[Singapour] Un séjour à Singapour, la capitale Etat.

Après un mois de plage et de snorkeling, nous avons rangé le maillot de bain et enfilé nos chaussures de marche. Bye les Philippines, nous voici en route pour une toute petite semaine dans la dépaysante capitale état qu’est Singapour. 

De Manille à Singapour : notre première nuit à l’aéroport

  • Etape 1 : de Manille centre à l’aéroport NAIA (terminal 3)

Se rendre à Singapour depuis Manille fut très simple car il n’y a pas d’autres solutions : l’avion. Et pour vous rendre du centre (Malate) à l’aéroport, tout aussi simple : nous avons hélé un taxi en bas de l’hôtel. Ils sont drôles les conducteurs de taxi, plusieurs (occupés), nous ont rendu avec humour notre salut quand nous leur faisions signe. Ahah, les coquins. Nous n’avons mis que 30 minutes pour rejoindre le terminal 3 à 21h en semaine (130 php à 2, soit environ 2€). Sachant que le système de bus est assez compliqué à Manille, nous vous recommandons cette solution confortable et très abordable.

Sachez toutefois qu’il existe un système de navette shuttle pour l’aéroport moyennant 100 php /pers d’après nos lectures et que les hôtels peuvent également vous arranger les transferts (par ex, notre hôtel proposait un service de van pour 150 php/pers). Dans tous les cas, le taxi nous revenait moins cher donc nous n’avons pas hésité.

  • Etape 2 : Une nuit à l’aéroport

Toutefois, même si le trajet est simple cette fois-ci, ce fut encore un long voyage car le vol étant à 5h15 du matin, nous avons passé la nuit à l’aéroport. Notre toute première ! Étonnamment, le temps a filé sans que l’on ne songe à dormir. Après une grosse pizza de chez Pizza Hut ( je sens encore les calories dans les hanches), un peu de surf sur internet, il était déjà 2h15 et l’enregistrement venait de commencer. Nous avons bien pensé un moment à dormir mais l‘aéroport de Manille s’y prête assez mal, même au niveau du terminal 3, notamment car il y a toujours de l’activité quelle que soit l’heure. On aura profité des 4h de vol pour faire une sieste mais cela reste toujours sommaire. Ce sont les joies du voyage.

L’arrivée sur Singapour en avion est surprenante. Vous voyez surgir une skyline d’immeubles, et vous sentez bien que vous allez vivre une rupture par rapport à ce dont vous avez eu l’habitude en Asie du sud est !

  • Etape 3 : de l’aéroport au centre de Singapour

Danse de la joie. Quand on arrive a l’aéroport, il y a tout plein de panneaux pour vous indiquer où prendre les transports que vous cherchez. Après 5 mois d’Asie, il est reposant de ne pas avoir à chercher dans tous les blogs du monde des informations sur des systèmes de bus qui sont plus compliqués à comprendre qu’une équation au 3ème degrés (je ne suis pas matheuse). Ou de ne pas se faire harceler par des “tuk tuk par-ci, taxi par là”. Donc vous suivez le panneau qui vous indique où prendre la navette de bus (gratuite) qui vous emmène au terminal 2, là où se situe le métro (MRT). Vous vous rendez au guichet afin d’acheter votre pass transport car Singapour est trop grande pour être parcourue à pieds (Pass 3 jours : 20$ + 10$ de deposit pour la carte) et vous pourrez vous rendre à peu près n’importe où dans la ville.

Le réseau de transport bus et métro est simple à comprendre car bien expliqué, régulier et très moderne. Dans les bus à 2 étages, montez au second étage et mettez vous à l’avant, ça vous fera une visite touristique de la ville à moindre coût ! Attention toutefois, il y fait froid, la clim est à fond (comment ça ça nous change du métro Parisien ? ahah).

Que faire à Singapour ?

On a entendu souvent qu’il ne faudrait pas passer trop de temps à Singapour, qu’il n’y avait rien à faire … Que deux jours suffisait amplement. Nous avons prévu 5 jours pleins, et l’on a bien fait, car on ne fait pas le tour de cette cité-état en si peu de temps !

Jour 1 : Découvrir Little India

Lorsque nous sommes arrivés, on peut dire que nous étions fatigués de notre nuit quasi blanche, mais très impatients de découvrir la ville. Ce premier jour fut occupé par la découverte du quartier de Little India, une enclave indienne déroutante au milieu d’une ville ordonnée et dominée par la verticalité. Commencez votre visite par un déjeuner à la food court Tekka center, et choisissez un repas Indien puisque vous êtes dans le quartier ! L’endroit est animé, beaucoup d’Indiens du quartier s’y retrouvent mais pas seulement. Ça grouille de partout, on mange bien pour peu cher (9$ singapourien à 2, soit environ 5,60€) , et on a adoré l’ambiance.

Poursuivez par la visite du plus fameux temple hindou du quartier, le Sri Veeramakailamman, dédié à la déesse Kali et datant de 1881. Très coloré, il est plein de vie, de monde, de prières, de chants. Nous sommes restés un long moment à observer les fidèles dans leurs rituels et si un tambour ne s’était pas installé juste derrière mon dos pour me vriller les tympans, on aurait pu rester encore un moment. Attention, avant d’entrer : lavez-vous les pieds, retirez vos chaussures et couvrez jambes et épaules.

Sri Veeramakailamman

En ce jour de Vesak ou encore appelé Buddha Day car il s’agit du jour d’anniversaire du Bouddha Gautama, et pour faire bonne mesure, nous sommes allés visiter deux temples bouddhistes. Le temple Sakya Muni Buddha Gaya, célèbre pour son bouddha de 15 mètres de haut, était littéralement envahi par les fidèles venus se faire bénir par les moines (12$ la bénédiction quand même). Le Leong San See Temple, plus calme, vous propose un guide explicatif en Français pour comprendre la construction symbolique du temple.

Bouddha du Sakya Muni Buddha Gaya
Sakya Muni Buddha Gaya Temple
Leong San See Temple

Nous n’avions pas vu de temples depuis le Vietnam et l’on doit dire que ça nous manquait un peu. En plus d’un quartier très vivant et dépaysant, nous avons découvert de beaux lieux de cultes empreint de ferveur spirituelle !

Jour 2 : De la jungle à la jungle urbaine (Financial District)

Randonnée au Mac Ritchie réservoir : de la jungle …

9h du matin. On enfile nos chaussures de marche, on prend le bus, on descend du bus, puis l’on arrive enfin au Mac Ritchie réservoir. Qu’est ce que c’est me direz-vous (peut-être) ? Il s’agit d’un immense parc, une véritable réserve naturelle en plein cœur de la ville.

Empruntez le sentier pédestre de 11km serpentant au milieu de la jungle et faites un crochet pour découvrir le “Tree Top Walk”. Il s’agit d’une passerelle de 250 mètres de long située à 25m de hauteur, vous dominez alors la canopée, perchés au niveau de la cime des arbres. Et nous y avons vu … des singes !

N’hésitez pas à monter les 6 étages de la Jelutong Tower histoire d’admirer la forêt en prenant encore une fois un peu de hauteur. Les sentiers sont très bien balisés, aucune crainte de se perdre, mais n’oubliez pas d’emporter de l’eau avant de vous mettre en route car il n’y a pas le moindre stand sur le chemin.

Lors de notre ballade de plus de 3 heures nous avons eu la chance de voir des macaques à longues queues, des varans, des lézards et de superbes oiseaux.

Tarif : Gratuit

… A la jungle urbaine : Financial District 

Nous sommes montés dans un bus à deux étages en prenant bien le soin de nous mettre tout devant. Voilà un excellent moyen de visiter Singapour avec un simple pass transport. Et voilà que nous avons vu surgir devant nous le quartier des affaires et ses tours géantes.

Puis à gauche de notre bus s’est dressé le fameux Marina Bay Sands, un building emblématique de la ville avec ses trois tours de 55 étages reliées entre elles par une gigantesque nacelle où se situe un restaurant (le Ce La Vi).

Marina Bay propose un show laser tous les soirs à 20h durant une quinzaine de minutes. Nous l’avons regardé depuis le rooftop du Level 33 situé sur l’une des tours du quartier d’affaires (Tower 1, montez par l’ascenseur direct, il est indiqué “Level 33”). Venez vers la fin de l’après-midi et regardez la nuit tomber sur ce décor particulier et féerique à la fois, surtout lorsque les lumières s’allument et se mettent à danser. En revanche, au Level 33 les prix sont très élevés même en Happy hour, du coup on a amorti le coup de nos boissons en restant plus de 2h à admirer la vue (et clairement on ne s’est pas lassé!).

Marina bay vue depuis le Level 33

Métro : Bayfront

Jour 3 : Du colonial District à Chinatown

Un petit tour dans Colonial district …

Singapour a été une colonie Anglaise avant de prendre sa totale indépendance de toute influence en 1965. Ce passé colonial s’observe particulièrement au travers des bâtiments du Colonial District (City Hall, Ancienne cour suprême etc …). C’est dans ce quartier aussi que vous pourrez apprendre l’histoire de cette étonnante Cité-Etat, des premiers occupants, à l’indépendance en passant par la colonisation anglaise et l’occupation Japonaise, ceci en vous rendant au National Museum Of Singapore. Nous avons passé plus de 3h dans ce musée qui offre également des expositions temporaires étonnantes. Très bien documentée et à la scénographie élégante et particulièrement soignée, les expositions sont une mine d’informations, particulièrement celle du Niveau 1. Nous avons eu la chance de tomber pile l’heure et le jour des visites guidées, celles-ci ont lieu les 3 & 4ème jeudi de chaque mois à 11h. Le musée ouvre à 10h. Nous avons adoré cette visite (nos pieds un peu moins).

Tarif : 15$S (soit 9,60€)

Métro : Dhoby Ghaut

En marchant sur Orchard Road, entre ses boutiques et le palais présidentiel (Istana), vous tomberez sur la petite Emerald Hill Road. Tout à fait détonantes et étonnantes, les petites maisons de ville colorées plantées de part et d’autres de la rue contrastent avec les buildings alentours. La n°56 serait la plus ancienne du quartier. Et pour les amateurs, il y en avait une en vente ..!

Métro : Somerset

… Avant de filer à Chinatown

Chinatown a connu de nombreuses rénovations ses dernières années et vous ne trouverez pas une ambiance brouillonne comme on en trouve dans la plupart des quartiers Chinois sud Asiatiques. Le Chinatown Singapourien est aseptisé, touristique et commercial. Néanmoins, perdez-vous dans ses petites ruelles, admirez ses shophouses rénovées, lisez les quelques panneaux historiques bien intéressants sur la vie ancienne du quartier, comme celle de la rue des brothels (bordels) par exemple, et régalez-vous dans la Street Food ou bien dans la Food court du “Chinatown complex” (4$ pour deux assiettes végétariennes, 2,55€).

Enchaînez sur la visite du fascinant Temple du Buddha Tooth Relic. Construit en 2008 pour abriter la dent de Bouddha, relique sacrée (contestée), ce temple est gigantesque, fastueux et abrite un musée très didactique sur la vie du Buddha Gautama, de son éveil à son illumination. Prenez un moment pour admirer l’impressionnant stupa en or massif abritant la relique au 4ème étage, vous pourrez même méditer dans cette salle avec d’autres fidèles. Enfin, terminez par une visite du jardin sur le toit qui abrite un immense moulin à prières dans le pavillon des 10 000 Bouddhas. Un temple hors norme …

Tarif : Gratuit

Métro : Chinatown

Nous avons ensuite rendu une courte visite au temple Hindou Sri Mariamman. Édifié en 1823, il est le plus vieux de la ville. Levez le nez en entrant et admirez les fresques multicolores, notez la présence de nombreuses statues de vaches sacrées et toutes les statues de divinités (Brahma, Vishnu …).

Tarif : Gratuit

Jour 4 : Petite randonnée dans les Southern Ridges

Commençons cette randonnée de 9km au Mont Faber. Rendez-vous au métro Harbour Front Inn, puis empruntez le sentier de randonnée bien balisé qui vous mènera jusqu’au Mont Faber Point, et une vue imprenable sur la ville, ses buildings, son port. Un panorama étonnant dans cet écrin de verdure.

Vue depuis le Mont Faber

Vous pourrez ensuite poursuivre soit en redescendant (suivez les panneaux “Mt Faber Loop”), soit en prenant le téléphérique en direction du Harbour Front Centre ou l’île de Sentoza, soit en empruntant l’ensemble de sentiers de marche que l’on nomme les Southern Ridges. 

Du Mont Faber au Kent Ridge Park se succèdent des chemins au milieu de la canopée (Forest Walk, Hilltop Walk, Canopee Walk), des points de vue saisissants sur Singapour, de superbes jardins aménagés (The terraced Garden, HortPark, Kent Ridge Park), des ponts designs qui s’allument le soir venu (Henderson Waves, Alexandra Arch) .

Henderson Waves bridge
The terraced Garden

Nous avons énormément aimé ces 4 heures de marche (on s’est pas mal reposé voyez-vous) entre nature luxuriante et jungle urbaine, les deux visages de Singapour. De nombreux bancs vous permettront de vous reposer (et comme vous l’imaginez, on en a bien profité) et si vous amenez un pique-nique, je vous conseille vivement de vous arrêter au HortPark, un parc floral et récréatif de 23 hectares. Si vous restez quelques jours à Singapour et que marcher ne vous fait pas peur, nous vous recommandons cette très agréable randonnée.

Les jardiniers sont très sympas.

Tarif : Gratuit

Métro : Harbour Front Inn

Rupture du jeùne dans le quartier Musulman (Geylang)

Le soir nous nous sommes rendus dans le quartier musulman de Singapour, le quartier de Geylang, où se situe l’ancien village malais, et qui s’étend sur deux kilomètres, de Sims Avenue Road à Changi Road. Pendant le ramanda, n’hésitez pas à vous rendre dans le quartier Musulman au moment de la rupture du jeûne le soir, vous y verrez des illuminations dans les rues et il règne une agitation joyeuse parmi la foule. Cette fête s’appelle le Hari Raya Light Up et est organisée chaque année pour mieux faire connaitre la culture musulmane et malaise dans la joie et l’esprit de partage. Une belle initiative, bien suivie au vu du monde qu’il y avait !

Jour 5 : De Kampong Glam à Colonial District

Kampong Glam et la Mosquée du Sultan

Dernier jour plein à Singapour, et encore une longue liste d’activités. Il a fallu trancher, et nous avons opté pour une visite de la Mosquée du Sultan suivi d’une ballade dans le quartier de Kampong Glam, le quartier Malais. Ce qui attire l’œil de ce bâtiment au style des milles et une nuits c’est sa superbe coupole dorée. Si la mosquée est ouverte, n’hésitez pas à entrer, vous êtes les bienvenus. On vous prêtera un sarong pour vous couvrir si nécessaire, et des guides sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions. Une petite exposition vous permet d’en savoir plus sur la construction de l’édifice, et/ou d’apprendre pas mal de choses sur l’Islam . L’intérieur de la mosquée ne se visite pas mais vous pourrez admirer la grande salle de prières.

Multiculturalisme

Tarif : Gratuit (nous avons fait un don de 2$) – Ouverture : 10h-12h / 14h-16h du samedi au jeudi, et seulement 14h30-16h le vendredi

Prenez ensuite le temps de flâner dans les jolies ruelles du quartier de Kampong Glam, observer ses jolies maisons basses et ses fresques de street art. Nous nous sommes arrêtés quelques instants pour écrire nos cartes postales en buvant un Teh Halia (1,20$), le thé au gingembre Malais.  

Métro : Kampong Glam

Colonial District : Cathay Gallery et Fort Canning Park

Nous avons ensuite pris le bus une dizaine de minutes pour retourner dans le Colonial District afin de découvrir la “Cathay Gallery”. Celle-ci se situe au premier étage du tout premier gratte ciel de Singapour, érigé par la famille Loke. Ils sont également les premiers à avoir produit et distribué des films à Singapour. Une exposition didactique sur la Cathay organisation, et l’âge d’or du cinéma Singapourien. Nous avons beaucoup aimé découvrir cette famille et son empire dont on ignorait absolument tout.

Tarif : Gratuit

Métro : Dhoby Ghaut

Poursuivant notre balade, nous avons marché le long du “The 19th Century Walk” du Fort Canning Park. Un bon moyen de découvrir ce très agréable parc paysagé perché sur une petite colline et d’en apprendre plus sur son utilité au travers des siècles. Des panneaux explicatifs jalonnent la ballade. Vous partez pour une ballade dans un parc, vous prenez un cours d’histoire ! Ne manquez pas non plus d’admirer la nature luxuriante.

Tarif : Gratuit

Métro Fort Canning 

 Où manger ?

Comme vous l’avez peut être remarqué, je vous ai glissé quelques adresses de Food Court. Vous en trouverez absolument partout, et à quelques exceptions près, vous devriez trouver des options voir des stands végétariens. Je vous propose un récapitulatif des Food courts testées avec succès (comprenez, c’est bon et pas cher) ainsi qu’une adresse de salad bar car on a beaucoup aimé.

  • Tekka center (Little India) : Pour manger Indien à de tout petits prix !
  • Kim San Leng (Geylang) : Vous trouverez deux restaurants végétariens. Nous n’avons testé que KwanInnVeg qui propose une assiette buffet à payer au nombre de “toppings” (5$ pour une assiette bien remplie).
  • Chinatown Complex (Chinatown) : Ici on mange chinois mais vous trouverez aussi quelques spécialités Singapouriennes comme le Carrot Cake. Nous avons opté pour une assiette dans un stand 100% végétalien (2$ l’assiette bien remplie avec du riz/nouille et deux ingrédients au choix).
  • Mr Teh Tarik (Geyland) : Nous trouvant en plein quartier musulman de Geyland, nous en avons profité pour goûter la spécialité Singapourienne qu’est le carrot cake, une sorte de flanc de carotte et radis cuit à la vapeur et qui se cuisine de différentes manières (3$ le plat). En dessert, nous avons craqué pour un Putu Piring (2,5$ la portion), une spécialité malaise (sorte de gâteau de riz au sucre de palme). Un délice !
  • Salad Stop (Cathay Building – Colonial District) : Ce salad bar nous a tapé dans l’œil. Ça faisait un moment que je rêvais d’une salade composée, surtout après avoir avalé pas mal de gras aux Philippines. Bien que ce restaurant soit plus cher que de manger dans une food court, ce stop nous a fait énormément de bien ! Pour 9,99 (10$ quoi, soit 6,40€) vous pouvez composer votre salade avec 10 ingrédients parmi les toppings de base. Ou sinon, il y a les menus de salades déjà composés, ainsi que la version wrap. Nous en avons eu pour 21,40$S à deux (soit 13,70€). 

Où loger ?

Les logements sont chers à Singapour et il vaut mieux vous y prendre à l’avance. Nous avons dégoté une petite chambre dans le quartier Geyland, très bien situé à distance respectable de tous les quartiers touristiques. Hormis les prostituées dans la rue, et le bordel jouxtant notre porte, le quartier est une bonne base pour explorer la ville. Le logement n’a pas de nom, nous l’avons dégoté sur Air bnb et réservé 1 mois avant notre arrivée au prix de 39€/nuit avec les frais. L’étage est composé de 8 chambres individuelles, un coin cuisine et terrasse, ainsi que 4 toilettes et 4 douches. Voici le lien : Logement Singapour 

Les + : propreté des chambres et des parties communes, espace cuisine équipé (bouilloire, grille pain, vaisselle …), lave linge et sèche linge à disposition, chambres petites mais bien aménagées (rangements, frigidaire).

Les – : matelas très dur, toilettes & sdb communs

Bilan financier

Nous avons dépensé 641€ à deux pour 6 jours à Singapour. Ce budget comprend 138€ de billets d’avion.

Soit une moyenne de : 53,41€ par jour / par personne (tout compris)

Notre plus gros poste de dépense fut le logement. Il est difficile de se loger pour moins de 40€ par nuit. La vie sur place n’est pas si excessive si l’on excepte ce poste important à bien prendre en compte.

On y va ou pas ?

Alors pour ma part, je n’étais pas “chaude” (comme disent les jeunes ?) pour passer à Singapour. J’en avais le cliché d’une grande ville moderne, monocorde, aseptisée et peu intéressante. Heureusement qu’Arthur a insisté, cela m’a rendu peu à peu curieuse de cette cité-pays. Et grand bien nous en a pris, de nous y arrêter presque 6 jours. Parce que c’est une halte reposante après 5 mois d’Asie du Sud Est. La ville ne “grouille” pas, elle vit avec une certaine sérénité qui m’a interpellée. Les gens sont calmes, les rues sont propres, les espaces verts ultra présents parmi les buildings. Il y a une densité de population folle au kilomètre carré et pourtant, on respire. Et puis elle est multiple, entre sa jungle et ses gratte ciels, ses vieilles maisons, ses food court qui côtoient des restaurants de luxe. Elle est cosmopolite aussi, n’est ni malaise, ni chinoise, ni Indienne, ni ville d’expatriées, elle est tout ça à la fois. Elle est moderne et historique. Singapour est passionnante et ne croyez pas ceux qui vous diront qu’il n’y a rien à y faire, car elle regorge d’activités culturelles comme outdoor. Et puis pour l’argument “c’est cher”, oui, si l’on compare à d’autres pays du sud est asiatique, très pauvres. Mais non, vous ne  vous ruinerez pas. Mangez dans les food court, et profitez de nombre d’activités complètement gratuites. Pour résumer, on y va ! 

Connaissez-vous Singapour ? Cette destination vous tente ? 

Advertisements

3 thoughts on “[Singapour] Un séjour à Singapour, la capitale Etat.

Add yours

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: