[Vietnam] Coup de cœur pour la boucle d’Ha giang.

Après la boucle de Thakhek (souvenez-vous : boucle de Thakhek), on avait très envie de refaire une boucle en scooter (en fait bof) et nous avions entendu dire que le nord du Vietnam c’était plutôt joli comme coin. Après avoir hésité entre un trek à Sapa et une boucle à Ha Giang, notre amour de la liberté en matière de tourisme l’a emporté. C’était décidé, on louerait un scooter et l’on partirait cheveux aux vents sur les routes du Nord. Je vous propose quelques infos pratiques pour organiser votre boucle.

Hanoi - Ha giang (7h de bus)
Hanoi – Ha giang (7h de bus)
Itinéraire de notre boucle :

Jour 1 : Ha Giang – Méo Vac (166km)
Jour 2 : Méo Vac – Yen Minh en passant par Dong Van  (70km)
Jour 3 : Yen Minh – Ha Giang (100km)

 

Préparatifs de la boucle : Ha-Giang

Nous sommes arrivés à Ha Giang la veille de la boucle. Notre bus partait d’Hanoï à 8h30 pour une arrivée à 15h30, ce qui nous laissait du temps pour trouver notre loueur de moto et prendre quelques conseils, et surtout pour une bonne nuit de sommeil. Nous avons lu pas mal de récits où les voyageurs prenaient le bus de nuit d’Hanoï pour partir ensuite au petit matin sur la boucle. On se félicite sincèrement de ne pas avoir tenté le diable pour notre part mais sachez que c’est faisable.

  • Quel loueur de moto ?

Par rapport à la boucle de Thakhek nous avons trouvé les loueurs de motos beaucoup plus sérieux et professionnels. Nous avons comparé deux loueurs et avons fini par choisir “Mr Hung Tourisme”. Le scooter (Syrius, un petit scooter) nous a coûté 200 000VND/jour (dont 50 000 d’assurance que je vous encourage à prendre, on ne sait jamais). Ils fournissent le casque, les jambières et les protèges bras, tu ressembles un peu à Robocop mais au moins tu pars l’esprit tranquille. Il est idéalement situé à quelques minutes à pieds de la station de bus et propose des chambres.

  • Quelle guesthouse ?

A l’arrivée nous avons posé nos bagages au Anh Tu motel. Prendre à droite lorsque vous sortez de la station de bus, c’est à quelques minutes à pieds. Faites attention, si le jeune homme de l’accueil vous propose une double room c’est qu’il y a deux lits et c’est plus chers (il ne parlait quasiment pas anglais). On s’est fait avoir, mais après lui avoir expliqué (merci google trad), il nous a laissé la chambre avec deux lits au prix de celle avec un seul (soit 250 000VND). Sympa.

Les + : On a trouvé la chambre plutôt propre, la salle de bain grande, on avait une bouilloire, un frigo et un même un mini balcon, le geste commercial du jeune de l’accueil.

Les – : matelas très dur


Etape 1: Ha Giang – Méo Vac

1,2,3 … départ !

Nous avons récupéré notre bolide vers 8h30 chez Mr Hung Tourisme. J’ai d’ailleurs été vexée comme un pou que la jeune femme ne nous reconnaisse pas alors que nous sommes venus la veille au soir, mais peut-être n’est-elle pas physionomiste, c’est pas grave, même si moi, je m’étais attachée à elle. Enfin bon.

Et à 9h on était partis … chercher un ATM. Et ce matin là les ATM avaient tous décidé de ne pas fonctionner à Ha Giang, sans doute une gréve contre la casse de leurs acquis sociaux. Heureusement, deux jeunes femmes nous ont proposé de les suivre et nous ont mené au seul de la ville qui fonctionnait (et le seul qui prenait aussi des frais absolument monstrueux, on vous recommande plutôt Agribanque, beaucoup moins de frais). Vous en trouverez dans les grandes villes comme Yen Minh, Méo Vac, Dong Van et Tam son (Quan ba).    

Par sécurité faites le plein en partant car si vous avez quelques stations essence sur le chemin, ou des commerces qui en vendent dans des villages, de grandes portions de route en sont complètement dépourvues.

C’est parti : Ha-Giang -> Tam Son -> Duong Thuong -> Méo Vac

Par rapport à ce que l’on nous a conseillé comme itinéraire ou ce que l’on a lu sur les blogs … on a fait complètement autrement. Ayant décidé de ne rester que 3 jours sur les routes de la boucle, nous avons décidé de commencer par la plus grosse portion qu’est Ha Giang-Méo Vac et ses 166km.

Pour commencer, j’aime autant vous dire que … je n’ai même pas de mot pour décrire les merveilles de la nature que nous avons parcouru ce jour là. Des paysages grandioses, magnifiques, changeants, qui ont rendu ses 166km incroyables malgré un mal de fesses persistant. Attention, sur ce chemin vous rencontrerez des portions de route vraiment pas évidentes voir bien pourries comme on dit dans le jargon, certaines routes sont en travaux. Cela reste jouable, mais vous ralentira beaucoup.

Nos arrêts

Nous avons fait un stop à la station d’observation située à 2km de Tam Son, histoire d’admirer d’en haut le joli panorama et les fameuses collines de Tam Son, curieuses formations calcaires entourant des terrasses de rizières. Il y a quelques marches à monter pour y parvenir mais ça vaut la chandelle (Tarif : Gratuit)

Ensuite nous avons fait notre première pause après 50km de route pour déjeuner dans la ville de Tam Son (Quan Ba). Je ne me rappelle pas du nom du restaurant mais il se trouve dans la rue principale et dispose d’une terrasse arborée au dernier étage. On y a mangé un fried rice franchement bon et pas cher (35 000VND/plat). Nous recommandons.

Un arrêt essence et boisson à Duong Thuong. Après des panoramas pas possibles de beauté, nous avons roulé sur une petite portion de route bien pourrie comme on dit chez nous jusqu’au bourg de Duong Thuong. Vous trouverez quelques petits commerces qui vendent de l’essence. Comme on était à sec, autant le scooter que nous, on a fait le plein d’essence, bu un coca et on a repris le chemin sous les “Hello” des petits. Qu’est ce que je les aime ces petits saluts, ces sourires, ces “Hellos” et même quand ils te topent si fort dans la main qu’après t’as un peu mal aha.

Restait encore 60 km à parcourir avant de rejoindre la grosse ville de Méo Vac où nous avions décidé de passer la nuit. Là encore ce fut un festival de paysages à couper le souffle aux visages changeants, parfois terrasses agricoles, parfois forets de pics karstiques, et même un vieil avant poste du gouvernement colonial Français. En vérité nous n’avons pas fait que 3 pauses mais une multitude pour admirer ce décor grandiose !

Ancien fort colonial

Méo Vac : où dormir ?

La ville de Méo Vac n’a pas un attrait fou si ce n’est qu’elle est située dans une vallée enclavée entre les montagnes et que le décor à l’arrivée est magnifique. Si vous avez la chance d’y arriver le dimanche, vous verrez le jour du marché, il parait que ça vaut le coup ! Nous avons séjourné chez Mr Hung Hotel comme nous l’avait proposé notre loueur (200 000 VND la chambre avec 1 lit double). Chambre impeccable, grande salle de bain, frigidaire et même une table de billard dans l’entrée.

Pour vous sustenter je n’ai rien à vous conseiller. Nous avons bien tenté de manger dans un restaurant local mais au lieu du fried rice végétarien commandé, j’ai reçu un fried noodle baignant dans un jus de viande. Ils ont été sympas de ne pas me le faire payer mais du coup, je me suis vengée sur des crakers.


Etape 2 : Méo Vac – Yen Minh

Meo Vac -> Dong Van -> Yen Minh

Nous avions envisagé un crochet par Lung Cu, là où se situe le célèbre point de vue sur la Chine. On avait bien envie de voir la Chine mais nous n’avons que 3 jours sur la boucle et pas une envie folle de faire un marathon kilomètres en scooter. Or, il aurait fallu faire une soixantaine de kilomètres supplémentaires sur notre trajet. La mort dans l’âme nous avons préféré prendre touuut notre temps sur les 70 km qui séparaient Meo Vac de Yen Minh. Nous avons fait plusieurs arrêts, et une multitudes de pauses photos.

Nos arrêts

Pause petit déjeuner & points de vue sur le Ma Pi Leng Pass. Lorsque nous sommes partis au petit matin, le ciel était très brumeux et menaçant, tandis que la météo annonçait de la pluie. Nous n’étions pas sereins et terriblement déçus car ce tronçon de route entre Meo Vac et Dong Van est réputé le plus pittoresque de la boucle d’Ha Giang. Nous nous sommes assis sur un muret en attendant que la brume s’en aille. Il était à peu près 8h30. Une heure après on a repris la route, il fallait se rendre à l’évidence, on avait pas de chance à ce moment là. Un peu plus loin vous avez un point de vue aménagé avec quelques vendeurs pas franchement insistants. Il faut impérativement s’y arrêter, même avec la brume le paysage est spectaculaire. Il est possible de visiter un petit jardin bien paysagé, mais nous n’y avons pas été (10 000VND/pers l’entrée)

Brume sur le Ma Pi Leng Pass.
Brume sur le Ma Pi Leng Pass.

Forteresse de Dong Van. Second arrêt une fois arrivés à Dong Van vers 11h, cette fois pour boire un café. Bon le café était un peu cher, alors on a pris un Sprite. Et nous avons aussi pris le temps de ne rien faire, parfois, ça vous fait un de ces bien ! Mais il a bien fallu repartir et nous avons décidé d’aller voir un peu plus haut si la vue n’était pas plus belle. Ne manquez pas la forteresse de Dong Van, un ancien fort colonial qui domine toute la vallée. Si la ville n’est pas très jolie, la vue à 360 degrés vaut pour les terrasses agricoles, les rizières et la vue sur les montagnes. Le chemin qui y mène est raide, il nous a fallu laisser le scooter et continuer à pieds. Vous trouverez l’endroit sur maps.me.

 

Palais du roi Hmong : Et un nouvel arrêt pour nous, le temps d’une visite au Palais d’un ancien roi Hmong, issu de la famille Vuong. Ce lieu est situé à une quinzaine de kilomètres du centre de Dong Van et vaut le coup de s’y arrêter si vous avez le temps. La maison est vieille de plus d’un siècle et idéalement située dans la vallée de Sa Phin boisée d’arbres séculaires. L’endroit est très bien conservé mais il manque énormément d’explications pour convaincre, si vous n’avez pas de guide. Nombre d’inscriptions ne sont pas traduites en anglais. L’endroit est  très séduisant, mais il n’est pas complètement indispensable.

Petit jeu dans les jardins

Tarif : 20 000VND/pers

A l’entrée du site vous trouverez quelques gargotes et stands de marchandises. Nous avons déjeuné dans le restaurant situé à gauche en sortant. Pas de menu, et la dame ne parle pas anglais, sortez google traduction ! Le repas composé de liseron d’eau, de cacahuètes et de riz n’était pas des plus fou fou mais nous a calé (80 000VND à 2).

Et puis l’on s’est encore arrêté une dizaine de fois parce que les décors sont fabuleux tout du long. A chaque virage, à chaque vallée, vous trouvez des points de vue époustouflants. A la fin du jour 2, la boucle restait clairement mon coup de cœur de ce séjour au Vietnam.

Yen Minh : où dormir ?

Sinh Thai : Nous avions prévu de dormir dans un hôtel que l’on nous avait recommandé, situé à la sortie de la ville (ou à l’entrée selon d’où vous venez). Il se dresse un peu à l’écart, et a des balcons avec vue sur les rizières. Après avoir traversé toute la ville, nous l’avons enfin vu, on était content mais … il était fermé. Seconde poisse du jour après la brume du matin. Nous avons repris le scooter, refait 8km en arrière et nous avons posé nos sacs dans une guesthouse complètement excentrée au milieu de la montagne, où nous étions les seuls clients ! On regrettera simplement que le joli balcon ne donnait pas directement dans les chambres.

Les + : décor magnifique, bâtiment neuf, bonbonne d’eau dans la chambre, grande salle de bain, propreté, guesthouse au calme complet

Les – : quelques bestioles, matelas très dur


Etape 3 : Yen Minh – Ha Giang

Yen Minh -> Tam Son -> Ha Giang

C’est dans la brume que nous sommes partis de Yen Minh le troisième jour. Malgré cela les paysages traversés restent magnifiques, et la route sent bon le pin dont sont plantés les flans de la montagne. Vous croiserez sans doute beaucoup d’enfants, à pieds ou à vélo, timides ou vous lançant des “Hello” et tendant leur mains pour des High Fives. Nous avons suivi le cours de la rivière un long moment, sous la pluie d’ailleurs. Si le temps nous a empêché de nous arrêter trop souvent prendre des photos nous avons quand même bien profité !

Nos arrêts

Hormis une pause à Dong Van pour prendre un thé et nous remettre de nos 50 km de route dont une bonne partie sous la pluie, nous n’avons fait que peu de pauses photographies.

Le lac Ho Noong : une fois arrivés à Ha Giang, et comme il n’était que 14h après avoir terminé de déjeuner, nous avons décidé de reprendre le scooter et de nous rendre au lac Ho Noong situé à 16km du centre ville. La taille de ce lac varie considérablement selon la saison et nous avons été très surpris quand nous sommes arrivés de voir une étendue d’eau longue mais très étroite, qui ressemblait plus à une très grande mare qu’à un lac. Il faut savoir qu’à la saison sèche le lac ne fait plus que 20 hectares contre 80 à la saison des pluies. A la saison sèche, les habitants en profitent pour y élever des canards et y faire paître leurs buffles. Nous avons observé la vie d’ici quelques instants, cette femme pliée en deux, toute petite, très âgée, qui hurlait après un petit troupeau de buffles, cet homme paisible qui menait ses deux buffles, ou encore une autre qui désirait nous parler mais avec qui la communication fut gestuelle. Le décor autour de ce lac est lui aussi fascinant.

 

 

Le lac Ho Noong

Sans oublier la route pour y parvenir, certes un peu difficile par endroits mais traversant des paysages absolument idylliques de petits villages au milieu des rizières. Un enchantement complet ! De ce côté nous n’avons croisé aucun touriste, et les habitants semblaient surpris de nous voir.

 

 

  • Quelle guesthouse ?

Avant de partir pour la boucle nous avions réservé notre chambre pour le retour chez Mr Hung Homestay, un endroit charmant, situé quasiment en face du Anh Anh Motel. Il vous faudra monter quelques marches pour y arriver. Ils louent également des motos, c’est d’ailleurs là où nous avons loué notre scooter. En revanche on nous a annoncé un prix de 150 000 VND et l’on nous a finalement fait payer 180 000VND (6,48€) car la chambre que l’on avait été plus chère (qui est pourtant celle que l’on nous a montré avant de partir). Ce sera le seul bémol dans l’histoire.

Les + : le cadre de la chambre, terrasse commune, matelas confortable, accueil agréable

Les – : le changement de prix de la chambre

  • Où manger ?

Hao Tea (végétarien) : Ce sera notre seule adresse food de cet article, nous avons eu un coup de cœur pour ce tout petit restaurant dégoté complètement par hasard alors que nous en cherchions un autre. La carte est courte, complètement végétarienne (possibilité végétalienne), la cuisine est bonne (prenez les beignets de patates douce!) et les prix défient toute concurrence. Nous en avons eu pour 60 000VND (soit 2,16€ à deux).

Avoir un permis ou pas ?

Nous avions lu sur différents blogs, et après échange avec d’autres voyageurs, il semblait obligatoire pour les étrangers d’obtenir un permis pour pouvoir rouler sur la boucle d’Ha Giang. A ce jour, je n’ai toujours pas bien compris de ce dont il s’agissait et s’il était réellement obligatoire. Il s’achète normalement auprès des guesthouses et des loueurs de moto, n’importe où sur la boucle. Or, quand nous l’avons demandé au loueur, ils nous ont dit que nous n’en avions pas besoin si nous dormions dans leur guesthouse, qu’ils ne le demanderaient pas. Il s’avère que nous avons également dormi dans autre hôtel qui ne nous a rien demandé non plus .Grand mystère pour nous.

On y va ou pas ?

Il sera insensé de se passer de cette merveilleuse étape. On y va pas, on y vole ! Enfin, si vous avez des ailes. Ces trois jours dans des décors magiques resteront pour nous un coup de cœur, j’ai passé 3 jours à m’extasier, complètement subjuguée. Mais plutôt que de lire mes mots, ou de regarder les photos, le mieux c’est d’y aller soi-même. Je savais que c’était beau car on me l’avait dit, mais en vrai c’était encore mieux. Nous avons pris trois jours pour la parcourir mais beaucoup préfèrent quatre, ce qui permet d’aller jusqu’à Lung Cu, et de s’arrêter à Du Gia. J’avoue que 3 jours sur un scooter me suffisaient même si j’aurais adoré en voir encore plus. Cette route partant de Ha Giang et traversant les districts de l’extrême Nord Vietnamien est appelée “Happy road” par les habitants car elle leur a permis de se déplacer facilement dans la région, et pour les touristes comme nous, c’est vraiment la route du dépaysement et du bonheur !

Connaissez-vous le nord du Vietnam ? Avez-vous déjà parcouru la boucle d’Ha Giang ? 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: