[Laos] Vientiane, une capitale à l’image du pays !

Nous avons quitté notre petit nid douillet de Vang vieng pour la grande capitale. Fini lacampagne, bonjour la ville.

Je passerai sur le trajet que j’ai vécu avec beaucoup de difficultés entre les tournants de la route, et le mec sur le siège d’a côté qui pratiquait un man spreading intensif. Nous sommes partis par mini van à 9h (40 000 LAK), et sommes arrivés vers 13h. Le mini van vous dépose dans le centre ville. Sachez que vous aurez le choix entre de nombreux  bus (VIP en général) et mini van, Ventiane est bien desservie.

Vientiane, une capitale capitalement paisible

Après les villes de Birmanie ou Bangkok, quel plaisir que ce pays où même la capitale reste agréable. Une circulation relativement peu abondante, pas de kaxons à tous les coins de rue, et quelques espaces verts, il n’en fallait pas plus pour me plaire. Ayant entendu des sons de cloches variés, nous avons décidé d’y passer 2 jours notamment car nous voulions visiter la COPE, exposition très réputée permettant de mieux connaitre le pays.

Que faire à Vientiane, la tranquille capitale ?

Pour parcourir Vientiane, l’idéal est de louer un vélo (10 000 LAK) car les rues sont assez calmes pour être parcourues en 2 roues. Et compte tenu de la chaleur, on ne vous conseille pas de marcher de kilomètres. Notez que si vous garer vos vélos sur des places de parkings, vous devrez payer 2000LAK/vélo.

Le centre d’information de la COPE

La COPE (Cooperative Orthotic & Prospetic Entreprise) a été créée en 1997 par le ministère de la santé Laotien en partenariat avec diverses ONG. Leur travail consiste à appareiller et accompagner les personnes blessées ou touchées par la maladie et dont on a du amputer un membre.

A une dizaine de minutes de vélo du centre de Vientiane, au niveau du centre de réeducation, se tient une exposition gratuite et ouverte au public. Celle-ci revient particulièrement sur la terrible histoire du pays, victime collatérale de la guerre du Vietnam, et qui a reçu presque sans répit des bombardements Américains durant 9 ans. Les mines anti personnelles n’ont pas toutes explosées et constituent un danger permanent pour les populations, notamment les fermiers pauvres, qui risquent leur vie pour cultiver leur terres. Une exposition très émouvante mais jamais larmoyante ni accusatrice. Très juste, pleine d’espoir, elle est bien construite et ses vidéos permettent d’en apprendre beaucoup.

Ouverture : 9h – 18h

Tarif : L’exposition est gratuite, mais pour soutenir l’action de la COPE, vous pouvez effectuer une donation, soit sur place, soit en ligne, acheter un souvenir ou encore vous offrir un café (8 000LAK)  accompagné d’une glace (10 000LAK).

Prix du parking : 2000 LAK/vélo


Patuxai

Patuxai, encore appelé “Monument de la Victoire” commémore les morts des guerres pré-révolutionnaires. Il a été construit en 1965 mais jamais terminé, du fait de l’histoire perturbée du pays (et des bombardements incessants). Son architecture est inspirée du fameux Arc de Triomphe parisien. Prenez un ticket en entrez dans le monument, vous serez surement surpris de sa largeur, et montez jusqu’au sommet pour avoir une vue panoramique sur Vientiane (la vue n’est pas époustouflante mais mérite le coup d’œil).     

Ouverture : 8h-17h

Tarif : 3000 LAK / Pers


Le That Luang

Situé à 4km au Nord est du centre ville, il s’agit du temple le plus important du Laos. A la fois monument bouddhique et symbole de la souveraineté Laotienne, il comprend notamment un grand stupa doré de 45m de hauteur. Vous devrez payer uniquement pour entrer dans le cloître contenant ce fameux stupa, l’ensemble des autres temples sont gratuits (et certains étaient fermés). Vous pourrez également y admirer la statue du roi Sai Setthathirath  dans l’axe du stupa, ainsi qu’un grand Bouddha couché.

Tarif : 10 000 LAK (le prix a du augmenter récemment, j’avais lu 5000 dans mon guide et sur les blogs)  

NB : Les toilettes sont à 2000 LAK (on a rapidement constaté pendant ce voyage que le poste “toilettes” devait être budgtisé avec précision, parce que mine de rien, ça pèse dans les finances à force. Ahaha)


Wat Si Saket : le temple le plus ancien

Édifié entre 1819 et 1824 par le roi Chao Anouvong, le Wat Sisaket est le plus vieux temple de Ventiane, le seul encore debout, et cela malgré les invasions Siam. Vous serez impressionné par la collection de bouddhas, tous plus anciens les uns que les autres et formant un alignement parfait tout autour du temple, dans un cloître d’une beauté nonchalante. Attention, lorsque nous y sommes allés, un essaim d’abeilles avait élu comme ruche l’une des statues, ne vous en approchez pas trop près ! Le temple et ses fresques auraient besoin d’une rénovation, la dernière date des années 30, toutefois, il possède un charme ancien inimitable qui lui sied à merveille.

Tarif : 10 000 LAK (le prix a du augmenter récemment, j’avais lu 5000 dans mon guide et sur les blogs)  

Nous souhaitions également visiter le Wat Inpeng, mais celui-ci était fermé. On ne sait pas toujours pourquoi certains temples sont fermés et les autres ouverts. Et ça, ça nous perturbe pas mal.


Regarder le coucher de soleil sur le mékong

Quoi de plus agréable au Laos que de regarder le soleil se coucher sur le Mékong ? Le meilleur “spot à sunset” comme on dit dans le jargon est situé sur le quai “Mekong Shore Boardwalk” qui longe le célèbre fleuve, et vous permettra d’admirer les derniers rayons du soleil et ses sublimes couleurs.  Jetez un coup d’œil à la Thaïlande, elle est juste en face de vous ! Les quais s’animent à cet heure là, avec des cours de Zumba, et beaucoup de promeneurs, j’en ai adoré l’ambiance.


Le parc Chao Anouvong et la statue de Chao Anouvong

Longeant les rives du fleuve, et bordé par le Palais Présidentiel de l’autre côté, vous trouverez le parc Chao Anouvong. Mais qui est ce Chao Anouvong ? Oui, parce que nous aussi nous nous la sommes posée cette question. Ce Monsieur ne fut autre que le dernier roi de Vientiane entre 1805 et 1828, celui-là même qui a fait construire le temple Si Saket. En 2010, pour la commémoration du 450ème anniversaire de la ville, le parc en son honneur a été construit, permettant aux habitants de s’y promener ou de s’asseoir tranquillement sur l’herbe, entre deux séances de sport. Il a un côté tranquille et reposant mais s’anime et change de visage le soir, avec un monde fou, de la musique et même des cours de Zumba ! D’ailleurs la statue  de Chao Anouvong en impose, notamment à la nuit tombée ! Les habitants viennent parfois déposer des offrandes sur l’autel situé à ses pieds.


Vous balader sur le night market

Tant qu’à avoir regardé le coucher de soleil, avoir traversé le parc, rendez-vous sur le grand night market, composé de deux parties, l’une sur les quais jusqu’à la statue de Chao Anouvong, l’autre située entre le Mekong Shore Boardwalk et le Quai Fa Ngum. Le marché est très animé, de nombreux locaux venus en famille, ainsi que quelques touristes. Il y a une bonne ambiance le soir à Vientiane, nous avons aimé nous promener dans un air plus respirable, entouré de rires et de bonne humeur.

Où Loger ?

Sport guesthouse

Nous avions entendu que Vientiane était une ville dans laquelle les logements étaient chers. Or, dans le guide les prix semblaient abordables. Nous avons pris le parti de ne rien réserver et sommes allés à la 1ère guesthouse que nous avions repéré : Sport guesthouse. Ce fut la bonne. On aime bien quand ça se passe comme ça ! Chambre avec ventilateur : 100 000 LAK (10€ environ)

Les + : Propreté, chambre de bonne taille avec belle hauteur sous plafond, salle de bain privative, bouteilles d’eau, personnel très agréable, nombreuses prises, Wifi performant, agréable espace lounge au rez-de-chaussé, idéalement située à deux pas du Night market.

Les – : notre chambre était située au 4ème et il n’y avait pas ascenseur (appelez nous #TeamFlemmards).

Réservez votre hébergement : Vientiane  

Où manger ?

  • Night Market : Le long du quai Fa Ngum, de nombreux stands de nourriture vous permettrons de vous rassasier. Même si nous avons vu surtout des brochettes, d’autres stands vous proposent des plats lao ou de la western food.
Exemple : Tarmjai
  • Noy’s Fruit Heaven : Adresse repérée sur les blogs, nous sommes allés y petit-déjeuner un matin. Les produits sont frais, et délicieux, et l’accueil agréable. Nous avons opté pour une omelette, des veggie springs rolls et un café glacé (63 000LAK à deux, soit environ 6,3€). Une bonne étape pour se mettre en jambe pour la journée.

C’est où Heng Boun Rd. | Ban HaysokVientiane 0100, Laos

  • Dhaka (restaurant): Le soir précédent, nous avions repéré ce restaurant Indien. Nous ne pouvons que vous recommander l’adresse qui propose des spécialités Indiennes et Bengalis, les plats sont absolument délicieux, pleins de goûts et d’épices douces. Et le service adorable. Nous en avons eu pour 61 000 LAK à deux (soit environ 6€) 

C’est où ? Quai Fa Ngum, Vientiane

  • Banneton : Comme à Luang Prabang, vous trouverez la boulangerie Banneton, qui propose de délicieux croissants à la Française. Les prix sont un peu élevés, mais la qualité est au rendez-vous et vaut largement le plaisir !

C’est où ? Rue Nokeokoummane, Vientiane

  •  Banleo : Le charme de ce petit restaurant réside à la fois dans son aspect de cabane de jardin et dans le sourire de son couple de propriétaires. Nous y avons petit déjeuné d’un fromage blanc aux fruits et d’une formule petit déjeuner. Nous en avons eu pour 59 000LAK à deux (soit environ 5,9€). 

Pour conclure : Vientiane ou pas ? 

Pour être honnête, on a hésité à rayer la capitale Laotienne de notre itinéraire, car il ne semblait pas y avoir grand chose à y faire. Pourtant, cette ville là a une Histoire, et l’exposition de la COPE nous semblait un incontournable de notre visite au Laos. Ainsi, même si nous ne sommes pas restés longtemps, nous sommes heureux de lui avoir accordé une chance, car elle a su très agréablement nous surprendre. Comme nos précédentes étapes au Laos, la capitale ne fait pas exception, on se sent au calme, pas pressé, et il règne une vraie douceur de vivre. On a été très bien accueillis, les rues ne sont pas bruyantes et angoissantes, et il y a de l’animation quand vient le soir. Je m’y suis sentie vraiment bien, apaisée, et je trouve qu’il serait dommage de passer à côté.

Advertisements

6 thoughts on “[Laos] Vientiane, une capitale à l’image du pays !

Add yours

  1. Ah le Mekong… rien que le nom fait rêver. Tant de films l’évoquent.
    C’est bien les endroits qui surprennent alors que les critiques sont tièdes. Ne pas s’y fier.
    C’est toujours incroyable ces temples et ces Buddhas.

    Like

    1. Je me suis sentie émue quand j’ai vu le Mékong à Luang Prabang ! On a suivi le fleuve tout au long de notre séjour et on a adoré les coucher di soleil sur ce fleuve si mythique ! Oui globalement on a été agréablement surpris par tout le Laos, et les gens ont été adorables avec nous à peu près partout ! Oui les temples ont été nos refuges aussi, on est heureux d’être en terres bouddhistes !

      Like

    1. Ah oui Luang prabang est une très belle ville et ses alentours sont magnifiques. Vientiane est bien plus … vide. Mais je pense que c’est le fait d’en avoir entendu des choses peu flatteuses qui a fait qu’on a été agréablement surpris. J’ai aimé son calme la journée et son énergie le soir !
      Merci beaucoup pour tes messages, ça me met du baume au cœur !

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: