[Laos] Vang Vieng, le paradis naturel retrouvé ?

Question de radinerie mais aussi pour arriver tôt à Vang Vieng, nous sommes partis de Luang Prabang par le mini van de 6h du matin, venu nous chercher à notre hôtel (100 000 LAK, les autres, partant plus tard, étaient au moins 15 000 LAK plus chers).

Rien à signaler pour ce trajet, si ce n’est des virages brutes et des routes pas franchement terminées. Ah si, et des paysages à couper le souffle de beauté. C’est vallonné, vert, aux vallées champêtres. Rien que le chemin, malgré des tournants portant sur le cœur, vaut la peine. Ne faites pas ce trajet de nuit, d’une part parce les paysages sont à ne pas manquer, et d’autre part car la route est dangereuse.

Vang Vieng, la beauté tourmentée

Vang Vieng a connu une histoire compliquée. Il y a encore 5 ans, la ville était connue comme un paradis de la drogue, où les overdoses étaient légions, et où tous les cafés vendaient des substances illicites. En 2012, devant l’ampleur des dégâts et le nombre de morts (si, si !), le gouvernement a mis un grand coup de pied dans la fourmilière, fermant de nombreux bars et pénalisant drastiquement le commerce et l’utilisation de la drogue. Aujourd’hui, si, surement, le commerce continue sous le manteau, les bars affichent désormais une tenue irréprochable, ou alors ils sont discrets. Je n’aurais pas mis les pieds dans la Vang Vieng d’avant 2012, mais j’ai beaucoup aimé cette de 2018.

 

Que faire à Vang Vieng ?

Tham Phu Kham Cave & Blue lagon

Cet endroit est l’un des plus connus aux alentours de Vang Vieng, et l’on n’en dit pas que du bien. Pour tout dire, j’ai surtout lu du négatif. Situé à 7km à l’Ouest de Vang Vieng, le lieu comprend deux attractions majeures : la Tham Phu Cave, et une piscine naturelle aux eaux turquoises, le blue lagon.

  • Tham Phu Cave

Nous sommes arrivés sur place à 8h et avons commencé par la visite de la cave. Vous pourrez emprunter une lampe (10 000 LAK), et à moins d’en avoir une sur vous, c’est indispensable. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi demander un guide (50 000 LAK). L’escalier menant à la grotte est abrupte et parfois glissant, attention en montant.

Une fois dans la grotte, nous étions absolument seuls. Partez à l’aventure dans cette grotte impressionnante, prenez le temps que vous voulez. Attention quand même, il y a des flèches vous indiquant le sens de la visite mais pas de chemin balisé, vous ferez parfois un peu d’escalade sur des pierres glissantes. Toutefois, je vous rassure, si vous n’avez pas de souci physique particulier, c’est complètement faisable, j’y suis bien arrivée !

Nous avons dû y rester une bonne demi-heure, peut être plus, à nous extasier sur la hauteur sous plafond et l’admirable décoration de stalactites et stalagmites. J’avais entendu parler de grosses araignées tapies sur les parois … on en a en effet croisé une assez grande, mais toute en pattes, du coup, pas trop de panique. Éclairez quand même les parois où vous posez vos mains, ça serait dommage de les aplatir ahah.

Quand nous sommes ressortis, du monde affluait déjà. Nous étions vraiment très contents d’être venus tôt, d’avoir profité de la grotte en silence et sans marcher sur d’autres touristes.

  • Blue lagon

Lorsque nous sommes redescendus, l’endroit paisible une heure plus tôt s’était transformé en parc d’attraction bruyant. Des centaines de personnes vêtues de gilets de sauvetage avaient envahi l’endroit. Toutefois, ils se concentraient sur la première partie de la piscine, là où l’on saute dans l’eau depuis les arbres. De l’autre côté du pont, j’étais tranquille, et j’ai pu faire quelques longueurs dans une eau fraîche, vivifiante et presque complètement propre. Un pur moment de bonheur. Lorsque les gilets de sauvetage ont commencé à envahir cette partie du bassin, nous avons plié bagage. La morale de cette histoire est de venir tôt, sinon le lieu perd complètement son charme. Je dirais qu’après 10h du matin ce n’est plus la peine.

Avant (8h du matin)
Dans ma partie du bassin (à 9h30)
Après (vers 10h30 …)

Vous pourrez utiliser l’affreux toboggan autant de fois que vous voudrez pour 10 000 LAK (tout argent est bon à prendre).

Tarif entrée pour lagon & cave : 10 000 LAK (location lampe torche : 10 000 LAK)

Tham Jang Cave

Située à environ 1km au sud du centre ville, cette cave est accessible via un pont payant (2000 LAK aller-retour) passant au dessus de la Nam Song. Nous voulions la visiter en fin de journée, mais en passant par un chemin nous permettant d’éviter le pont payant, chemin qui semblait avoir été fermé … Ne nous avouant pas vaincu, nous avons essayé en coupant par la foret, en garant les scooters. Nous venions de rencontrer un couple qui cherchait également cette cave et qui nous a suivi. Sauf que … les fourmis rouges grouillant sur le chemin auront eu raison de nous, ça mord fort ces petites bêtes ! On a donc renoncé.

C’est le lendemain, de bon matin (enfin vers 10h30), que nous avons chaussé nos baskets (et nos tongs), afin de visiter cette fameuse cave connue pour avoir servi de refuge lors de l’invasion  Chinoise au 19ème siècle.  Et cette grotte, à laquelle on accède par un escalier assez raide (mais on commence à avoir l’habitude), fait son petit effet. A la différence de Tham Pu, celle-ci a été complètement aménagée, avec petit chemin de bois et lumière le long de celui-ci. Si la hauteur sous plafond est moins époustouflante, la longueur de cette grotte et les magnifiques stalagmites et stalactites font leur effet. Une très belle visite encore une fois.

 

Il y a une sorte de toute petite piscine naturelle accessible à côté de la cave. Je n’ai pas tenté d’y glisser mes orteils, le lieu était vraiment trop petit. Il était toutefois surprenant de voir quelques jeunes locales s’y laver les cheveux, profitant d’un bain tout habillées. J’ai cru comprendre à force de les voir faire, que les filles profitent généralement de leurs baignades pour se laver les cheveux. D’une pierre deux coups, malinx le lynx.   

 

Heures d’ouvertures : 8h -16h. Et en semaine elle ferme entre 11h et 13h.

Tarif : 15 000 LAK l’entrée de la cave + 2000 LAK le passager aller / retour sur le pont de bois

Pha Ngeun Viewpoint

Situé non loin de la Tham Phu Cave, ce point de vue est à ne manquer sous aucun prétexte (bon, sauf si vous avez des problèmes de santé). Bien moins fréquenté que la cave voisine, il vous promet une montée d’escalier parfois acrobatiques et souvent très rudes, jusqu’à un sommet qui offre une vue époustouflante sur la vallée alentour. Au bout d’environ 400 mètres de montée, un premier point de vue vous permettra de reprendre votre souffle (c’est là qu’on a fait une vidéo d’anniversaire pour mon Papa, je valide ce chouette arrêt).

Point de vue à mi parcours

Arrivés au bas du mont vers 10h45, nous sommes parvenus au sommet vers 11h30, en ayant fait quelques pauses (soit environ 45min).

Le chemin est plutôt ombragé, ce qui permet une ascension pas si difficile, il faut juste des bons genoux, des mollets costauds et de l’eau (parce que quand même, on sue) ! Et ça vaut clairement le coup.

Déjeuner sur la rivière

Près de la rivière, sur l’autre rive, vous trouverez une kyrielle de petits stand-restaurants, vous permettant de contempler la rivière, dans une position complètement lounge. Nous étions quasiment seuls à midi, et avons profité de cet endroit apaisant pour déjeuner (j’ai mangé des spaguettis !!!), nous reposer (dormir) et lire sans nous préoccuper de l’heure. Au Laos, on a la sensation que tout va moins vite, que l’on peut prendre le temps sans culpabiliser, le slow travel dans ce pays est une évidence !

Boire un verre au Smile beach bar

Ce bar est situé au sud de Vang Vieng, sur la rivière Nam Song. Vous prenez votre boisson, vous choisissez votre cottage et votre hamac, ou votre “sun bed”, et vous avez une heure pour ne rien faire d’autre que de siroter en vous assoupissant. Un endroit absolument idéal pour décompresser, et piquer une tête dans la rivière qui la borde. Sachez toutefois qu’il n’y a que peu de fond, et qu’à cet endroit le courant est assez fort.

Voyager c’est trop dur, ne le faites pas !

Une boisson vous donne droit à une heure dans un hamac, 3 boissons vous donnent le droit à “beaucoup d’heures” (on ne sait pas combien). On est resté plus d’une heure et personne ne nous a fait payer les 10 000 LAK d’occupation illégale de hamac promis mais méfiez-vous quand même.

Barboter dans la rivière Nam Song 

En amont du Smile beach bar, il est possible de barboter dans la rivière fraîche, délicieuse et ce dans un décor de rêve. Il n’y avait que des locaux, pêchant, se baignant, se lavant les cheveux. L’endroit n’est pas fréquenté par les touristes qui vont plutôt au niveau du bar qu’ici. Pourtant c’est idéal pour se rafraîchir (et voir passer les nombreux kayaks).

Nous avons également trouvé un lieu qui ressemble à une sorte de plage, à environ 3km de la ville et noté “beach” sur maps.me. Hélas c’est l’endroit où les groupes viennent s’embarquer en kayak et ça n’arrête pas, donc question tranquillité on repassera. Toutefois, situé au pied des montagnes karstiques, le décor est magnifique et pittoresque. De l’autre côté du pont de bambou, vous trouverez un bar-restaurant. Et ce qui m’a le plus marqué ici ce sont ces petits cottages qui ont été construits sur le terrain qui borde la rivière, car ils semblent abandonnés et à la fois relativement récents, avec une salle de bain moderne. C’est tellement dommage !

 

Scooter ou vélo ?

Nous devions louer un vélo le jour où nous sommes allés visiter la Tham pu cave et le viewpoint car ils ne sont pas si éloignés de la ville. Mais compte tenu de l’heure à laquelle nous sommes partis de la guesthouse et voulant arriver vraiment tôt au lagon, nous avons finalement opté pour un scooter semi automatique (50 000LAK – 5000 LAK d’essence). Nous ne regrettons pas.

Toutefois, si vous avez l’envie de prendre le temps, le vélo est une bonne option malgré des chemins chaotiques. Nous avons comparé pas mal de loueurs de vélos : nous en avons trouvé entre 15 000 et 25 000 LAK (la journée, supplément pour 24h). La différence de prix avec un scooter pour deux n’étant pas énorme, notre flemme ne nous a pas coûté un bras !

Où loger à Vang vieng ?

Nam song garden

Lorsque nous sommes arrivés, nous n’avions rien réservé, seulement coché quelques endroits qui nous plaisaient bien. Ayant été déposé côté Nord du centre ville, nous avons cherché notre hébergement dans le coin. Après deux échecs (trop chère, complet), la troisième tentative fut la bonne. Nous avons posé nos bagages chez Nam Song garden. La chambre double est à 100 000 LAK la nuit, avec le petit déjeuner (environ 10€).

Les + : La vue sublime sur les montagnes karstiques depuis la chambre N°5, aucun vis à vis, un tout petit balcon, un personnel féminin adorable, possibilité de faire sa lessive (50 000 LAK/kg), la terrasse avec vue sur les montagnes, le petit déjeuner compris dans le prix, un endroit très convivial dans lequel on s’est senti très bien.

Les – : La salle de bain rustique

Où manger ?

Bearlin

En revenant du viewpoint, nous nous sommes arrêtés dans un petit restaurant, Le Bearlin. Il était d’ailleurs visible du sommet du mont Pha Ngeun avec son petit lagon turquoise à ses côtés. Nous avons opté tous les deux pour un curry au tofu et son steam rice. Un délice. Ça faisait longtemps que je n’avais pas mangé quelque chose d’aussi savoureux. Nos plats étaient à 25 000LAK (soit 5€ à deux).

Gary’s irish bar

Tenus par de vrais Irlandais, le bar-restaurant propose une carte courte mais efficace de plats occidentaux et Lao à des prix raisonnables. Nous avons opté pour un veggie burger (29 000 LAK) et un pad Lao (25 000 LAK), tous les deux copieux, généreux et délicieux. Les deux plats nous ont ravis (les frites sont faites maison, et j’adore les frites faites maison), à tel point que nous avons pris un banana split en dessert, cédant à la gourmandise (15 000LAK). Nous avons en avons eu pour 69 000LAK (6,90€ à deux). 

Pour conclure

Vang Vieng a gardé un côté quelque peu festif, le soir il y a de la musique forte de partout, et très touristique. D’ailleurs, malgré des cottages qui semblent abandonnés à plusieurs coins de la ville, et de nombreux terrains et maisons en vente, ça continue de construire avec entrain un peu partout.

Malgré cela, j’ai trouvé la ville tranquille. Nous hésitions sur le nombre de jours, et finalement nous avons prolongé d’une journée, simplement pour continuer à profiter de ce cadre d’une beauté pittoresque, et de la vue sur les montagnes. Si vous aimez les grottes, les paysages constitués de pics karstiques, les sports nautiques, et les villes tranquilles et relaxantes, alors n’hésitez pas à poser votre sac quelques jours ici.

Advertisements

14 thoughts on “[Laos] Vang Vieng, le paradis naturel retrouvé ?

Add yours

    1. Avec grand plaisir ! j’éssaie de transmettre des ressentis mais c’est subjectif, au moins les choses à faire et les prix, ce sont des points pratiques ! En tout cas, je recommande le Laos, ce petit pays est plein de trésors naturels !

      Liked by 1 person

  1. C’est magnifique cet endroit ! Je ne savais pas que c’était une ville sous l’influence de la drogue je suis bien contente qu’elle redevienne apaisée et tranquille comme tu l’as ressenti .. même si les soirées festives sont toujours présente mais ça peut être agréable ! On relâche la pression! si un jour j’ai l’opportunité d’aller au Laos j’espère y faire un petit tour ! Merci pour cette découverte !

    Like

    1. On ne savait pas non plus et heureusement que ce n’est pas ce visage là que l’on a vu. Nous on a vu des gens qui voulaient se relaxer et beaucoup de Coréens venus faire tout plein d’activités. Et des paysages qui nous ont mis des étoiles dans les yeux ! Merci pour ton message !!!!

      Liked by 1 person

  2. En fait vous vous posez quand même.
    Comme je lis tout à la suite. J’ai l’impression que vous bougez tout le temps.
    C’est fou l’invasion de certains endroits.
    Le drink en hamac : le pied, ainsi que les barbotages et les vues sublimes ! Je valide.
    Mais les araignées… brrrrrrrrr.

    Like

    1. Oui ça le hamac, on apprécie beaucoup § Alors oui on essaie de se oser mais là ça fait une semaine qu’on a pas dormir plus d’une nuit au mm endroit et ça pèse. Là on se prend actuellement des petites vacances dans le voyage car ça fatigue !!!

      Like

    1. Le hamac c’est le sport national ici ! Oui le cinéma me manque un peu mais je me suis complètement déconnectée des sorties pour pas du tout y pense 😉 Belle journée, merci pour votre passage ici !!

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: