[Myanmar] Mawlamyine, notre dernière étape birmane.

Nous sommes partis de Hpa-an par bus. Nous l’avons pris au bord d’une route comme nous l’ont indiqué les passants.

La Team Touriste en shooting

Demandez à votre guesthouse d’écrire le nom en birman pour demander aux gens où attendre et tendre votre pancarte aux chauffeurs de bus qui passent. Notre chauffard de bus (si, si !) a mis seulement 1h30 (contre 2 annoncée) pour nous acheminer à la station de bus de Mawlamyine.

Que faire à  Mawlamyine ?

Jour 1 : La route des pagodes

Nous sommes partis découvrir les pagodes du haut de la ville en début d’après midi. La plupart sont bluffantes et offrent une très belle vue la ville, notamment sur le fleuve Than-Lwin et les îles de l’ogre et du shampoing.

Dans les pagodes à ne pas louper, nous retenons :

La U-zina pagoda qui est la première sur la route des pagodes : la vue est très agréable, l’endroit très tranquille et un bassin plein de tortues achèvera de vous ravir.

La Kyaik Tan Lan Pagoda : tout simplement époustouflante. La vue comme la pagode en elle-même, elle ressemble à une mini Paya Shwedagon. C’est ici que nous avons fait une très sympathique séance photo avec de dynamiques et espiègles nonnes. N’hésitez pas non plus à visiter le petit monastère de teck en contrebas, les moines (très âgés) qui ont l’air d’y vivre, se feront un plaisir d’allumer les lumières pour vous faire découvrir les méandres du curieux temple.

Selfie time !

La Mahamuni Paya : ne ratez pas la paya la plus au nord, son magnifique bouddha devrait vous séduire. Il est sans doute l’un des plus beaux que nous avons pu voir, encadré de morceaux de miroirs admirablement agencés.

Au moment du coucher du soleil, deux chois s’offrent à vous : le regarder depuis La Kyaik Tan Lan Pagoda ou vous rendre au View Point situé derrière la U Khanti Paya. Nous avons opté pour la seconde solution, sans regret car la vue sur le fleuve Than-Lwin est très belle.

Voici quelques unes des plus belles pagodes mais il y en d’autres tout au long de la route, et qui méritent aussi le détour. Nous avons pris notre temps pour bien les découvrir et il nous aura fallu environ 3h.

Tarif : Toutes les pagodes sont encore en entrée libre – nous avons effectué quelques mini dons

Jour 2 : L’île du shampoing (appelée localement Gaungse Kyun)

Cette minuscule île se situe à l’extrême nord de la ville. On y accède par bateaux qui partent de la petite jetée située juste en dessous du Than-Lwin bridge.

L’île porte ce nom car, au 14ème siècle, c’est ici qu’avait lieu la cérémonie annuelle du lavage de la chevelure royale avec de l’eau de source. Aujourd’hui, il n’y a plus trop de cheveux sur l’île puisqu’il s’agit d’un monastère abritant essentiellement des novices et de jeunes nonnes. Cet endroit est atypique, hors du temps, original, dépaysant et calme, autant de bons arguments pour traverser le bras de rivière et venir en faire le tour, s’asseoir sur un banc, admirer les plantes de toute sortes et les jeunes moines qui vivent ici.

Nous y sommes restés plus d’une heure, et c’est le boat driver qui est venu nous chercher alors que nous (endormions) méditions devant Bouddha. Pas de risque de rester coincé là donc. Aucun moine ne nous a proposé de déjeuner avec eux (comme l’indiquait le Lonely Planet à qui il semble que l’on offre des repas un peu partout ahah), et il n’y a pas de restaurant sur la petite île, prévoyez donc de remplir votre estomac avant ou après.

Tarif : 2000K/pers aller et retour.

Jour 3 : L’île aux ogres et le grand bouddha couché, tu ne verras pas.

Nous avions prévu en ce matin du jour 3, de nous rendre à une vingtaine de kilomètres de la ville pour voir le plus grand bouddha couché du monde, puis de profiter de l’après midi pour fureter en scooter dans la grande île aux ogres située en face de Mwalamyine et qui lui est reliée par un pont. Hélas, l’insolation qui m’a attaquée en fin de jour 2, ne m’avait toujours pas laissée tranquille le jour 3, et c’est donc notre chambre d’hôtel que nous visitâmes, notamment son grand lit fort confortable et ses toilettes modernes.

Nous avons tout de même poussé jusqu’au centre commercial Ocean en fin de journée, situé à 2km à pieds de l’hôtel, pour glaner quelques vivres dont du fromage en tranchettes qui me faisait vivement envie. Je faillis défaillir dix fois en chemin, mais ça valait le coup car on voit pas beaucoup des comme ça en Birmanie.

Pour conclure

Pas de coup de cœur pour Moulmein. Sans doute dû au fait que notre hôtel était relativement loin du centre ville et que nous avons peut être manqué l’essence de la ville. Peut-être aussi la faute à cette journée de fatigue extrême qui m’a clouée au lit. Notre dernière étape birmane ne fut pas la meilleure malgré quelques très bons moments.

Note pour plus tard : Arthur a été malade à Mandalay. Moi à Mwalamyine. Je crois que les villes en M nous veulent du mal.

Où Loger ?

Pilon Pann Motel : Ayant entendu dire qu’il n’y avait pas beaucoup d’hôtels dans la ville et qu’il était préférable de réserver, nous avons laissé tomber nos plans d’aventuriers pour réserver la veille nos trois nuits au Pilon Pann Motel – à environ 23€/nuit.

  • Les plus : Grande chambre très haute de plafond, coin bureau, frigo, salle de bain moderne, bouteilles d’eau offertes, petit déjeuner servi devant la chambre, excellent WIFI, personnel adorable et très accueillant, l’hôtel loue des scooters (12 000K/jour) .
  • Les moins : Excentré du centre ville (mais proche de la rue des pagodes)

Réserver sur BookingPilon Pann Motel 

Où manger ?

  • En face de la U Khanti pagoda (sur la route des pagodes) : Nous avions faim et nous nous sommes arrêtés au premier petit restaurant en face de la pagode. Nous avons montré le mot birman pour « végétarien », Monsieur a réveillé Madame et nous avons ainsi dégusté une salade de riz absolument délicieuse. Dans ces cas là, on ne sait jamais trop ce que l’on va manger, mais c’est toujours bon ! Nous en avons eu pour 1000K à deux (soit environ 0,60 cts).
  • Night market : tous les soirs sur les rives de la Than Lwin se tient un night market. Une food court où vous pourrez déguster des brochettes, des noodles etc. L’endroit réunit aussi bien les locaux que les touristes. Ça vaut complètement le coup d’y manger un soir, pour l’ambiance. Nous en avons eu pour 4500K à deux pour deux plats (soit environ 2,72€)  et 700K (0,42 cts) pour des makis.
  • Stand de rue : En revenant de la petite shampoo island, nous nous sommes arrêtés à un stand de rue. Même procédé, nous montrons le mot birman pour « végétarien » et voici que nous arrive un sublime curry aux légumes. Un repas encore une fois délicieux, entourés de locaux (et pas de mal de ventre). Nous en avons eu pour 2000K à deux ( soit environ 1,21€)

 Ainsi s’achève notre séjour en Birmanie, j’espère qu’il vous aura plu autant qu’à nous. Rendez-vous pour le bilan ! 

Advertisements

5 thoughts on “[Myanmar] Mawlamyine, notre dernière étape birmane.

Add yours

    1. Fièvre, mal de tête, vomissements, grosse fatigue. Mais cela est derrière moi maintenant. Suffisait de bien se reposer avec une serviette humide et de boire de l’eau.
      Les moines en rose sont des nonnes, elles étaient trop trop choues !! Depuis qu’on est passé en Thaïlande on ne vit plus ce genre de moments, j’avoue que ça me manque, c’était super émouvant ce contact avec la population par delà la langue et les cultures

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: