[Espagne] Que faire autour de Barcelone : La colonia Güell et le monastère de Montserrat

 Lors de notre séjour à Barcelone, nous avons loué une voiture pour nous balader dans les environs. Nous avions envie de voir l’arrière-pays plutôt que la côte, la montagne, les petits villages, et nous avons opté pour la location de voiture pour nous trouver libres de nos mouvements, et pouvoir dormir dans des gîtes isolés. Partis de bon matin (vers 10h, d’accord, mais quand même) récupérer la voiture que nous avions réservée sur le site de Sixt, nous marchâmes 20 minutes avant de rencontrer notre joli et fidèle destrier. Puis nous partîmes sur les routes, en chantant et en s’engueulant parce que je ne sais pas suivre le GPS et que je fais un piètre copilote.

Colonia Guell : la cité ouvrière

 

Ce n’était pas au programme, et ce n’est que la veille au soir que nous avons envisagé de nous arrêter à la Colonia Guell, située à 23 km au Sud de Barcelone. Le site touristique se trouve sur la petite commune de Santa Coloma de Cervello, et il est connu pour avoir été érigé par un industriel fameux en Catalogne : Eusebi Güell. Suite à des conflits sociaux, et dans l’objectif de fidéliser ses ouvriers, comme cela se faisait déjà beaucoup en France dans une démarche paternaliste, Guell déplaça sa fabrique de textile en dehors de Barcelone et construisit un véritable village avec toutes commodités (culture, école, hôpital, église …) pour ses employés. Mais si ce lieu est aussi intéressant, c’est aussi et surtout pour l’église inachevée (c’est une habitude) de Gaudi, qui lui permit de mettre en œuvre des techniques architecturales qu’il utilisera ensuite pour son extraordinaire Sagrada Familia. Sans compter les diverses villas au style moderniste remarquable.

Nous sommes arrivés dans cet ancien village ouvrier sur les coups de 11h et nous sommes rendus directement à l’office du tourisme. Vous y trouverez une exposition relative au modernisme et à la construction de la ville par son mécène et pourrez vous procurer une brochure explicative des différents points d’intérêts de la ville. La visite de l’Eglise s’avérant le point d’orgue.

Nous avons passé 2h à fureter dans le village, avec grand plaisir car le lieu est calme, absolument pas pris d’assaut par les visiteurs, du moins à cette période (fin mars). En revanche, le billet d’entrée de l’Eglise est beaucoup trop cher pour ce que c’est. Nous avons été ravis de découvrir la crypte de l’Eglise, inscrite au Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco, mais ça ne me semble vraiment pas valoir 7,5€. Cependant les entrées aux monuments et musées en Catalogne coûtent vraiment très cher, et les visites ne sont pas toujours à la hauteur.

Je profite de cet article pour vous mettre en garde, si vous venez en voiture et particulièrement de location. Il y a un parking à l’entrée du village, prisé des voleurs qui viennent souvent briser une vitre et dérober le contenu de la voiture. Nous en avons été victime (adieu mon ordinateur et ma robe préférée), et l’office du tourisme comme la police locale nous ont confirmé que ce n’était pas la première fois. Si cela vous arrive (on espère pas), rendez-vous à l’office du tourisme, ils appelleront la police locale qui constatera les dégâts et vous amènera ensuite au commissariat le plus proche pour enregistrer votre plainte. Pour nous ça a été rapide, et les policiers se sont montrés très agréables.

Conseils : évitez de laisser traîner des affaires dans l’habitacle, ne laissez rien de valeur qui ne soit convenablement assuré même dans le coffre, et vérifiez que vous avez bien une assurance pour la voiture de location ! Avec tout ça vous devriez avoir l’esprit tranquille, quoi qu’il arrive (ce ne fut pas notre cas, mais on apprend – dans la douleur, haha).

Infos pratiques :
  • Tarif église: 7,50€ (sans guide) / 9€ avec guide
  • Si vous venez en voiture (et particulièrement de location) : Il y a un parking gratuit à l’entrée mais il n’est pas surveillé. Si vous le pouvez, garez-vous au cœur du village (toujours gratuit), ou ne laissez strictement rien de valeur dans la voiture, même dans le coffre. Les vols avec bris de glace sont très fréquents.
  • En train: Train FGC de la gare Pl. Espanya, arrêt Colònia Güell

Après un tour au commissariat pour porter plainte, puis dans un centre commercial histoire de racheter un sac à dos pour deux, et quelques sous-vêtements, nous avons pris la route (les cheveux dans le vent) en direction du monastère de Monserrat, profitant des paysages de plus en plus montagneux.


Montserrat : le monastère dans les montagnes

Nous nous sommes remis en route (toujours les cheveux dans le vent, l’avantage d’une vitre brisée ahah), et rapidement les roches particulières se détachent dans le paysage, et lorsque l’on commence à monter, la vue se fait de plus en plus impressionnante et splendide. Montserrat signifie « Mont scié » et c’est exactement l’aspect des roches de ce massif situé à une cinquantaine de kilomètres de Barcelone.

Parvenus au parking de Montserrat, vous vous trouvez tout près du Monastère. De très nombreux chemins de randonnée partent de ce point pour vous entraîner au cœur de la montagne Catalane, d’ermitages abandonnés en grottes. Depuis le monastère, vous pourrez emprunter le funiculaire ou bien atteindre la station haute de Saint Juan en 1h de marche (3km). De là, vous partirez à l’aventure sur les sentiers. Nous avions de grandes ambitions mais notre arrivée retardée par le destin (et des voleurs briseurs de vitre de voiture de location), nous a empêchés de randonner comme nous le souhaitions.

Arrivés aux alentours de 15h et ne nous avouant pas vaincus, nous avons emprunté un chemin, appelé « Chemin des gouttières », qui offre au cours de ses 2km de parcours, de très beaux points de vue. Lorsque vous venez du parking, il est indiqué, prenez les escaliers, puis à droite. A gauche le sentier mène au monastère. Si vous venez du train, dirigez-vous vers le parking.  Arrivé au bout du chemin des gouttières, vous n’aurez plus qu’à faire demi-tour, et découvrir le chemin en sens inverse. Sans vous arrêter, la ballade aller-retour ne devrait guère vous prendre plus de 40-50 minutes. Le chemin est jalonné d’hommages à la Vierge Noire, la célèbre vierge de Montserrat, sainte patronne de la Catalogne depuis 1881. A cette heure-là le chemin était dans l’ombre, tandis que le soleil éclairait de ses rayons les flancs des montagnes voisines, sous le ciel bleu, c’était un véritable enchantement.

Nous en avons profité pour pique-niquer face à cette vue envoûtante. Bien que nous ayons eu froid, ça caille à l‘ombre à 725m d’altitude à la fin mars, cette pause déjeuner tardive nous laisse un souvenir tendre, d’autant que ce petit loustic nous a accompagné durant tout ce temps de pause :

Ensuite, le meilleur restait à venir. Nous avons pris le sentier menant au monastère. Au niveau du restaurant –point d’information touristique, une terrasse accessible aux visiteurs offre un panorama absolument extraordinaire. Au loin, aussi loin que les yeux peuvent voir, et si le temps est clément, vous apercevrez Barcelone, et la mer qui la borde, ainsi que les Pyrénées.

Remontez la route et vous arriverez au fameux Monastère (si vous venez du train, faites tout le chemin que je décris en sens inverse), qui se dresse majestueux au flanc de ses roches en forme de gigantesques boudoirs. Après avoir été détruit par les troupes Napoléoniennes en 1811, il semblerait que le bâtiment ait perdu de sa superbe, et ne soit plus aussi intéressant qu’il le fut une fois reconstruit en 1858, il n’en conserve pas moins un véritable attrait à mes yeux.

La plaça de Santa Maria est comme le centre d’un village, et c’est de là que vous pourrez entrer dans la basilique qui abrite, dans la « Cambril de la mare de Dey » la statue de la Vierge Noire (la Morenata) qui attire une foule de pèlerins, le monastère étant le second lieu de pèlerinage du pays après Saint Jacques de Compostelle. J’avais lu dans mon Routard comme dans le Lonely Planet que l’entrée était payante, mais nous n’avons rien déboursé. Mystère.

Si nous avions suivi notre plan initial, à savoir rouler directement vers Montserrat sans nous arrêter en chemin, nous aurions passé la journée dans cet endroit magnifique, touristique certes, mais superbe. Je vous invite vraiment à y consacrer une journée entière et à emprunter quelque chemin de randonnée, à flâner en prenant votre temps, et à profiter de l’instant présent devant ces paysages à couper le souffle.

Infos pratiques
  • Situation géographique: situé à 50km de Barcelone
  • Tarif Parking: 6,50€/voiture/jour
  • Par le train: un train (ligne R5 direction Manresa) toutes les heures depuis la d’Espanya à Barcelone) puis correspondance avec le téléphérique (à Montserrat Aeri) ou le train à crémaillère (à Monistrol).
  • De nombreuses agences de voyage organisent des excursions à la journée, idéal si vous ne souhaitez pas vous embarrasser des détails organisationnels
Pour conclure

Si vous disposez de plusieurs jours à Barcelone, ne manquez pas Montserrat, vous pouvez facilement vous y rendre pour la journée au départ de la capitale Catalane. La colonia Guell mérite l’attention du visiteur, mais à mon sens, il est plus intéressant de le placer sur votre itinéraire que de lui consacrer une excursion.

Avez-vous déjà visité l’un de ces lieux ? 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s