[Laos] Luang Namtha, une incursion dans le Nord.

Partis de Chiang Rai à 6h30, nous ne souhaitions pas prendre le slow boat pour Luang Prabang et comme le bus mettait environ 14 heures pour y parvenir, nous avons décidé d’ajouter une étape au voyage. Le trajet pour parvenir depuis la frontière nord à la petite ville de Luang Namtha (60 000kips) a été quelque peu rock n’ roll puisque le bus était particulièrement lent, avant de tout bonnement … s’arrêter.

Le fameux coup de la panne.

Le coup de la panne donc. Tout le monde est resté calme, et 2h plus tard un bus nous a récupéré, nous et nos bagages. Nous avions surement subit notre baptême Laotien, car les bus du pays sont assez réputés pour leurs pannes ! Vers 20h, nous arrivions pour poser nos bagages, passablement fatigués mais heureux (d’être arrivés).

De Huay Xai à Nuang Lamtha

                  Luang Namtha, une incursion dans le nord du pays.

Trek ou pas trek ?

Nous avions dans l’idée d’effectuer un trek dans la région, car la ville est connue pour compter nombre d’agences de trekking respectant les principes d’éco-tourisme. Les randonnées durent de 1 à 5 jours, à pieds, en kayak, ou encore à vélo. Mais nous y avons renoncé pour deux raisons en particulier : le prix des treks est assez élevé par rapport à notre budget journalier, et surtout, je n’étais pas très motivée. La flemme, comme on dit dans le jargon.

Que faire à Luang Namtha quand on ne fait pas de trek ?

Nous avons alors loué un scooter (80 000 kips / jour pour le notre) à notre guesthouse, la Zuela Guesthouse, pour visiter les environs à notre rythme. Et c’est une région magnifique, paisible, très tranquille que nous avons découvert.

Nous avons commencé par monter 175 marches pour atteindre le That Phum Phuk , situé à environ 6km de la ville. J’avais lu que celui-ci était payant, mais il n’y avait personne pour nous demander quoi que ce soit. La visite n’est pas franchement indispensable, la vue étant largement masquée par la verdure.

Nous avons poursuivi notre route au Sud Ouest de la ville, pour le plaisir de découvrir les paysages. La piste est parfois un peu compliquée et nous avons fini par faire demi-tour face à un terrain boueux. Mais en attendant, on a quand eu même de belles vues :

Ensuite, ce fut le fail. Nous avons voulu nous arrêter manger, juste en contrebas du That Phum Phuk. Ayant demandé si nous pouvions nous restaurer, ayant cru comprendre que oui, nous avons attendu, attendu, en regardant le paysage. Mais nous avons bien fini par comprendre que personne ne nous servirait quoi que ce soit, et nous sommes partis. Pour le coup, la team touriste n’a rien compris !

Ne soyez pas surpris, il arrivera, pour passer un petit bras de rivière que vous deviez passer sur un pont en bambou. Certains passent directement dans l’eau avec leur véhicule et en profite pour les laver !

Et puis, il y a des rizières, certaines encore vertes, d’autres déjà ramassées. Et il y a les champs où l’on plante. On ne s’en lasse pas de ces paysages.

Nous avons été méditer à l’ombre d’un autre stupa, le Wat Sama kee xay, en remontant vers notre guesthouse, l’un des rares dans lequel vous puissiez entrer. Certes, ça sentait un peu l’humidité, mais c’était sympa. Faites le tour, histoire de voir également le Bouddha couché.

Il y aussi une “waterfall” dans les environs, mais nous n’y avons pas été. Au lieu de cela, pour terminer l’après-midi, nous avons été faire un petit tour à la rivière, fréquentée uniquement par les locaux, et essentiellement des enfants .. bon, et un buffle qui prenait son bain. Je n’ai pas osé m’y baigner, mais qu’est ce que j’avais envie de les rejoindre, eux qui s’amusaient si bien !

Ça sera baignade pour tout le monde !
“Hey vous nous regardez là ? On va faire un salto arrière !”

Où loger ?

Le soir de notre arrivée, le taxi nous a déposé devant le nigth market, et face à celui-ci, se trouve la Zuela Guesthouse. Une jeune femme habituée du coin nous l’ayant recommandée durant le trajet, et l’ayant vu pas mal citée dans divers blogs, nous sommes allés frapper à leur porte. Nous avons opté pour la chambre avec lits jumeaux (qu’on a bien sur rapproché hein) à 80 000kips/nuit (environ 8€).

Les + : grande chambre, avec murs en briques, petite bouteille d’eau, eau chaude, salle de bain privative, prix très raisonnable, la guesthouse a également un restaurant, loue des scooters et vend des billets de bus.

Les – : Une petite odeur d’humidité dans les draps.

Réserver sur booking : Zuela Guesthouse

Où manger ?

  • Sur le night market : Nous y avons dîné le soir de notre arrivée d’une délicieuse “noodle glass salad” (15 000 kips le plat, soit environ 3€ à deux), un vrai régal. Le marché n’est pas très grand mais vous y trouverez forcément votre bonheur sur l’un des stands. Des femmes des villages voisins viendront tenter de vous vendre des bracelets et … de ce que nous avons cru être de l’herbe mais qui semblait plutôt être de l’opium vu que le coin est aussi connu pour ça. On s’est contenté d’un jus de banane et d’une bière ahah.

  • The bamboo Lodge : Ce restaurant propose de la cuisine “western” comme des pizzas, des pâtes et des burritos. Sa particularité est qu’il a été fondé pour aider les jeunes des villages voisins à apprendre à cuisiner mais aussi à parler anglais. Une bonne initiative. Et en plus nous nous sommes régalés de nos burritos ! Nous en avons eu pour 50 000 kips (soit environ 5€ à deux)    

  • The boat landing (environ 7km du centre, au sud) : Cet hôtel fait aussi restaurant. Nous avons posé nos fesses en bord de rivière, dans cet endroit calme et paisible pour déguster deux spécialités locales : un Khao Soi et un Ivy gourd Pho. Une cuisine laotienne savoureuse, et pas trop épicée, un régal. Ils proposent également des cours de cuisine et ont publié un livre de recettes. Nous en avons eu pour 40 000kips (soit environ 4€ à deux)

  • Zuela Guesthouse Restaurant : Nous avons pris nos deux petits déjeuners à notre hôtel qui propose un vaste choix de plats, de la baguette avec beurre/confiture aux spécialités locales. En moyenne, nous en avons pour 3,2€ à deux pour deux plats + boissons chaudes. Nous y avons aussi déjeuné d’un repas traditionnel le second jour, le Jeow, servi avec un sticky rice ( 20 000 kips, soit 2€ le plat).

 

Pour conclure, on y va ou pas ?

Nous, on y va ! Cette escale a été une bonne idée, car même s’il n’y a pas masse de choses à faire si l’on ne part pas en trek, les paysages sont beaux, et l’endroit donne envie de simplement prendre son temps. Se reposer, lire, plonger ses pieds dans la rivière et observer la vie. Tout simplement.

Concernant la population locale, ne soyez pas décontenancés si après la Thaïlande, ou le Myanmar, vous les trouvez franchement réservés, froids, voir parfois, clairement antipathiques. Il arrivera que la personne à qui vous demandez des tickets de bus soit affalée dans un fauteuil et ne vous adresse pas un mot. Ou qu’une autre vous fasse franchement la gueule en vous servant une boisson. Pas de panique, continuez à sourire, et ne prenez rien personnellement (et si vous êtes Parisiens, rappelez-vous comment nous accueillons les touristes !). En descendant plus au sud, l’accueil s’est globalement réchauffé avec même quelques pics de chaleur ! Et puis même au Nord, il y a toujours les enfants pour sourire !

Advertisements

7 thoughts on “[Laos] Luang Namtha, une incursion dans le Nord.

Add yours

  1. La nourriture a l’air délicieuse ! J’aime beaucoup ton dernier paragraphe, en effet il ne faut pas le prendre personnellement si les locaux ne sont pas souriants, c’est peut être dans leur nature ou peut être qu’ils ont passés une mauvaise journée, on ne sait pas 🙂

    Like

    1. Dans cette ville ils passaient tous de mauvaises journées ahahah ! Je suis la première à avoir du mal avec des gens pas sympas, mais j’ai préféré ne pas trop juger, et attendre de voir ailleurs comment ça serait.
      La nourriture Lao est plutôt bonne, mais finalement depuis Luang Namtha on a pas beaucoup mangé réellement typique !
      Merci pour ton message Aurore ! Très belle journée !

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: