[Etats Baltes] Estonie – Visite de la ville universitaire de Tartu

Nous avons quitté notre nid douillet du Parc National de la Gauja, pour nous diriger vers le dernier des trois états baltes, le plus au nord : l’Estonie. Notre première étape dans ce pays fut la jolie petite ville universitaire de Tartu, à l’est du pays. 

Avec plus de 100 000 habitants, Tartu est la seconde plus grande ville d’Estonie après sa capitale, Talinn. Elle en est la capitale universitaire et se proclame bien volontiers sa “capitale spirituelle”. 1/7ème de ses habitants sont des étudiants, ce qui lui apporte un certain dynamisme.

Nous n’avions qu’une après-midi pour visiter la ville dans ses grandes lignes, mais vous pourrez y passer 2 jours aisément, en prenant votre temps et en visitant ses musées et ses monuments. Lorsque nous y sommes allés, un lundi, nombre de bâtiments étaient clos.

  • Rendez-vous à l’office du tourisme ( Hotel de ville)

Et demandez leur une carte de la ville, qui vous permettra de visiter les essentiels en quelques heures grâce à un parcours pré-rétabli. Cette carte nous a été donnée par notre hôte mais elle est également distribuée à l’office du tourisme située dans l’Hotel de ville.

Tarif : Gratuit

  • Partir à la recherche des statues

Tartu est fameuse pour ses diverses statues qui s’éparpillent dans la ville, de la plus célèbre située sur la place de l’Hotel de ville, les étudiants enlacés, à la plus étrange : un bébé nu de la taille d’un homme tenant par la main un homme nu de la taille d’un bébé. Vous en trouverez des dizaines, cachées dans les parcs, ou exhibées sur les places.

Tarif : Gratuit

  • S’arrêtez sur la place de l’hôtel de ville

La place de l’hôtel de ville est encadrée de superbes édifices, dont l’Hôtel de ville à l’architecture d’inspiration néerlandaise, surmonté d’un beffroi et d’une girouette. C’est ici que vous trouverez l’office du tourisme. Prenez le temps d’observer la vie qui s’écoule, surtout en été où les terrasses des restaurants sont bondées.

Tarif : Gratuit

  • Se balader sur Toomemagi

Toomemagi (la colline de la cathédrale), à l’ouest de l’Hôtel de ville faisait office de bastion depuis le 6ème siècle environ. Arpentez ses allées verdoyante, arrêtez vous prendre un café dans sa jolie rotonde ouvert l’été et empruntez les ponts de l’Ange et le pont du Diable.

Pont de l’ange -Toomemagi

Tarif : Gratuit

  • Musée de l’histoire de l’université

Située sur Toomemagi, les ruines majestueuses de la cathédrale gotique devraient vous saisir, elles ont en tout cas fait une très forte impression sur nous. C’est là que vous trouverez le musée de l’histoire de l’université qui siège dans sa partie rénovée. Encore une fois, nous n’avons pas pu y pénétrer car l’endroit est fermé le lundi (Jean Michel pas de chance), mais nous avons admiré à loisir les magnifiques ruines de briques rouges.

Tarif : Entrée du musée à 4€/adulte et 3€/enfant

  • Chercher la pierre sacrificielle

Lorsque vous vous baladerez sur Toomemagi, cherchez la pierre sacrificielle. Pendant la période païenne, des offrandes étaient déposées dans la cavité creusée dans cette pierre, cette pratique persiste encore aujourd’hui, puisqu’il y avait quelques piécettes disposée dessus lors de notre visite. En face de cette pierre, se dresse un joli parapet naturel connu sous le nom de colline aux Baisers.

Tarif : Gratuit

  • Eglise luthérienne saint jean

Hélas ! Nous n’avons pu monter les 130 marches pour parvenir à son clocher culminant à 30m et admirer la vue panoramique sur la ville car celle-ci est fermée le lundi & mardi, et non pas car nous sommes des feignasses. Si vous en avez l’occasion, n’hésitez pas ! Cette église de briques rouge date de 1323, mais elle a été détruite par les bombardements soviétiques en 1944. La rénovation complète a été achevée en 2005. 

Tarif : 5€/adulte – 4€/enfant

  • Ballade le long d’Emagoji

La paisible Emagoji  s’écoule tranquillement à l’Est de la ville. N’hésitez pas à vous balader le long de ses quais aménagés, vous y trouverez des balançoires mais aussi quelques cafés qui s’animent en soirée.

Tarif : Gratuit ( sauf si vous prenez un verre !)

  • Boire un verre au Pussirohukelder

Installée sous Toomemagi, cette brasserie troglodyte est particulièrement impressionnante avec sa voûte de 10 mètres de hauteur. Les serveuses sont vêtues d’habits traditionnels, la carte vous propose des spécialités Estoniennes et de grosses chopes de bières sont accrochées un peu partout. Un must do ! 

Il y a de autres nombreuses activités, comme le musée des Cellules du KGB, les jardins botaniques de l’université, le musée d’art de Tartu et j’en passe. Suffisamment pour ne pas s’ennuyer !

Si nous avons eu le temps de la découvrir seulement superficiellement, une demi-journée ne fut pas suffisant pour visiter musées et monuments (surtout que nous y étions un lundi, et que la plupart des monuments sont fermés le lundi, n’est-ce pas Jean-Michel-je-me suis-pas-renseigné).

Toutefois si, comme nous, vous vous y trouvez un lundi, disposez de peu de temps (et/ou avez la flemme), une demi-journée bien sportive et bien rempli vous permettra de suivre un grand parcours à travers toute la ville et son histoire sans vous sentir frustrés.

Infos utiles :

  • Parking :
    • Garer sa voiture dans la ville est relativement facile.
    • Le système tarifaire est divisé en deux zones. Nous avons payé 10€ pour 24h.
    • Le stationnement est gratuit le weekend, durant leurs vacances scolaires, ainsi qu’entre 18h et 8h.
    • Vous pouvez payer aux bornes en cash ou en CB, ou payer votre stationnement en ligne avec votre mobile : http://www.parkimine.ee/
  • Musées & Monuments : il faut savoir qu’un grand nombre de monuments et de musées sont fermés le lundi & le mardi. Renseignez-vous auparavant.

Bed : Konrad Old Town ApartHotel

Nous avons réservé notre hébergement à Tartu la veille et avons ainsi bénéficié de tarif préférentiel.

  • Emplacement: Notre appartement était situé en plein centre de la vieille ville, emplacement absolument idéal et l’accueil fut des plus agréables.

  • Equipement : Les appartements sont bien équipés, et nos hôtes nous ont bien pourvus en documents (cartes etc …) pour visiter la ville. Sur les toits, vous pourrez accéder à des terrasses ouvertes à tous, idéal pour boire un verre en fin de journée, au soleil.
  • Un conseil toutefois : si vous avez le choix, ne prenez par l’appartement 1, situé au rez-de chaussée. En effet, il est sombre. De plus, les grandes fenêtres donnent directement et respectivement sur la rue et sur la cour, interdisant toute possibilité de se balader en tenue légère sauf si l’on est exhibitionniste, mais, hélas, nous ne le sommes pas.

Sur Booking : Konrad Old Town – 44€ la nuit ( en semaine / fin mai)

 

Connaissez-vous l’Estonie ?

Etes-vous tentés par un roadtrip dans les Pays Baltes ? 

 

Advertisements

One thought on “[Etats Baltes] Estonie – Visite de la ville universitaire de Tartu

Add yours

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: