de randonner jusqu’au sommet (soit 2,4km – environ 40 minutes). En soi le chemin grimpe et il y a quelques escaliers bien rudes mais pour une personne n’ayant pas de problème de santé particulier, c’est faisable et surtout très agréable. J’ai adoré ce chemin, avec l’antenne de télévision qui se dessine, la vue sur la vallée plantée de pins, les jolies villas, puis la vue sur la ville et la mer au fond.

Visitez l’Eglise, si l’intérieur de celle-ci n’est pas spécialement impressionnante, les mosaïques de son fronton et de la crypte de style néo byzantin sont magnifiques. La vue extraordinaire depuis sa terrasse panoramique vous bluffera. Vous pouvez monter encore plus haut en prenant les ascenseurs (3€), mais je ne suis pas certaine que cela apporte vraiment un plus. Après cette visite nous avons acheté deux tickets pour la grande roue, pas indispensable, mais on était ravis (2€) ! Le parc est grand, et nous ne sommes pas descendus aux étages inférieurs mais sachez qu’il s’étend sur trois niveaux. Il s’agit du plus ancien parc d’attraction de la ville, mis en service en 1905, et il est une véritable institution.

 

Comment s’y rendre ?
  • S1 jusqu’à Peu de Funicular depuis la Placa Catalunya – De là : bus 111 à 800 mètres – Nous avons opté pour cette option puis sommes montés à pieds (2,4km), idéal si vous avez le temps/la forme.
  • L7 du FCG ou bus 196 jusqu’à Avingunda Tibidabo – de là : prendre le funiculaire connu comme le plus ancien du pays (7,50€).
  • Le Tibibus depuis la Placa Catalunya (2,95€) : accès direct au sommet. Attention, ce moyen de transport n’est disponible que le weekend.
Tarifs
  • Entrée au parc d’attraction : gratuite
  • Ticket unique par manège : 2€
  • Entrée à l’Eglise  et à la crypte: gratuite
  • Ascenseur  pour accéder à la partie supérieure de l’Eglise : 3€
Randonnées dans le parc de Collserola

Depuis le parc vous pourrez partir en randonnée dans le parc de Collserola, un parc naturel idéal pour des excursions à pieds ou en vélo. Au niveau du parc d’attraction, un panneau vous indique un certain nombre de chemins de randonnée, et  nous avons choisi le chemin “Buderella” qui nous ramenait à travers la foret et la commune de Vallvidrera jusqu’au train (station : Baixader Vallvidera). Un instant calme et paisible, loin de l’agitation touristique de la ville, nous étions simplement seuls sur ce chemin très accessible. Vous pourrez vous renseigner sur les différents parcours de marche sur le site parcnaturalcollserola

Les plages de Barcelone

En réalité nous avons découvert les plages de Barcelone seulement le lendemain mais comme cela ne vous occupera pas toute une journée à moins d’y lézarder, de marcher sur les 4,5km de sable ou de vous y baigner, vous pouvez vous y rendre après votre journée au Parc d’attractions. Barcelone est installée sur le littoral et si sa plage la plus connue est la Barceloneta, vous disposez de kilomètres de sable pour étendre votre serviette, observer les surfeurs et vous dégourdir les jambes, sans même avoir à sortir de la ville. Idéal si vous vous y trouvez à la saison chaude, et après une journée de marche à travers les rues de Barcelone ou de ses points de vue.

 

Et vous, qu’est ce que vous aimez faire à Barcelone ? 

4 thoughts on “[Espagne] Idée d’activités (gratuites ou presque) pour 3 jours à Barcelone.

  1. J’adore Barcelone.. Pas seulement parce que ma grand-mère maternelle est née là-bas !! lol
    Mais parce que je suis entre autre une grande fan d’Antoní Gaudí 🙂

    Liked by 1 person

  2. tiens ca fait longtemps que je suis pas allée au parc de la ciutadela!
    Et je n’ai encore pas fait le resto 4 Gats, mais c’est sur ma liste:))

    un beso
    letizia

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s