[Philippines] Cébu étape 2 : la capitale, Cébu City

Nous sommes partis de notre nid douillet de Malapascua vers 11h pour rejoindre Cebu City. Ce ne fut encore une fois pas si simple …

Et un Jeepney, un !

Arriver à Cébu City en venant de Malapascua

  • De Malapascua à Maya : réussir à monter dans un bangka

Arrivés à pieds sous le cagnard au petit port/plage de l’île vers 11h20, on nous a demandé d’attendre. A 12h, on nous a expliqué qu’il n’y avait pas assez de passagers, et qu’il faudrait payer 250 PHP/pers ou attendre. Avant que l’on ait fini de réfléchir, on nous a demandé de nous rasseoir et d’attendre encore. Finalement nous avons pu embarquer quelques minutes plus tard pour 200 PHP (le ticket est à 100 normalement), en compagnie de deux messieurs et d’un scooter. Ayez de petites coupures car vous devrez aussi payer pour le petit bateau (20 PHP) qui vous amène au gros (en revanche, pas de frais de terminal à Malapascua). Le dernier bangka étant à 14h, on vous conseille de vous y prendre un peu à l’avance, vous n’êtes pas à l’abri d’une suppression de bateau et affréter un bangka pour vous seul ne sera vraiment pas donné.

45 minutes de traversée tranquille plus tard nous arrivions à Maya Old Port.

  • De Maya à Cébu City – Station Nord

A l’aller nous sommes venus en mini van. Cette fois-ci nous ne voulions pas passer 3h avec nos sacs sur les genoux et étions bien décidés à prendre un bus Ceres Line (bus officiels de Cébu).Pour prendre un Yellow bus comme les appellent les locaux (parce qu’ils sont jaunes hein) , vous devez vous rendre à la station de bus de Maya, située du côté de Maya New Port, à environ 800 mètres de Maya Old port.

A peine débarqués sur la terre ferme que plusieurs gentils messieurs se sont proposés 1- de monter dans un mini van, 2- de nous emmener en moto jusqu’à la station de bus. On a dit qu’on aimait bien marcher et ils n’ont pas tellement insisté, et nous ont montré le chemin. Je les aime franchement bien ces Philippins ..!

Nous avons donc fait une petite ballade dans les chemins de campagne de Maya pour arriver à la station de bus. Là il y avait un bus tout seul, et il allait à Cébu. Alléluia. Nous sommes montés dedans et sommes partis environ 5 minutes plus tard. On était confortablement installés et heureusement car si le mini van a mis 3h, ce bus en a mis 5 pour rallier la station nord de Cébu City.  En fait ce n’est pas un bus mais un taxi ce machin, il s’est arrêté toutes les 4 minutes environ pour prendre des gens qui levaient la main dans la rue, parfois à 20 mètres l’un de l’autre. Ça serait cool qu’ils se mettent au concept de l’arrêt de bus …

Si vous me demandez s’il vaut mieux prendre un bus ou un mini-van, je n’ai pas de réponse. D’après mon étude comparative, cela dépend de ce que vous cherchez. Le bus est moins cher de 5 PHP (billet Maya-Cébu: 195 PHP), plus long de 2h, mais vous pouvez mettre votre sac en soute et vous installer plutôt confortablement.

De la station de bus à notre logement : nous avons réservé un appartement dans Cébu Downtown, le centre ville. Après un saut au supermarché proche de la station de bus (on a acheté des spaghettis !!!), nous étions fatigués et moi atteinte d’une migraine explosive, et la solution de facilité fut de sauter dans un taxi avec un compteur. Nous en avons eu pour 120 PHP pour 4 km, notamment à cause d’une circulation dense à cette heure de pointe et de feux rouges interminables.

Encore une fois, le voyage fut long et fastidieux. Mais nous sommes arrivés à destination entiers, et le voyage en bus est agréable (sauf sur la fin quand vous arrivez dans l’agglomération de Cébu en plein embouteillage) car les paysages sont plutôt jolis et beaucoup de gens vous saluent sur le passage !

En route pour Cébu City …

Ce que nous avons visité à Cébu City

Nous n’avions qu’une journée à Cébu mais nous savions déjà que nous n’allions pas y faire grand chose. La flemme ? La chaleur ? Les deux ? Peut être bien. En une demi-journée nous avions visité ce que nous voulions à savoir :

  • La basilique de l’Enfant Saintbasilica Minore del Santo Niño)

Les Philippines ont une Histoire liée à celle des grandes conquêtes menées par l’Europe et particulièrement l’Espagne. Magellan se mit au service de l’Espagne (il est lui même Portugais) et aborda enfin aux Philippines lors de son tour du monde (c’était déjà en vogue le bagpack). Il fut le premier Européen à y mettre les pieds. La christianisation commença. En effet, ça se remarque très vite, les Philippins sont des catholiques fervents et très pieux.

Cette basilique remarquable, avec son cloître verdoyant datant du xvie siècle, est la plus ancienne église du pays. Elle a été construite à l’endroit où l’image du « Santo Niño », une sculpture représentant l’Enfant Jésus, fut trouvée par les fameux explorateurs espagnols en 1565. Partiellement détruite lors du tremblement de terre de 2013, celle-ci a été reconstruite.

On s’est trouvé un peu cons lorsque voulant visiter la chapelle nous nous sommes mis dans la file d’attente. Les fidèles ont tous mis la main sur la vitre, fait leur prière et leur signe de croix quand nous voulions simplement faire une photo de l’icône de l’enfant saint. Finalement on a fait comme eux, et laissé tomber l’appareil photo. Après les temples, nous voici dans les Eglises. A bientôt dans les mosquées.

Tarif : Gratuit

  • La croix de Magellan

On pourrait s’attendre à ce que les Philippins rejettent cette période de colonisation espagnole qui a duré trois siècles mais c’est plutôt le contraire. Il semble qu’ils s’accordent à penser que cela leur a permis d’obtenir une certaine unité dans l’archipel. Les missionnaires espagnols ont convertit la plupart de la population au christianisme et fondé des écoles, des universités et des hôpitaux à travers les îles.

Lorsque vous sortez de la basilic, vous pourrez voir “la croix de Magellan”, une réplique en bois de celle érigée le par les explorateurs portugais et espagnols à leur arrivée sur l’île de Cebu comme le souhaitait Magellan. Elle est placée au sein d’une chapelle. Il n’y a pas grand chose à voir mais c’est un important site historique et religieux pour les locaux.

Tarif : Gratuit

  • Le fort San Pedro

Si vous ne visitez qu’un monument à Cébu, vous pouvez choisir celui-ci, assez emblématique de la ville. Il s’agit d’une fortification construite en 1565 par les conquistadors Espagnols et commandé par Miguel López de Legazpi. Le fort est resté sous contrôle espagnol jusqu’à la cession des Philippines aux Etats Unis en 1898. Pendant la seconde guerre mondiale, il a été occupé par les Japonais. Désormais le fort est un lieu touristique, dans lequel vous pourrez voir une exposition de photos anciennes de Cébu City notamment. Il ne vous faudra que peu de temps pour en faire le tour, le lieu n’est pas bien grand. Outre l’aspect historique, nous avons surtout aimé l’ambiance calme et détendu de ce lieu bien verdoyant, et ses nombreux bancs (parce que quand il faut chaud on s’assoit tous les 3 pas nous).

Tarif : 30 PHP

  • Plaza de la independancia 

Ce parc situé en face du Fort San Pedro a reçu divers noms selon les dominations et les gouvernements. Un panneau explicatif à l’entrée vous en apprendra plus sur son Histoire. Arboré, il est un havre de paix au cœur de la sémillante Cébu. Et c’est dans ce jardin que vous trouverez le monument de l’indépendance, grande colonne blanche trônant en son sein. Nous on l’a aimé car il y avait plein de bancs ( je vous ai dis que quand il fait chaud on s’assoie tous les 3 pas?).

On y va ou pas ?

Pas de “Où manger” car nous avons préparé nos repas. En effet, nous avons trouvé sur Booking un appartement avec cuisine et en avons profité pour faire quelques courses, moins par souci d’économie que pour le plaisir de se faire à manger. Pas non plus de “Où dormir” car cet appartement n’est pas forcément la meilleure option, il n’est ni vraiment super propre ni particulièrement agréable (notamment pour un couple= avec ses lits superposés. D’autant qu’il ne s’agit pas d’un appartement entier mais d’une chambre privée dans un appartement. C’est un peu de la colocation en somme (750 PHP-12€ la nuit). Cébu city, est ce que l’on y va ? Je ne saurais trancher cette réponse. Nous avons été écrasés par la chaleur citadine, et l’on commence à fatiguer des visites après plus de 4 mois de voyage. Nous nous sommes donc contentés d’une petite zone à visiter, qui nous a plu mais n’est pas représentative de cette très grande ville. Il y fait chaud, le centre ville n’est pas réellement charmant (comme beaucoup de villes Asiatiques) mais cela permet aussi de prendre le pouls du pays, et de voir autre chose que ses plages paradisiaques. Si vous y passez avant de prendre un avion ou un bateau, il peut s’avérer intéressant de s’y arrêter quelques heures.

Et vous, avez-vous déjà visité Cébu City ? Y êtes vous passé en transit ? Vous vous y arrêteriez ?  

 

Advertisements

4 thoughts on “[Philippines] Cébu étape 2 : la capitale, Cébu City

Add yours

  1. Ce compte rendu ne m’a pas trop fait rêver. Toutes ces mini galères, ces voyages interminables, ces logements limites… Ça me stresserait beaucoup. Mais la vue est toujours sublime.
    Ici aussi nous sommes écrasés de chaleur avec envie de s’asseoir tous les 3 pas 🙂
    Mais… vous êtes pas rentrés là?

    Like

    1. Galère pas tant que ça, je trouve qu’on s’en sort pas mal. Toutefois, voyager peut être difficile avec tous ces transports, c’est pour ça aussi et surtout que je suis contente de rentrer. On rentre dans 10 jours, pour le 14 juillet ! S’il n’y avait pas toute cette organisation et ces transports c’est sur que le voyage sera bien moins difficile à vivre.
      Contents de savoir qu’on devrait avoir chaud en France !!
      Belle journée sous la chaleur !

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: